100% Fan part à la rencontre de Boyan, co-fondateur de @RocketBaguette

100% Fan, la chronique faite pour vous.

Chaque semaine nous vous donnons rendez-vous pour une expérience 100% fan ! Une chronique conçue pour vous, les supporters, afin de partager vos souvenirs au stade, devant votre tv ou derrière votre poste radio. Désormais ce rendez-vous hebdomadaire rempli d’anecdotes, de joie, d’émotion et de rires, sera votre moment !

Aujourd’hui We Sport FR vous propose de partir à la rencontre de Boyan, co-fondateur de Rocket Baguette (la communauté française du jeu Rocket League) à l’occasion de l’organisation de leur tournoi  » Rocket Baguette Rising Star « , Vous êtes prêts ? C’est parti pour le moment 100% fan !

Salut Boyan ! Nous sommes très heureux de pouvoir te poser quelques questions, qui raviront à coup sur nos lecteurs ! Peux-tu te présenter à nous ?

Bonjour ! Merci de me recevoir. Je m’appelle donc Boyan, c’est mon véritable prénom. J’ai 31 ans et je suis le co-fondateur de Rocket Baguette.

Avant de parler de Rocket League nous sommes avant tout sur un site d’actualité sportive, tu suis des sports en particulier ? Et si oui quelle équipe supporte tu ?

En 1993, j’avais 7 ans, ma vie a basculé. Il faut savoir que je suis né en Bulgarie et que j’ai grandi à Marseille. En mai, l’OM remportait la Ligue des Champions et quelques mois plus tard, mon pays d’origine éliminait la France pour la course à la World Cup 94. Depuis, j’ai le football dans la peau. En tant que supporter et en tant que joueur.

Depuis quand tu joues à Rocket League et comment tu as connu le jeu ?

C’est Spleen, l’autre fondateur de Rocket Baguette, qui m’a fait découvrir le jeu à sa sortie, en juillet 2015. Je crois que je me souviendrai toujours de cette soirée là. J’ai tout de suite retrouvé les sensations du football, celles de taper dans un ballon. A mon sens, c’est quelque chose qu’aucune simulation de football n’a réussi à reproduire jusqu’à présent.

Comment vous est venu l’idée de créer la communauté Rocket Baguette, pensiez vous que la communauté allait autant grandir , combien êtes-vous à gérer cette énorme communauté ?

Initialement, Rocket Baguette, c’est un duo de casters. L’idée vient de Spleen. Cela fait plus de dix ans qu’il est dans l’esport, il a tout de suite vu le potentiel de Rocket League dans ce domaine. Quant à moi, étant petit, je voulais être commentateur de foot, ou journaliste sportif, plus généralement. Rocket Baguette, c’est la concrétisation de mes rêves d’enfant ! Notre communauté est plutôt sage, nous n’avons que trois modérateurs sur le discord, Halya, BachiBouzouk et Digdig, les deux derniers étant également casters Rocket Baguette. En revanche, pour l’organisation et la gestion des RBRS, là, nous sommes plus de dix administrateurs.

Quel est ton meilleur souvenir en tant que commentateur ou même en tant que joueur Rocket League ?

On a eu le privilège de commenter quelques grands moments d’esport Rocket League, comme la victoire du PSG sur G2 en finale de la Dreamhack Leipzig il y a deux mois, ou la finale ECN à la Paris Games Week devant un public survolté. Et je ne peux pas ne pas citer le but contre son camp de Kaydop contre les Muffin Men en finale de la Dreamhack Atlanta, qui restera aussi gravé.

Depuis quand avez-vous l’idée du tournoi Rocket Baguette Rising Star ?

Depuis toujours, depuis nos débuts à l’automne 2016. Mais nous avons attendu d’être prêts et nous avons attendu que la communauté Rocket League soit prête. Au final, compte tenu de l’engouement, je crois que nous avons même un peu trop attendu !

Comment voyez-vous l’évolution de ce tournoi à long-terme ?

Dans l’esport, « long terme » n’existe pas. Notre objectif est de réussir cette première saison. Par la réussir, j’entends qu’un maximum d’équipes aille au bout de la compétition. Si la moitié des équipes a abandonné en cours de route, nos différentes divisions ne ressembleront plus à rien. En revanche, si nous réussissons à conserver nos 570 joueurs pendant les dix semaines que dure la saison, il sera envisageable de commencer à trouver des dotations pour les participants, ce qui aidera à pérenniser les RBRS.

Merci pour cette interview un petit mot pour la fin ?

Un grand merci à notre équipe, qui fait vivre Rocket Baguette et les RBRS au quotidien, ainsi que tous ceux qui nous regardent, nous suivent et nous encouragent ! Bonne chance à tous les joueurs RBRS et à nos frenchies en RLCS !

Vous pouvez suivre les streams ou les actualités de Rocket Baguette sur

Site internet

Twitter

Twitch

Poster un commentaire