L’AuGeo-Portrait #7 : Gaizka Mendieta

Moi, Geoffrey Pollet, vous présenterai chaque semaine un joueur qui a marqué l’histoire du Football. Par son talent, sa personnalité, ses titres. Tout ce qui a fait la légende des footballeurs de mon enfance (et d’autres) vous sera présenté. Retrouvez l’ AuGeo-Portrait tous les Lundis. Aujourd’hui septième numéro avec la présentation de Gaizka Mendieta dit Mendi.

Vous l’aurez compris, j’aime les joueurs de ballons, les joueurs sachant quoi faire de leurs 2 pieds et de leurs 10 orteils. Le joueur que je vous présente aujourd’hui est un diamant. Le joueur qui a donné à d’innombrables enfants comme moi l’envie de jouer au football. 19 ans de carrière singulière. Un des rares joueurs espagnols que j’aime vraiment beaucoup (il gagne trop souvent maintenant, c’est frustrant… Je les préférai quand ils perdaient (; ). Cet article est donc totalement subjectif et j’assume ce côté Fanboy que je développerais dans cet AuGeo-Portrait. Bonne lecture à tous.

Mendieta et Valence CF : Le cœur à ses raisons que la raison ignore.

Gaizka Mendieta
Gaizka Mendieta
crédit photo : les transferts

Né le 27 Mars 1974 (bon anniversaire Mendi), Gaizka Mendieta arrive au Valence CF à l’age de 19 ans après une saison dans le club de Castellón. Le Valence Cf et Gaizka Mendieta c’est comme les enfants avec une marguerite : Je t’aime : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… Pour maîtriser la langue footballistique Mendieta aura eu Guus Hiddink, Carlos Alberto Parreira, Jorge Valdano, Luiis Aragones ou encore Claudio Ranieri… Autant vous dire que le garçon sait parler avec ses pieds.

Il faut attendre la fin des années 90 pour voir émerger le Grand, l’Immense Valence. Entouré des immenses FC Barcelone et Real Madrid, le CF Valence peine a s’imposer et remporter des titres. Pourtant le club de Velence va réussir l’exploit de disputer 2 finales de Champions League consécutivement : 99-00 et 00-01. Autour de Mendieta, l’effectif est superbe. Ruben Baraja, David Albelda, Killy Gonzalez, Claudio Lopez, Roberto Ayala, Juan Pablo Aimar et j’en passe… Malheureusement cette équipe échoue 2 fois dans sa quête face au Real Madrid (0-3) et au Bayern Munich (1-1 but de Mendieta 4-5 aux tirs au buts). A San Siro devant 80 000 spectateurs, Mendieta ne le sait pas encore mais il vient de disputer son dernier match avec le Valence CF. Il est transféré à l’été 2001 pour 48 millions d’euros à la Lazio Rome qui cherche un remplaçant à Nedved et Verón.

Mendieta à la Lazio Rome : 1 couple sur 2 divorce…

3 ans sous contrat, seulement 20 matchs pour les couleurs ciel et blanche du club romain. A la Lazio, Mendieta n’est que l’ombre de lui même, il est du coup prêté l’année suivante au FC Barcelone. Une saison plus que correcte pour le natif de Bilbao qui reverdit en Espagne. Seulement son gros salaire ne permet pas au Barca de s’aligner qui lui préférera finalement un joueur plus jeune plus fantasque et plus talentueux : un certain Ronaldinho.

Retour à la Lazio, qui ne peut plus payer son salaire. Le club est en proie à d’immenses difficultés financières. Mendi est donc de nouveau prêter : Direction l’Angleterre et le Club de Middlesbrough. Gaizka y sera finalement transféré et y terminera sa carrière dans l’anonymat le plus complet en 2008.

Gaizka Mendieta
Gaizka Mendieta
crédit photo : fussballtransferts

Mendieta compte un total de 40 sélections en sélection espagnole. Si le parcours de la Roja n’aura jamais été brillante pendant cette époque (1/4 Euro 2000, 1/4 Mondial 2002), nul doute que les années Mendieta sont à l’origine de la grande Espagne 2008-2012…

Bien sûr aux yeux du grand public, Mendieta ressemble à un joueur comme d’autres. Seulement Gaizka Mendieta c’est le Football. Le Football dans son plus simple appareil. Je prends, je donne, je me déplace. Une vision du jeu immense, un volume de jeu incroyable, un Q.I. football au-dessus de la moyenne. Rentré dans la postérité pour sa reprise de volée mémorable, Mendi restera dans les mémoires collectives comme un joueur capable de tout sur un terrain, un joueur qui rendait ses coéquipiers meilleurs… et ce n’est pas John Carew qui vous dira le contraire !!! Chevelure blonde au vent, Mendieta a marqué toute une génération de jeunes joueurs comme moi. Voilà pourquoi aujourd’hui je souhaitais, pour ses 44 ans, lui rendre hommage. Esker Gaizka !

Peace…

En bonus : les meilleurs moments de la carrière de Mendieta en vidéo

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*