Si un jour il n’y a plus de bénévoles …

Nous ne le répéterons jamais assez, mais si un jour il n’y a plus de bénévoles, il n’y a plus de sport ! Retour sur le bénévolat dans le monde du sport, mais il ne se limite pas à ça. Les bénévoles sont présents partout, et sans eux … nous n’aurons plus d’animations, ou alors, il faudra mettre la main au porte-monnaie !

Sans bénévoles, pas de manifestations

Quelque soit la manifestation proposée, qu’elle soit sportive, festive, associative, il faut un nombre important de bénévole pour que tout se passe dans les meilleures conditions possible. De nos jours, le bénévolat devient une denrée rare, et chaque jour, chaque semaine, chaque année, une ou plusieurs organisations doivent jeter l’éponge faute de moyens. Qu’il s’agisse d’un marché aux puces, d’une course cycliste ou même d’un évènement de plus grande ampleur, il faut des moyens humains, en plus de financiers, pour assurer différentes tâches. Et sans eux, rien ne peut se faire.

Sécurité, logistique, organisation

Chaque personne a son rôle. Que ce soit celui de signaleur, de responsable logistique, ou même membre du bureau organisateur, tous ont un rôle important à jouer, pour leur plaisir, mais surtout pour le notre. Ils représentent une chaine où un seul maillon manquant peut tout faire dérailler. Notre équipe WeSportFR était présente sur les 4 jours de Dunkerque qui se sont déroulé du 8 au 13 mai dernier. Pour cette course cycliste des Hauts-de-France, ce sont des milliers de bénévoles nécessaire pour tout organiser. Du président de l’association aux signaleurs, ils sont TOUS bénévoles. 13 membres dans le bureau, plus d’une centaine dans l’association, et cette année, ce sont exactement 2552 signaleurs qui auront été sollicités pour assurer la sécurité sur le parcours. Nous les remercions tous pour tout le travail fourni sur toute la durée de cet évènement.

Malgré les réactions, la base de la pyramide s’effrite

Aujourd’hui, c’est Jeremy Roy, coureur de la formation Groupama-FDJ qui a tweeté sa réaction. Il dit haut et fort que la base de la pyramide s’effrite. Et oui, c’est au tour du championnat régional de Contre la Montre, qui devait se disputé le 23 mai à Patay, qui se voit annulé. La cause ? Seulement 50% de signaleurs trouvés pour prendre un poste. L’organisateur a donc du jeter l’éponge. Les budgets étant de plus en plus restreints, les conditions d’organisation de plus en plus drastiques, les organisateurs se retrouvent de plus en plus pris à la gorge. Et le résultat, nous le subissons tous. L’annulation d’épreuves qui nous sont chères.

Si vous aimez le sport, mais aussi la fête ou tout style de manifestations, n’hésitez pas à vous rapprochez des organisateurs. Les moyens humains sont de plus en plus rares et difficiles à trouver. Vous serez forcément accueillis à bras ouvert. Faire du bénévolat n’est pas que fournir une paire de bras. C’est prendre aussi du plaisir à rendre service, faire de magnifiques rencontres et passer de superbes moments.