Angleterre – Afrique du Sud 2007 : Chaud défense !

Construit pour accueillir la Coupe du monde 1998, le stade de France fête ses 20 ans cette année. Pour l’occasion, WeSportFR vous propose de revivre 20 matchs qui ont marqué l’histoire de cette enceinte mythique.

20 octobre 2007. Finale de la Coupe du Monde de Rugby. 80000 spectateurs. Le contexte est posée. Pour la première fois de l’histoire, aucune des deux équipes du continent océanique (Nouvelle-Zélande et Australie) n’est en finale. L’Angleterre tenante du titre fait face aux Springboks sud-africains vainqueur en 1995 à domicile. Les deux équipes s’étaient déjà rencontrées en phase de groupe sur une nette victoire des Boks : 33-0. Meilleure attaque de la compétition, les coéquipiers du meilleur marqueur Bryan Habana sont favoris. Mais face à eux, Jonny Wilkinson et les siens sont prêts à réaliser un doublé inédit.

Portes closes

C’est un match très fermé que les deux équipes se livrent. Un match fermé oui, mais pas sans intensité. Les défenses sont très appliquées pendant cette rencontre et prennent vite le dessus sur les attaques. Alors que les Boks sont réputés offensifs ce sont pourtant eux qui défendent le mieux, du moins ce sont les plus disciplinés. Dans ce match cadenassé, ce sont les ouvreurs qui vont se livrer une bataille face aux poteaux. A ce petit jeu c’est Percy Montgomery qui va frapper en premier. S’en suit un échange de pénalités qui tourne en faveur des sud-africains. 9-3 à la pause.

La polémique Cueto

Le tournant du match parvient en début de seconde mi-temps, l’ailier anglais Mark Cueto déborde sur l’aile et va inscrire un essai. Essai qui va être refusé par le corps arbitral car selon eux Cueto a posé un pied sur la ligne de touche. Après un long temps de visionnage, l’arbitre irlandais Alain Rolland assisté par son arbitre vidéo décidera d’annuler l’essai. Les Anglais contesteront cette décision qui semble pourtant être la bonne à vue des ralentis.

Le sacre

La seconde mi-temps reste fermée comme la première, et par manque de discipline, les Anglais concèdent des pénalités qui ouvrent le chemin aux Springboks. Montgomery puis Steyn transforment leurs coups de pieds. Au final, l’Afrique du Sud s’impose 15-9 dans une finale sans essai, la seule hormis … 1995.

Crédit photo: Reuteurs

Romain Gitton

 

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire