Anthony Joshua, le combat pour l’invincibilité

Anthony Joshua, le jeune champion des poids lourds reste invaincu depuis sa victoire aux Jeux Olympiques de Londres. De vives négociations sont en cours pour un combat contre l’Américain Deontay Wilder, qui lui aussi est invaincu. Cela annonce un choc des titans. Retour sur le parcours d’Anthony Joshua, le nouveau chouchou des amateurs de boxe.

Anthony Joshua, le petit prince anglais devenu roi

Anthony Joshua, ou plus couramment AJ, débute son épopée à l’été 2012 chez lui, en Angleterre. Ce jeune boxeur né à Watford, de parents nigérians, a remporté la médaille d’or des poids lourds aux Jeux Olympiques. Ces exploits ne s’arrêtent pas là, il commence en effet une carrière professionnelle sans aucun nuage. Il ne connaît à ce jour aucune défaite et est aujourd’hui le détenteur de 4 ceintures mondiales sur les 5 possibles. Pourtant, cette carrière a bien failli ne jamais voir le jour. En 2011, AJ est arrêté pour excès de vitesse à Londres, il est en possession de stupéfiants et risque 14 ans de prison. Mais les Dieux du Noble art en ont décidé autrement et il écope « seulement » d’une suspension avec l’équipe britannique et de travaux d’intérêt général. Pour le plus grand plaisir des amateurs de boxe, ce prodigue multiplie les KO, sa rapidité et sa force ne laisse pas à ses adversaires le temps d’hésiter une seconde. Cette seconde leur serait fatale, comme elle l’a été à vingt d’entre eux, mis au tapis avant même le son de cloche final.

Sur les traces des plus grandes légendes

AJ puise son inspiration et sa force chez les plus grands champions. Sa plus grande inspiration reste Mohamed Ali à qui il rend hommage régulièrement et notamment lors de ses entrées. Il arbore en effet très souvent un peignoir blanc, comme celui de Cassius Clay. Il veut ainsi rendre hommage à celui qui lui a fait aimer la boxe et suit le chemin des légendes de ce sport. Le fait que le costume ne soit peut-être pas à sa taille ne semble absolument pas lui faire peur, bien au contraire, il est largement à la hauteur de ses prédécesseurs. Il y a effectivement un rapport très fort qui a toujours unit le champion olympique et le champion du monde. Nous avons tout d’abord pu le voir avec Mohamed Ali, qui en 1960 remporte la médaille d’or des mi-lourds et devient le champion des poids lourds que l’on connaît. C’est ensuite Joe Frazier qui domine la catégorie après avoir remporté la médaille olympique en 1964 à Tokyo. En 1968, c’est l’Américain George Foreman qui lui succède en créant la surprise à Mexico où il domine le Soviétique Jonas Čepulis. Il sera le champion de cette catégorie entre 1973 et 1974. Puis c’est le grand Lenox Lewis qui s’impose aux Jeux Olympiques de Séoul dans la catégorie poids lourds, il sera le champion du monde de cette catégorie dans les années 90. Enfin, l’une des dernières légendes de cette catégorie est le géant Ukrainien, Wladimir Klitschko, qui devient le champion olympique aux jeux d’Atlanta. Il restera le grand champion de cette catégorie jusqu’au 29 avril 2017, date où il a affronté le nouveau monstre qu’est Anthony Joshua. Ce combat fut mythique. Dés son entrée AJ a mis le feu, il se présente devant les 90 000 spectateurs de Wembley entre ses initiales enflammées. Anthony Joshua compte devenir le maître de cette catégorie poids lourds. Mais Klitschko ne comptait pas laisser sa place aussi facilement et met même Anthony Joshua au tapis lors de la cinquième reprise. Mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire et Anthony l’a bien compris ce soir-là. C’est après onze rounds impressionnants qu’il donne le coup fatal, une combinaison crochet du droit/uppercut va sonner la fin du combat. L’arbitre met fin au calvaire de Klitschko, mais il met aussi fin à sa domination. A 41 ans, Wladimir Klitschko passe définitivement le flambeau au jeune britannique.

https://twitter.com/JrMoe_/status/858471157087055872

Une bête de travail

Anthony Joshua n’est pas devenu le champion qu’il est aujourd’hui par hasard. Il a travaillé très dur pour en être là où il est, et même avec son nombre impressionnant de ceintures, il ne se repose pas sur ses lauriers. Il a une très bonne hygiène de vie, mais aussi une routine impressionnante. Il se lève très tôt pour la musculation et dit lui-même que « tous les matins il faut donner une partie de soit à la salle. C’est là qu’on travaille dur ». Après son entraînement il se nourrit de beaucoup de protéines, puis il fait une sieste et retourne à la salle pour faire du sparring. Cette routine semble lui convenir parfaitement, il sait que travailler dur va le mener là où il veut aller. Avant les combats, il va jusqu’à s’éloigner de ses proches et se créer un « camp » à Sheffield pour pouvoir mieux travailler et être concentré sur son objectif. Anthony Joshua montre avec cette attitude que c’est un acharné du travail, il ne s’accorde une pause qu’à Noel. Avec ce mental, Anthony Joshua ne souhaite que la gagne, il ne laisse pas de place au doute et se concentre sur le but qu’il souhaite atteindre. Cette stratégie semble payer au vu du nombre de défaites qu’il connaît à ce jour : zéro.

Deontay Wilder, un adversaire en quête de reconnaissance

KELSEY MCCARSON

Depuis quelques mois les amateurs de boxe n’attendent qu’une chose : l’annonce de la date du combat qui opposera Deontay Wilder à Anthony Joshua. Ce combat sonne comme celui de la force tranquille contre le beau parleur. En effet, l’américain Deontay Wilder, est connu pour ses provocations et ses phrases chocs. A 32 ans, le détenteur de la ceinture WBC, ne connaît aucune défaites et a même mis tous ses adversaire KO, jusqu’à parfois même les faire convulser. Ce boxeur qui multiplie les victoires est relativement peu connu du grand public et cherche dans cet affrontement de la reconnaissance. Il use de phrase chocs telles que « je veux un mort à mon palmarès » pour attirer l’attention sur lui. Ce combat entre les deux champions ravive les rivalités qui existaient dans la catégorie poids lourds. Mais les négociations sont longues et fastidieuses et ce choc pourrait bien avoir lieu seulement en 2019. Ainsi, le grand vainqueur de cet affrontement ressortira comme le champion invaincu de la catégorie des poids lourds. Qui sera le roi de la catégorie reine ?

 

A propos de l'auteur

Passionnée de sport en tout genre, mais une légère préférence pour celui qui se joue à 11 contre 11.Directe et droite, c'est pas de la boxe mais ma ligne éditoriale.

Poster un commentaire