Coupes d’Europe, stop ou encore ?

Cette 5e journée de Champions Cup peut déjà être décisive pour nos clubs français. Pour certains, l’espoir d’entrevoir les quarts peut s’amplifier un peu plus, pour d’autres le week-end pourrait marquer la fin des dernières illusions.

Petite revue des enjeux, poule après poule.

Poule 1 : La Rochelle en danger en Irlande

Actuellement premier de sa poule avec 15 points, le Stade Rochelais se déplace ce samedi (14h) en Irlande, sur la pelouse de la province de l’Ulster. Des irlandais actuellement deuxièmes (13 points) et qui pourraient profiter d’une victoire à domicile pour chiper la place de leader à leurs adversaires du jour. « On s’est mis dans de bonnes conditions au début de cette Champions Cup. A nous de bien finir ! » déclarait le rochelais Jérémy Sinzelle ce mercredi en conférence de presse. En effet, il ne faudrait pas qu’une deuxième défaite consécutive, après celle subie à Londres en décembre, ne vienne gâcher l’excellente impression laissée au cours de la première moitié de la compétition. Pour ce match, pour lequel l’équipe s’est préparée à bien défendre (dixit l’ancien parisien), la Rochelle alignera une première ligne performante, avec notamment les piliers Uini Atonio et Dany Priso, et pourra également compter sur les excellents Gabriel Lacroix et Vincent Rattez aux ailes. L’ancien Grégory Lamboley, qui fêtait ses 36 ans ce vendredi, sera lui sur le banc. Hors match, on notera également cette semaine la prolongation de contrat jusqu’en 2021 de l’australien Paul Jordaan, arrivé la saison dernière sur les bords de l’Atlantique.

Crédit photo : L’Equipe

Poule 2 : Clermont compte ses blessés

Les clermontois ont été bien malgré eux au centre de l’actualité cette semaine. Ce n’est pas la lourde défaite face au Racing 92 dimanche soir (58 à 6) qui a fait parler mais une nouvelle fois l’infirmerie. Plus exactement l’énorme choc qu’a subi le jeune Samuel Ezeala, victime d’une perte de connaissance qui a glacé de longues minutes les spectateurs de la U Arena et qui a permis d’alimenter journaux et émissions de télévisions durant toute la semaine. En tout cas un mal profond semble frapper les champions de France en titre cette saison, victimes d’un nombre incroyable de blessures, à tel point que l’on se demande parfois qui va bien pouvoir être aligné le match suivant. C’est donc avec un effectif de nouveau amoindri que l’ASM se déplace ce samedi (18h30) sur la pelouse de Northampton, bon dernier de la poule. Une victoire en Angleterre et la qualification serait assurée (au pire les auvergnats finiraient parmi les meilleurs deuxièmes). Une défaite et tout se jouerait à Marcel Michelin le week-end prochain contre les Ospreys. Pour ce match, Clermont récupère néanmoins quelques joueurs : Morgan Parra et Luke McAllister seront tous deux titulaires au centre, Rémi Lamerat fait également son retour après sa blessure qui l’a éloigné des terrains quelques semaines, tandis que Nick Abendanon, laissé au repos dimanche, retrouve son poste.

Crédit photo : Zimbio

Poule 3 : Montpellier, une victoire ou la sortie

Dans cette poule, Montpellier, leader du Top 14, est en position délicate. Deuxième avec 13 points derrière le Leinster qui en compte 18 et qui reçoit la lanterne rouge, Glasgow, le MHR n’a quasiment plus aucune chance de finir en tête. Il lui faut néanmoins s’imposer ce samedi (16h15) sur la pelouse d’Exeter s’il veut toujours espérer entrevoir les quarts via les places de meilleurs deuxièmes. Tout autre résultat et les hommes de Vern Cotter n’auraient plus qu’à penser au championnat. Pour ce match, les montpellierains pourront compter sur un effectif quasiment au complet, Joe Tomane ou encore Benjamin Fall se retrouvant ainsi remplaçants. L’occasion également de se « venger » du match aller, les anglais étant venus s’imposer sur la pelouse de Montpellier 27-24.

Crédit photo : Midi Libre

Poule 4 : Une mission délicate pour le Racing 92 face au Munster

En grande forme actuellement en Top 14, les franciliens reçoivent ce dimanche (16h15) le leader de la poule, les Irlandais du Munster, à la U Arena de Nanterre. A quatre points du premier, les racingmen seraient bien inspirés de profiter de leur dynamique et de l’avantage du terrain pour au moins revenir à hauteur de leurs adversaires, voire, avec le bonus, de les dépasser. Mais une victoire face à la province irlandaise n’est pas chose aisée. Pour tenter de le faire, les entraîneurs Travers et Labit devront toujours se passer de Daniel Carter. Satisfaits de la victoire contre Clermont, ils aligneront la même équipe face au Munster, notamment la chanière Machenaud – Talès. De son côté, Castres (3e) jouera un match « pour rien » contre Leicester (4e), deux équipes qui ne peuvent plus, en effet, espérer atteindre les quarts.

Crédit photo : Sky Sports

Poule 5 : Toulon doit prendre le bonus

En recevant à Mayol les italiens de Trévise (bons derniers avec un tout petit point), Toulon (2e) est dans l’obligation de faire le plein, à savoir gagner avec le bonus offensif (4 essais marqués, en coupe d’Europe). Et ainsi profiter de la défaite de Bath (1er avant la journée) 17-35 à domicile contre les Scarlets (3e) ce vendredi soir pour prendre seul la tête du classement et être en bonne position avant la dernière journée le week-end prochain. Face au Benetton, le RCT alignera les deux anciens parisiens Hugo Bonneval et Raphaël Lakafia ; François Trinh-Duc sera lui remplaçant, Fabien Galthié ayant décidé d’aligner la charnière Belleau – Escande.

Crédit photo : EPC Rugby

Et en Challenge Cup ?

Défait ce vendredi soir d’un tout petit point 34-33 (à cause d’un essai encaissé à la 79e minute), le Stade Français Paris se raccroche à son point de bonus défensif pour espérer, lors de la dernière journée, se qualifier en tant que meilleur 2e. Pour cela il lui faudra battre, avec bonus offensif, les écossais d’Edimbourg à Jean Bouin.

Pour le reste, seul Pau, qui reçoit ce samedi les italiens du Zebre, peut encore espérer se qualifier. Suite à la victoire ce vendredi 45 à 24 de Gloucester sur la pelouse d’Agen, les palois sont désormais deuxièmes de leur poule. Une victoire au Hameau à 18h et les palois récupèreraient la première place. Gagner avec bonus leur assurerait de finir au pire dans les meilleurs deuxièmes mais surtout, en finissant premiers, de recevoir en quarts.

A propos de l'auteur

Ch'ti fan de foot et de rugby qui vit des heures difficiles avec les équipes qu'il supporte. Mais "il y aura des jours meilleurs", hein ...

Poster un commentaire