D’Istres à Liverpool : l’incroyable ascension de Naby Keita

Naby Keita à la lutte lors du match Istres-Lens

A maintenant une semaine de l’affrontation entre Leipzig et l’OM, WeSport vous emmène sur les traces d’un joueur avec un parcours singulier :  Naby Keita, joueur de l’écurie allemande et futur milieu de Liverpool.

La galère puis l’explosion en France

Naby Keita naît en 1995 à Conakry, la capital de la Guinée. Pour lui, le football n’a rien d’un hasard, il le pratique couramment et ne laisse pas indifférent. Beaucoup lui conseillent de tenter sa chance en Europe, et il se rend en France pour effectuer quelques essais. Lorient, puis Le Mans ne le retiennent pas. Quelques années galère pour le guinéen qui débarque en France à 16 ans. Mais la révélation se fait à Marseille lorsqu’il participe en 2013 à une détection, où il est repéré par Istres, alors en Ligue 2, qui le recrute immédiatement. José Pasqualetti, son entraîneur, se souvient dans un entretien accordé à RMC : « Au bout de deux jours d’entraînement, j’ai vite senti que le potentiel était très intéressant. Après son premier match, il n’a jamais quitté l’équipe ». En Ligue 2, Keita crève l’écran : 4 buts et 9 passes décisives à 19 ans pour sa première saison pro ! Assez pour être appelé en équipe nationale pour le rassemblement de juin 2014.

Au même moment, perdu au milieu de la campagne normande, un autre joueur fait parler de lui : N’Golo Kanté. Même profil, même poste, les comparaisons fusent. Mais à ce moment précis, aucun des deux ne sait qu’il sera parmi les meilleurs milieux au monde quelques années plus tard.

Révélation de l’autre côté du Rhin

C’est à Salzbourg, en Autriche, que Naby Keita atterrit à l’été 2014 contre une indemnité de transfert de 1.5 M€, une somme alors non négligeable pour un joueur de deuxième division française. Mais il connaît à son arrivée quelques mois de galère : fin octobre son compteur affiche un zéro pointé, tant au niveau des buts que des passes décisives.

Mais le match contre Glasgow le délivre, et la machine se met en marche : 6 buts en fin de saison et deux titres : le championnat et la coupe d’Autriche. La deuxième saison confirme son explosion avec pas moins de 12 buts et 7 passes décisives en 29 matches de championnat. Élu meilleur joueur du club pour l’année 2015, Keita attire les convoitises. Notamment celles de notre cher Paris-Saint-Germain, repoussées par le Red Bull Salzbourg au profit de l’autre club de la galaxie Red Bull : le RB Leipzig, tout juste promu en Bundesliga.

Le joueur africain le plus cher de l’histoire

Acheté 15 millions, Naby Keita va littéralement se montrer aux yeux du grand public. Il participe grandement à l’épopée du club allemand en Bundesliga, qui va notamment les voir accrocher une belle deuxième place à la fin de la saison. Reconnu comme l’un des meilleurs milieux du championnat, le guinéen, qui évolue en Allemagne en milieu relayeur avec un profil box to box, fait trembler les filets 8 fois pour 7 passes décisives.

Un ratio hors norme pour un joueur de 22 ans, qui éveille l’attention de Jürgen Klopp, l’entraîneur de Liverpool. Klopp fait de son recrutement la priorité du mercato estival, afin de renforcer un milieu et de l’associer avec Henderson et Can. Cependant, le Red Bull Leipzig accepte de vendre son joueur, à la seule condition que celui-ci rejoigne Anfield seulement en juillet 2018. Leipzig ne souhaitait pas déstabiliser son XI et se passer d’un joueur clé à l’aube d’une belle aventure en Champion’s League. Liverpool achète Keita à prix d’or : 52 M€, auxquels il faut ajouter un certain nombre de bonus, notamment lié à l’arivée du joueur dans un an, qui font monter le prix jusqu’à 70M€. De quoi en faire alors très largement le joueur africain le plus cher de l’Histoire devant Mohamed Salah (42M€), aujourd’hui dépassé par Cedric Bakambu (74M€).

Aujourd’hui, Naby Keita effectue une jolie saison à Leipzig, avec déjà 5 buts et 4 passes décisives au compteur en championnat (21 matches). Alors que son club reçoit l’Olympique de Marseille le 5 avril dans le cadre des quarts de finale d’Europa League, le futur Red sera l’un des joueurs les plus épiés, ne serait-ce que pour son parcours qui est à l’image de ses qualités : hors du commun.

 

Poster un commentaire