Gràcies Don Andrés (1/2)

Le 6 mai 2018, le capitaine Andrés Iniesta jouait son 38ème et dernier Clasico de sa carrière avec le FC Barcelone. Une occasion de revenir sur le parcours d’un des meilleurs joueurs de football de sa génération…

Un enfant de la maison FCB

Enfant de Funetealbilla, village à une centaine de kilomètres de Valence, Andrés Iniesta Lújan entre dans la section des jeunes du club d’Albacete, ville proche de son lieu de naissance, dans lequel il sera convoité par le Real Madrid. Mais il décidera de refuser leur offre avant d’accepter celle du FC Barcelone en 1996.

Il intègre d’abord par La Masia, centre de formation du club catalan et institution mondiale, où il passera par toutes les catégories d’âge, et remportera plusieurs coupes de jeunes, et aura l’opportunité de participer aux entraînements du FC Barcelone, à l’époque entraînée par l’espagnol Lorenzo Serra Ferrer.

Il devient par la suite un joueur important du Barça B, avant d’avoir la chance de faire ses premiers pas avec les A en Ligue des Champions face à Galatasaray en décembre 2001, avant de célébrer sa première titularisation dans la même compétition face aux Belges du FC Bruges. Le début d’un long et riche parcours…

Des trophées, il en a remportés…

Sous Louis Van Gaal, le jeune milieu de terrain est promu avec l’équipe première dès 2002, et jouera quelques rencontres. Il sera impliqué sur certains buts barcelonais grâce à des passes décisives, mais il marquera son tout premier but avec le maillot blaugrana en 1/8e de finale de Coupe d’Espagne face à Levante en janvier 2004.

Andrés bénéficiera de plus de temps de jeu à travers les blessures de certains de ses coéquipiers, comme Ludovic Giuly ou encore son futur compère au milieu Xavi Hernandez, avant de s’installer dans le onze titulaire à partir de la saison 2004/2005.

Il devra attendre la saison suivante pour commencer à ajouter des titres à son palmarès : en 2005, il remporte la Liga puis la SuperCoupe d’Espagne avec le coach néerlandais Frank Rjikaard, et ces trophées sont les premiers d’une longue série. 2006 sera synonyme de doublé Championnat-Champions League, après une victoire en finale face à Arsenal (2-1).

Lui et son club auront une période blanche de deux saisons (2006/2007 et 2007/2008), avant l’arrivée de son idole d’enfance Pep Guardiola à la tête du club, qui le fera jouer à plusieurs postes avant de l’installer en milieu relayeur à gauche et l’associera à Xavi et Sergio Busquets, promu de l’équipe réserve, ce qui formera un trio au milieu légendaire dans le football moderne. Ce dernier sera un des artisans d’un triplé historique en 2009 Liga-Copa-C1. Iniesta sera très déterminant avec son équipe, puisqu’il inscrit le but de la qualification face à Chelsea à Stamford Bridge dans les derniers instants de la rencontre, pour enfin battre Manchester United en finale (2-0).

En 2011, il est tout prêt de réaliser un deuxième « treble », après un Championnat d’Espagne et une troisième Ligue des Champions acquise face à United (encore une fois) en finale (3-1), mais Cristiano Ronaldo et le Real Madrid le privent de la Copa del Rey avec un but durant la prolongation en finale jouée au stade de la Mestalla (Valence).

Il gagnera cette coupe en 2013, suivie d’une Supercoupe d’Espagne, avant de réaliser un second triplé de trophées en 2015, remportant ainsi sa quatrième Ligue des Champions de sa carrière, mais également sa troisième Coupe du Monde des Clubs. S’en suivront enfin deux Ligas (2016, 2018), trois Copas del Rey (2016, 2017, 2018) et un autre SuperCopa (2016).

De plus, il aura aussi connu ce triomphe avec la Roja : en effet, après un succès à l’Euro 2008, il marque le but de la victoire en prolongation en finale face aux Pays-Bas, pour offrir la première Coupe du Monde à sa sélection. Il poursuit par une autre Coupe d’Europe en 2012, pour accomplir un back-to-back Euro-CdM- Euro jamais fait auparavant, et pour faire de cette légende espagnole l’un des joueurs les plus titrés de l’histoire du sport le plus populaire du monde…

A propos de l'auteur

Passionné du MHSC et du FC Barcelone, mon joueur préféré n'est pas Laurent Blanc, j'aime pas trop les 3-5-2... Je me promène dans la ville de Grigny avec un casque de Dre sur mon omoplate.

Commentaires

Poster un commentaire