Le Gruppetto vous dit tout sur le cyclisme dans la Pause Café ☕🚴‍♂️, rencontre !

Le Gruppetto se dévoile à WeSportFR dans une interview passionnante ! Ici on parle vélo ! En passant par le tour de France jusqu’à la situation de tonton Froome, Le Gruppetto vous dit tout sur le fameux deux-roues.

Ne perdez pas les pédales, vous êtes bien sur WeSportFR !

En selle pour la Pause Café !

Bonjour Le Gruppetto, vos fidèles doivent se demander qui se cachent derrière vos écrans ! Qui êtes vous, combien êtes vous ?

Le Gruppetto c’est un site internet qui traite de l’actualité cycliste tout au long de la saison par le biais d’analyses, d’interviews ou bien d’éditos. Un site de passionnés pour les passionnés puisqu’on a aussi un forum assez actif avec plus de 3500 inscrits, parmi lesquels quelques centaines sont actifs tous les jours. Dans notre équipe, nous sommes une dizaine à nous occuper bénévolement et quotidiennement du site, du forum et des réseaux sociaux.

Comment est né Le Gruppetto ?

A la base, on était une petite communauté de 50 passionnés sur un forum principalement dédié au jeu vidéo phare du monde du vélo : Pro Cycling Manager. Petit à petit, on parlait plus de l’actualité cycliste que du jeu vidéo, on a donc décidé de créer notre propre forum avec notre propre site durant l’été 2013. Mais on n’a pas perdu notre âme de joueurs puisqu’une partie de notre forum, PCM France, est toujours dédiée au jeu vidéo. Quant au nom « Le Gruppetto », encore une brillante idée de l’un d’entre nous pour évoquer notre communauté, qui est composée de vrais pratiquants avec un excellent niveau mais aussi de sportifs du dimanche.

Vous êtes tous issu du même milieu social ? Êtes vous de la même tranche d’âge, avez-vous les mêmes passions en dehors du cyclisme ?

Sur le forum honnêtement il y a de tout. Certains n’étaient pas nés lors du Tour de France 2003 et d’autres se souviennent encore des courses d’Eddy Merckx dans les années 1970. Même si globalement la tranche d’âge majoritaire se situe entre 18 et 30 ans, tout le monde est le bienvenu. Il y a quand même beaucoup plus d’hommes que de femmes, on est les premiers étonnés qu’elles soient si peu nombreuses sur le forum. Pour ce qui est du milieu social, c’est pareil, il y a une vraie diversité, même si au sein de l’équipe on est pour la plupart étudiants. Mais c’est la passion du vélo qui nous a réuni dans un premier temps, évidemment on ne parle pas que de ça, il y a les autres sports qui nous intéressent, évidemment le foot, le rugby ou le tennis. On a des vrais cinéphiles, des addicts aux séries, des passionnés d’échecs… Bref, peu importe notre passion, il y a toujours quelqu’un d’autre qui a la même et avec qui il est possible de partager.

Avez-vous des projets ? Une émission de radio, un livre ?


On a déjà une émission, un podcast « Chasse-Patate » qu’on diffuse sur Youtube à intervalles plus ou moins réguliers. On y analyse les courses du moment à 3 ou 4 chroniqueurs, On continue nos live-tweets aussi mais il n’y a aucun livre de prévu pour le moment. On a quelques idées en tête mais rien de concret pour le moment. On continue de se regrouper entre nous sur les courses, c’est là l’essentiel pour nous.

Quelle est la compétition que vous aimez le plus couvrir ?

Ca va pas être très original mais je dirais le Tour de France quand même. C’est la plus grande course au monde, la plus regardée, la plus commentée, il s’y passe toujours quelque chose de fou chaque année et on a eu la chance d’y être invité aussi sur deux étapes et ça n’a aucun équivalent… Du côté des classiques, on aime bien couvrir le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, on est pas mal à vivre dans le Nord de la France, du coup on se retrouve sur le bord de la route à l’occasion, je pense qu’on sera une bonne vingtaine dans le secteur pavé du Carrefour de l’Arbre le dimanche 8 avril.

Pour vous, qui sera la révélation 2018 ?

Question piège ça, il peut y en avoir beaucoup… Plus qu’une révélation, on aimerait que ce soit la saison de la confirmation pour Julian Alaphilippe. A chaque course, on le voit très fort, parfois trop fort, et il est trop rarement récompensé par la victoire. On commence un petit peu à s’impatienter, on va voir ce qu’il va faire sur les prochaines classiques, mais on y croit à fond, s’il est épargné par les blessures.

Crédit photo : Radio RMB

Le cas Froome, c’est un peu flou non ?

Ouais, ça fait chier pour le vélo ça encore. Ca fait 6 mois qu’il a subi un contrôle anormal et son cas n’est toujours pas réglé. Il a repris sur le Tour d’Andalousie, là il est sur le Tirreno (qui a le même organisateur que le Giro où il est attendu au départ de Jérusalem…). La seule bonne chose dans cette affaire, c’est que les coureurs soient montés au créneau pour dénoncer ce qu’il se passe. Maintenant c’est aux instances de prendre leur décision, en tant que suiveurs, on ne peut qu’attendre et espérer que ça se règle le plus rapidement possible. Etant donné les antécédents dans ce genre d’affaires, il est probable qu’il perde sa Vuelta et qu’il écope d’une suspension mais Chris Froome fait tout pour retarder l’échéance, c’est vraiment pénible.

Pour vous qui est le plus grand cycliste depuis ces 5 dernières années ?


Je pense que s’il faut en sortir un du lot, c’est Peter Sagan. Rien que parce qu’il est triple champion du monde en titre. Ça n’avait jamais été réalisé auparavant, même Merckx ou Freire ne l’avaient pas fait. C’est vraiment un cycliste atypique, très complet, qui fait le spectacle. Il doit être à plus de 100 victoires depuis qu’il est passé professionnel dont 8 sur le Tour de France, c’est considérable. Il lui manque parfois un peu de réussite sur les Monuments, mais il a montré sur le Tour des Flandres 2016 que c’était le patron. C’est la star du peloton. Et il n’a que 28 ans…

Qu’est ce qui vous impressionne le plus dans ce sport ?

C’est la charge de travail que doivent s’infliger tous les coureurs pour être en forme le Jour J. Toutes ces sorties de 200 kms, parfois plus, qu’il pleuve ou qu’il vente, pour garder la forme et se préparer pour les grandes échéances. C’est réellement impressionnant, et ça permet de savourer mieux encore les efforts des coureurs dans les ascensions, dans les sprints, avec leurs rictus de souffrance. Y’a rien de plus beau qu’un coureur qui s’arrache, qui ne compte plus ses coups de pédale, et qui est récompensé après des heures et des heures d’entrainement. Après nous on a aussi un coup de coeur pour ceux qui sont à l’arrière, les équipiers, les hommes de l’ombre dont on parle moins, ceux qui finissent souvent dans le gruppetto finalement.

Est ce que certains de vos membres ont déjà travaillé sur une des compétitions cyclistes ? On sait que les équipementiers ont besoin de main d’oeuvre.

Non, je ne crois pas que l’un d’entre nous ait déjà travaillé dans l’organisation d’une course, en tout cas pas pour des courses aussi importantes que celles que tu cites. Après les courses un peu plus régionales ont besoin de bénévoles pour les faire vivre, c’est déjà plus envisageable. Globalement, on ne cherche qu’à partager notre passion, entre nous mais aussi avec les autres grâce aux réseaux sociaux, mais on a zéro revenu. On a tous notre boulot ou nos études à côté

Est-ce un sport accessible ? Est-ce qu’un cycliste est plus abordable qu’un footballeur ?

Le cyclisme est un sport super accessible par rapport aux autres sports, sauf peut-être pour le pratiquer, et encore ça se défend. Mais la base même du cyclisme, ce qui fait son charme, c’est le monde au bord de la route, c’est les grimpeurs qui fendent la foule mètre après mètre. Pour aller voir une course, c’est gratuit, et ça doit être un des seuls sports où c’est le cas, et il faut que ça le reste. Du côté des cyclistes, la très grande majorité d’entre eux est vraiment abordable, avant ou même après la course, il y a toujours quelques équipes qui se cachent un peu lors des grands événements, mais globalement, il y a une belle relation entre les cyclistes et les spectateurs, ils prennent du temps pour nous tous les jours. L’idée n’est pas de cracher sur les autres sports et dire que le cyclisme est au-dessus des autres, mais au niveau de l’accessibilité, il n’y a pas de débat. Et que dire de la programmation TV ? On a une offre incroyable en clair entre France Televisions et La Chaine L’Equipe. Et pour les vrais passionnés, Eurosport complète très bien l’offre, de ce côté on n’est pas à plaindre !

Vous êtes tous cyclistes ?

Chacun à son niveau… x) On a des vrais bons cyclistes parmi nous, qui enchaînement les cyclos comme l’étape du Tour, le Paris-Roubaix Challenge, Liège-Bastogne-Liège, les ascensions dans les Alpes, dans les Pyrénées ou même sur les cols mythiques à l’étranger. D’autres se contentent de rouler près de chez eux, sur leurs routes d’entraînement, ce qui est pratique c’est qu’on a une partie sur notre forum qui est dédié à la pratique où chacun raconte ses sorties, ses problèmes de matériels, il y a une vraie entraide entre nous, c’est top. Puis il y en a d’autres qui ne font pas de vélo, mais qui apprécient tout autant de le regarder à la télévision.

Est-ce un sport dit « dangereux » ?

Oui il y a des aspects de ce sport qui le rendent dangereux. Quand on voit des chutes en descente, dans le sprint, ou bien la chute massive du Tour de France 2015 qui avait mené à l’arrêt de la course, c’est difficile de dire le contraire. Après, on voit étape après étape que les professionnels sont de vrais acrobates par moment, et puis le cyclisme va dans le bon sens en privilégiant la sécurité des coureurs. Il y aura moins de coureurs au départ du Tour de France par exemple, Il y a aussi un travail à effectuer sur la présence des motos autour des cyclistes, mais ça prend le bon chemin.

Quand on repense à la mort de Mathieu Riebel, on ne se dit pas qu’il y aurait d’autres précautions à prendre ?

Il y aura toujours des précautions à prendre. Sur ce Tour de Nouvelle-Calédonie la circulation n’avait pas été totalement bloquée par exemple, ça semble inconcevable. Lorsqu’Antoine Demoitié décède sur Gent-Wevelgem, c’est aussi une immense tristesse et pourtant on parle cette fois d’une course professionnelle. Tous les acteurs du cyclisme mondial prônent la sécurité des cyclistes en course mais aussi dans la vie tous les jours, c’est hyper important qu’ils soient écoutés et compris, avec les spots télévisés notamment.

Qu’est ce qu’on pourrait améliorer dans cette discipline aujourd’hui ?

Il y a plein de choses à améliorer et avec l’arrivée d’un nouveau président (David Lappartient) à la tête de l’Union Cycliste Internationale, il y a des chances que ça bouge ! Evidemment la lutte contre le dopage médicale et le dopage technologique doit s’intensifier. L’effort qui est fait sur la lutte antidopage est déjà considérable comparé à d’autres sports, mais des mesures seront certainement prises pour ne pas prendre de retard sur les éventuels tricheurs. D’un point de vue un peu plus sportif, il y a toujours cette réflexion sur l’usage des oreillettes qui a ses avantages et ses inconvénients. On avait bien aimé aussi l’idée de Jacky Durand sur la nouvelle façon d’effectuer le ravitaillement, d’une manière beaucoup moins risquée. Après à part ça, notre sport est déjà bien comme il est, il n’y a pas de raisons pour changer tant de choses que ça.

@LeGruppetto

Nous remercions l’ensemble de l’équipe Le Gruppetto qui a gentiment accepté cette interview !

Que pouvons nous vous souhaiter pour la suite ?

Qu’on continue notre chemin le plus longtemps possible tous ensemble en se développant davantage ce sera déjà pas mal. Ensuite, si on pouvait avoir un Français qui gagne le Tour de France dans les prochaines années ce serait encore mieux, 33 ans depuis la dernière victoire, ça commence à être long, mais on ne met pas la pression, la victoire viendra quand ce sera le bon moment.

Charlotte Gruszeczka

A propos de l'auteur

Amoureuse du ballon rond depuis mon plus jeune âge, j'essaye d'exploiter mes talents sur les terrains depuis quelques années, même si mon profil ressemble à celui de Gregory Vignal. Le sport est ma religion, l'humour mon passe-temps.

Poster un commentaire