Le Samouraï portugais : Shoya Nakajima

Cela fait un peu plus de 10 mois que le Portugal est envahi par des drapeaux japonais. Tout particulièrement si vous habitez prêt de Portimao. WeSportFr vous propose de découvrir le profil des 10 révélations de l’année dans le championnat portugais. Aujourd’hui on vous propose de partir à la rencontre d’un bébé ninja qui deviendra bientôt Samouraï : Shoya Nakajima.

Shoya Nakajima a 23 ans et vient de disputé une saison splendide en Liga Nos. Avec 10 buts et 10 passes décisives il fait mieux que ses 5 dernières saisons combinées ! Une expansion qui a surpris le Portugal mais surtout le football européen. Sa magnifique prestation tout au long de la saison n’est pas passé inaperçu et on vous explique pourquoi.

Des débuts confirmés

crédit : J-League Officiel Twitter

Avec Portimonense, l’attaquant japonais finit 10ème. Les joueurs ont encaissé 60 buts et en on marqué 52. Dans vos têtes ca devrait commencé à tilter ! Nakajima est le meilleur passeur décisif de son club et le deuxième meilleure buteur. Il est le plus décisif de son équipe ! C’est un pilier et Vitor Oliveira, coach du Sporting Club de Portimonense l’a bien compris. Il le place sur le flanc gauche de l’attaque.

Le jeune prodige vient de Tokyo où il se fait connaitre dés ses premiers matchs. Effectivement, au japon il est déjà vu comme une pépite mais Nakajima est arrivé dans une discrétion absolue au Portugal. Il avait pourtant marqué lors de sa première titularisation dans le championnat japonais, mais créer l’exploit quelques semaines plus tard. Il marque en effet, lors de sa 3ème titularisation, un triplé qui lui offre la place du plus jeune joueur en J-League à le faire. Il avait à peine 18 ans.

Il a su garder et améliorer sa vista, sa qualité technique et son anticipation qui l’avait au Japon. Le passage d’un continent à un autre et très souvent difficile pour les jeunes joueurs. On a parfois du mal à s’intégrer et Shoya Nakajima a su parfaitement le faire. Ce but nous montre qu’il a confiance en lui et qu’il peut gravir les échelons dans très peu de temps :

Avec la nation comme avec le club 

crédit : ParisFans sur Twitter

Son bon début de saison en Liga Nos lui permet d’être sélectionner par le Japon pour joué 2 matchs amicaux en mars dernier. Face au Mail, il marque un but en 31 minutes. Une nouvelle fois il maque pour sa première ! Une performance que même les grands japonais n’ont pas réussi à accomplir.
Mais ce n’est pas la première fois qu’il joue avec les Samouraïs. En effet, il a porter le maillot dans les catégories en dessous : avec les -17 ans et les espoirs. Au tout début de l’année 2016, il remporte le championnat du Japon de moins de 23 ans. Ce titre, et d’ailleurs l’unique qu’il a aujourd’hui lui permet de disputer les JO avec l’équipe national en 2016. Il a d’ailleurs marqué un but face à la Colombie durant la compétition.

Avec l’équipe nationale, il a marqué quelques buts mais ils sont d’une très très grande qualité. Si après les avoir vu, vous me dites le contraire c’est que vous devez aller vous acheter des lunettes :

L’attaquant japonais pourrait atterrir dans la capital française dés cette été. C’est une véritable révélation. Le journal Record a même annoncé que le japonais intéressait de nombreux clubs et que le PSG se serait positionné. En Liga Nos, les joueurs partent d’abord dans un cadors comme le FC Porto, le Sporting Portugal et le Benfica. Nakajima serait plus proche du bleu…

A noté que Tuchel a entrainé de nombreux joueur japonais comme Kagawa au BVB mais aussi Okazaki à Mayence. Nakajima pourrait combler les départ parisien cette été. Pour cela il faudra payer la clause de 25 millions d’euros. Le jeune joueur aura tout l’été pour réfléchir à son avenir car il ne disputera pas la Coupe du Monde en Russie dans quelques jours…

A propos de l'auteur

Mon cœur est rouge ! Je suis aussi un belge comme les autres, bourré de talent. Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets, donc donnez le Ballon D'Or à Salah ! Je rêve d'une équipe avec Radja, Jackson Martinez et Benteke ! YNWA

Poster un commentaire