La pépite lisboète : Rúben Dias

Si vous dîtes « révélation » à un fan du football portugais, le premier nom qui lui viendra à l’esprit sera certainement celui de Rúben Dias. Et pour cause, le jeune défenseur est la première des 10 révélations de l’année que nous vous proposons de découvrir dans notre chronique. Retour sur le parcours fulgurant d’un joueur qui a tout pour devenir un grand.

Un parcours honorable

Crédit : Record

Né le 14 mai 1997 dans la banlieue de Lisbonne, c’est en 2006 que le jeune Rúben Dias foule pour la première fois un terrain de football. Alors âgé de 9 ans, il intègre le modeste club d’Estrela da Amadora, principale équipe locale. Son incroyable déontologie et ses capacités de jeu prometteuses impressionnent rapidement son coach. Deux ans plus tard, en 2008, Rúben Dias est repéré par les scouts d’un autre club de la région. Celui-ci n’est autre que le SL Benfica, qui séduit par son potentiel, décide de l’intégrer à sa formation. Il gravit les échelons en évoluant dans toutes les équipes jeunes du club de la capitale. Il prouve de part ses performances qu’il a sa place dans cette institution du football portugais. En 2014, l’équipe U17 du Portugal le sélectionne pour disputer le championnat d’Europe.

Le 30 septembre 2015 constitue une date capitale dans la carrière de Rúben Dias. Le portugais fait ses débuts avec l’équipe B de Benfica. Il entre à la 78ème minute de jeu face au GD Chaves, dans une rencontre de deuxième division nationale. S’en suivront 55 matchs disputés au sein de la réserve, lors desquels il ne cessera d’éblouir ses coéquipiers et son staff.

Son talent ne tarde pas à remonter aux oreilles de Rui Vitoria, entraîneur de l’équipe principale. Celui-ci décide de lui donner sa chance en l’intégrant à la pré-saison. Il ne le décevra pas. Et de fait, Rúben Dias est immédiatement inscrit dans l’effectif pour la saison 2017/18. Le 16 septembre 2017, il est titularisé face à Boavista et concrétise ainsi son rêve de gosse : être parmi les grands. C’est cette même année que le défenseur participe à la Coupe du monde avec les U20 du Portugal, où il aura l’honneur d’officier comme capitaine.

Un profil équilibré

« Ruben Dias est un mélange d’élégance et de puissance. »

Alfredo Pudella, célèbre journaliste italien

La complémentarité est ce qui caractérise Rúben Dias. Il est souvent considéré comme le prototype du défenseur moderne, car il réunit de nombreuses qualités. Il est tout d’abord robuste physiquement. Sa forte carrure et sa silhouette élancée (1,90m) lui permettent de se montrer particulièrement à l’aise dans les duels aériens. Il n’est pas spécialement rapide mais brille par sa lecture du jeu, son sens de l’anticipation et son placement très souvent clairvoyant. Ses compétences techniques et sa détermination sont ses principaux atouts. Habile des deux pieds, il est vigilent dans le marquage et particulièrement utile dans la phase de mise en place. C’est pour toutes ces raisons que Rúben Dias est vite devenu un leadership et un élément clé pour la formation de Rui Vitoria.

Après avoir longuement fait l’éloge de ses innombrables attraits, il est temps de pointer du doigt ses défauts, ses imperfections. Préalablement, son manque de rapidité lui joue parfois des tours, et il devra progressivement tenter de gommer cette carence. Mais c’est surtout son agressivité qui représente sa principale faiblesse technique. En effet : bien qu’il n’ait reçu que 4 cartons jaunes cette saison, il a parfois bénéficié des largesses arbitrales. Certaines fautes violentes, parmi lesquelles des tacles assassins, aurait pu/dû lui coûter des cartons rouges. Un certain manque de professionnalisme, fait totalement courant à son âge, est donc à souligner.

Une saison d’expansion

Crédit : UEFA.com

Cette année fut celle de la démonstration pour Rúben Dias. Le joueur de 21 ans s’est promptement transformé en valeur sûre à Benfica. Si bien qu’il a disputé 24 matchs cette saison, tous en tant que titulaire. À de très nombreuses reprises, il est passé devant Luisão dans la hiérarchie, bien que celui-ci soit un pilier du club et y évolue depuis 2003. Pour ne relever qu’un chiffre, on notera que le joueur possède une précision de passe de 85%. Il a eu la formidable opportunité de disputer la plus grande compétition européenne, la Champions. Malheureusement pour lui, il n’a pas pu profiter de l’allégresse de gagner un titre. Benfica s’est fait éliminer de toutes les coupes nationales avant de voir Porto être sacré champion.

Cette saison a également été celle de ses débuts avec l’équipe du Portugal espoirs, avec laquelle il a joué à 4 reprises. Le 17 mai 2018 est indéniablement le plus beau jour de la carrière de Rúben Dias. Le benfiquista est convoqué par Fernando Santos pour participer à la Coupe du monde avec le Portugal ! Un rêve qui devient réalité, la meilleure récompense possible après toutes ces années de travail ininterrompu. Le portugais suscite désormais l’intérêt croissant de plusieurs grands clubs européens. Parmi lesquels la Lazio, Arsenal, ou encore l’AS Monaco. Rappelons que Rúben Dias est en contrat jusqu’en juin 2022 avec Benfica. À suivre…

Un parcours fulgurant, un profil équilibré, une saison concluante et de surcroît des géant européens à ses trousses. Que le football portugais se réjouisse : il tient sans doute là une de ses futures stars.

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Passionné de football, je suis ce fameux individu que tu ne veux pas avoir dans ton équipe. Supporter du FC Porto, je compense cette médiocrité technique par des articles sur le football portugais. Également amateur de Théâtre et de livres mais ça on s'en fout un peu. Quoi que...

Poster un commentaire