Ligue Europa : les Marseillais l’ont fait !

Sakai libère le Vélodrome, la Lazio Rome subit une remontada en Autriche, Arsenal et l’Atlético assurent : retour sur cette soirée extraordinaire d’Europa League…

Après 15 ans d’attente, l’OM dans le dernier carré

Les Phocéens recevaient le RasenBallsport Leipzig après une déroute à la Red Bull Arena (1-0), et désiraient poursuivre leur aventure européenne dans un Stade Vélodrome bouillant, avec un record d’affluence : près de 62.000 supporters présents dans les tribunes.

Ce match a pourtant mal commencé : dès la 2ème minute, Bruma vient placer une frappe enroulée qui vient tromper Yohann Pelé (0-1). Ensuite, un but contre son camp de Stefan Ilsanker (6e) et une frappe toute en puissance de Bouna Sarr (9e) remettent rapidement l’Olympique dans le bain et ravivent la ferveur des supporters marseillaise avant qu’une reprise de Florian Thauvin sur le coup-franc de Dimitri Payet (38e) trompe le gardien hongrois Peter Gulacsi. 3-1 à la mi-temps, le club français est en demi-finales.

En seconde période, dix minutes après la reprise, l’ancien Parisien Jean-Kevin Augustin place son ballon dans les buts marseillais (55e) pour inscrire son deuxième but dans cette compétition et vient doucher les Olympiens. Mais c’était sans compter sur la grinta marseillaise : Payet, après un enchaînement superbe (60e) et Sakai dans les dernières secondes du temps additionnel (90+4e) offrent la qualification à l’OM, reproduisant la performance de l’Olympique Lyonnais qui s’était hissé à ce stade aux dépens de l’Ajax Amsterdam.

Le Red Bull Salzbourg renverse la situation

Mal en point après le match aller (défaite 4-2), les Autrichiens voulaient se reprendre face à une Lazio Rome souhaitant imiter son rival de l’AS Rome, qualifié en Ligue des Champions aux détriments du FC Barcelone.

Tout s’est joué durant la seconde mi-temps : le Biancocelesto Ciro Immobile ouvre la marque (55e) et rassure ses coéquipiers. Le club de Red Bull réplique la minute suivante par l’intermédiaire de Munas Dabbur. Enfin, en cinq minutes, l’équipe du manager allemand Marco Rose (et non Reus) scelle le sort de cette rencontre, avec trois buts (72e, 74e et 76e) qui abattent les Aquile et rejoint Marseille en demies.

Diego Simeone et Arsène Wenger se sont fait peur

L’Atletico Madrid et Arsenal avaient remporté leurs matchs aller (respectivement 2-0 face au Sporting Lisbonne et 4-1 face au CSKA Moscou) mais se devaient d’assurer leur qualification dans des déplacements difficiles…

Le duel hispano-portugais n’a pas été prolifique au stade José Alvalade XXI : seul un but de Fredy Montero ’28e) de la tête amena du suspense dans ce match, mais les coéquipiers du gardien Jan Oblak (6 arrêts) ont réussi à garder leur avantage sur les deux matchs (2-1) face au club lisboète.

De côté de la VEB Arena de Moscou, le club londonien est absent durant la première heure de jeu, permettant à Chalov (39e) et Nababkin (50e) de se donner des chances de continuer leur épopée, mais Danny Welbeck (75e) et Aaron Ramsey (90+2e) remettent les Gunners sur le droit chemin, pour conclure la partie sur un score de parité ‘2-2), envoyant l’Arsenal Football Club dans le dernier carré.

Rendez-vous demain pour le tirage au sort des compétitions européennes, dès midi !

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*