L’interview de Lucie Bacon : Entre foot et stories.

Aujourd’hui, Pause café vous emmène à la découverte de Lucie Bacon, rédactrice en chef chez Football Stories. Petit tour d’horizon de son parcours professionnel, de la Ligue 1 et de la Coupe du Monde. Vous êtes prêts ?

Bonjour Lucie, pouvez-vous nous dire comment vous êtes arrivée à Konbini, et plus précisément à Football Stories ?

J’étais pigiste à L’Équipe, et un jour un producteur de chez Konbini (l’immense Manu Brochec) m’a contactée pour qu’on se rencontre. Il m’a expliqué que Konbini cherchait quelqu’un pour créer un site de foot, à un an de l’Euro en France, et l’idée me plaisait beaucoup, j’ai tout de suite accepté, et ça s’est fait très vite.

Vous avez immédiatement été propulsée à la tête de Football Stories ?

Oui, j’ai tout de suite été rédactrice en chef. Mais je n’étais pas seule pour monter le projet, une équipe et lancer le site : il y avait donc un producteur chez Konbini, un chef de projet, l’illustre François Jean, ainsi que toute les ressources créatives de Konbini qui aiment le foot et qui se sont données à fond pour le projet. Puis Julien Choquet, mon acolyte, nous a rejoint à son tour et depuis on forme une belle équipe.

Lors de vos études de journalisme, est ce que vous vous destiniez déjà au journalisme sportif ou est-ce une opportunité ?

Pas du tout, d’ailleurs j’avais plutôt fait des stages dans des médias qui traitent d’actualités générales ou culturelles, mais quand je me suis mise à chercher du travail, après mon master, on m’a proposé dans ce domaine et j’ai tout de suite accepté.

Vous êtes d’ailleurs une des rares femmes rédactrices en chef, y prêtez-vous attention ?

Pas vraiment, car chez Konbini il y a de nombreuses femmes à des postes importants (les sites séries, news et photo sont dirigées par des femmes par exemple). Mais il est vrai que quand je regarde les autres médias sportifs et la façon dont les femmes sont considérées, les postes qu’on leur propose, la situation est loin d’être semblable. Donc j’espère que cela pourra donner des idées à d’autres médias…

Qu’est ce qui distingue Football Stories des autres médias dans la couverture du football ?

On profite des accès que nous donne notre sponsor (Coca-Cola) pour pouvoir faire des formats qui seraient compliqués à réaliser en dehors, comme des blind tests à Clairefontaine avec les Bleus et des Calcul Challenge au PSG. En dehors de ce partenariat, on garde une grande liberté de ton, avec des détournements vidéo et des articles aux sujets qui nous tiennent à cœur ou qui nous font rire. Et puis on a une ligne édito très Konbini, très pop, et basée sur la mise en valeur de belles initiatives et du côté humain du foot. On ne va jamais parler de résultats purs, ça ne nous intéresse pas, d’autres médias le font déjà très bien, on va parler à un public qui a envie de voir autre chose, se marrer, voir les acteurs du foot sous un autre angle.

Vous avez par ailleurs participé à l’émission 19h30 avec Pierre Ménès, cela vous a apporté quelque chose de plus dans la manière dont vous exercez votre métier ?

Cela a été une bonne expérience, mais cela ne change pas grand chose à mon activité chez Konbini car c’était vraiment deux métiers différents.

 Souhaiteriez-vous renouveler cette expérience si cette opportunité se révèle ?

Pourquoi pas, mais faire de la télé n’est pas mon ambition ultime, je me sens plus libre avec les formats que l’on créé pour le web et les réseaux sociaux.

Pensez-vous que cela a participé à un changement de vision sur les femmes et les foot ?

Je ne sais pas trop, c’est difficile de s’en rendre compte soi-même… j’ai souvent des retours de personnes qui me disent qu’ils apprécient ma façon de dire les choses, mais je pense que cela tient plus à mon caractère assez fort qu’à mon genre.

D’ailleurs, quels sont vos premiers souvenirs de football ?

France 98.

Est-ce que vous y avez joué ou êtes-vous la supportrice férue des bords de terrain ?

Non je ne joue pas, j’ai essayé mais je ne suis pas terrible franchement… En revanche, j’adore aller au stade, je vais voir plein de matches de National ou de Ligue des Champions, je prends tout.

Si vous avez côtoyé le foot en étant jeune, est ce qu’un joueur en particulier a fait que, oui, le foot était pour vous ? 

Il n’y a pas vraiment eu de déclic, j’ai toujours suivi le foot, ses acteurs et certains joueurs m’ont marquée plus que d’autres sans que je me dise pour autant que j’allais faire ce métier pour eux.

Il me semble que vous soutenez Caen … parce que vous avez simplement grandi là-bas ?

Exactement. Et mes premiers matches au stade, c’était à D’Ornano.

Quel regard portez-vous justement sur la saison de Caen cette saison ?

Je suis un peu dépitée. On partait hyper bien et on va réussir à se faire peur pour le maintien. Une saison tout à fait normale pour nous en fin de compte.

Serez-vous supportrice de l’OM en Europa League comme vous l’avez peut-être été pour le PSG en Ligue des Champions ?

Je suis allée voir le match du PSG à Madrid pour un reportage, mais pas pour les supporter. Après ça me ferait plaisir qu’un club français aille loin en Coupe d’Europe, évidemment, mais je trouve ça un peu débile de forcer les Français dans leur ensemble à supporter le seul club encore en lice. Respectons les avis de chacun, chacun supporte qui il veut. Je ne suis pas certaine que les supporters du Barça supportaient le Real en finale de LDC l’année dernière.

Je crois que vous êtes assez douée en pronostic, est ce que vous vous jetez à l’eau pour le classement final de Monaco, Marseille et Lyon ?

Je pense que ça ne va plus bouger : 2. Monaco, 3. Marseille, 4. Lyon

On vous a récemment vu au Trophy Tour, Football Stories va-t-il proposer des innovations pour cette coupe du monde ? (si vous pouvez nous le dire)

On ne peut encore rien dire !

Pensez vous que la France puisse se hisser dans le dernier carré en Russie ?

Avec les joueurs qu’on a, ce serait un petit échec dans mon cœur qu’on n’y soit pas. Donc oui j’espère au moins qu’on saura atteindre les demies !

Et si on s’essayait à une interview type Konbini …

Buffon ou Neuer ? Buffon

Christophe Maé ou Christophe Dugarry ? Ni l’un ni l’autre

Robben ou Thauvin ? Robben

Bière ou pizza ? Pizzaaaaaaa

N’golo ou Kanté ? N’golo

Thalassa ou Multiplex Ligue 1 ? Multiplex

Benjamin Mendy ou Bernard Mendy ? Benjamin Mendééééé

Mitrayet ou Valzema ? Valzema

Enfin, que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Une belle coupe du monde remportée par la France, plein d’enfants et le retour de Kanté à Malherbe.

 

Lucie Bacon, merci pour le temps que vous nous avez accordé et belle route avec Konbini !

A propos de l'auteur

#teamgardien

Poster un commentaire