MotoGP – Grand Prix du Qatar – La conférence de presse

Valentino ROSSI, Marc MARQUEZ, Maverick VIÑALES, Andréa DOVIZIOSO, Johann ZARCO et Andréa IANNONE étaient donc les premiers pilotes à être convoqués à la conférence presse de cette nouvelle saison 2018. L’occasion pour les journalistes d’interroger Valentino ROSSI sur son contrat fraîchement signé avec YAMAHA mais aussi de faire le tour des forces en présence.

 

2 ans de plus pour ROSSI !

Le pilote de TAVILLIA a été longuement interrogé sur ses motivations et a ainsi déclaré : « Il y a deux ans lorsque j’ai signé mon contrat, je pensais que ce serait peut-être le dernier mais dans ma tête, j’ai toujours voulu essayer et continuer. Le challenge est important mais je pense que j’ai assez de force et de motivation. ». Sur la durée de son contrat, il rajoutait : « Nous avons parlé d’un contrat d’un an à un moment avec YAMAHA mais tout le monde signe pour 2 ans. Tous les top pilotes aujourd’hui pourraient rester au top jusqu’à 40 s’ils le voulaient. ».

Quant au fait de savoir si c’est son dernier contrat, ce dernier a répondu : « J’ai plus le sentiment que cela pourrait être mon dernier contrat mais ce n’est pas sûr. » et de rajouter que son contrat ne comprenait aucune option pour 2021 suite à la question de Carlo PERNAT. Il a également indiqué que beaucoup de pilotes arrêtaient au top de leur carrière mais qu’ils pensaient qu’ils n’étaient pas heureux et qu’ils revenaient à la compétition comme SCHUMACHER , BIAGGI et BAYLISS. C’est pourquoi il a décidé de ne pas arrêter. Marc MARQUEZ, impressionné par l’incroyable longévité du pilote italien, déclarait : « Incroyable comment ROSSI a la motivation. C’est 3 ans de plus. Content de continuer à rouler avec une légende du MotoGP. ». DOVIZIOSO, quant à lui, indiquait : « Je ne suis pas surpris par la décision de ROSSI. Je savais qu’il allait rester parce qu’il est toujours rapide. Alors qui sait quand il s’arrêtera ? ». ZARCO complétait « Nous devons le remercier, c’est un rêve de courir avec lui. ».

 

Les prétendants pour 2018

Questionné sur le pilote qui pourrait prendre la place de Marc MARQUEZ en 2018, ce dernier a répondu que c’était impossible à dire. DOVIZIOSO pense pour sa part que 5 ou 6 pilotes en seraient capables. VIÑALES désigne les pilotes présents à la conférence de presse et en ajoute 2 ou 3. ZARCO pense que beaucoup de pilotes pourraient devenir champions mais que MARQUEZ reste la référence. IANNONE précise que beaucoup de pilotes étaient rapides aux tests d’hiver, ce qui laisse un grand nombre de possibilités. ROSSI précise enfin, que cette saison est plus serrée que jamais et que 8 à 10 pilote ont le niveau pour gagner la première course.

 

Des pilotes satisfaits de leur monture 

Les participants à la conférence de presse ont semblé presque unanimement satisfaits des évolutions hivernales des motos qui leurs sont attribuées. Ainsi MARQUEZ qui se sent important chez HONDA, est très heureux d’avoir signé jusqu’à 2020. DOVIZIOSO confirmait que c’était un très bon hiver et que si l’année dernière avait été incroyable, il espérait être encore plus compétitif cette année. VIÑALES se sent également très bien, il est heureux, confiant et il sait où il doit améliorer. ZARCO confiait que le passage de TECH 3 chez KTM ne changeait rien à ses plans et qu’il avait juste besoin de tirer le meilleur de sa moto cette année. Il est à noter qu’en marge de cette conférence, Lin JARVIS, patron de YAMAHA MotoGP a déclaré qu’il souhaitait garder le Français avec eux en évoquant la possibilité de fournir une autre moto officielle dans une autre équipe. IANNONE enfin, insistait sur le fait que quand le feeling était bon avec sa moto, il était rapide et que le QATAR était un bon circuit pour lui.

Cette première conférence de presse a tenu ses promesses avec des pilotes respectueux et prêts à en découdre, ce qui confirme que nous devrions assister à de belles batailles tant le niveau est serré cette année. Même s’il est inutile de le préciser, HONDA, YAMAHA et DUCATI lutteront pout le titre mais des trouble-fêtes pourraient bien se mêler aux combats pour les premières places. SUZUKI et KTM ne seront certainement pas là pour faire de la figuration même s’ils auront beaucoup à faire avec les grands teams d’usine mais aussi les équipes satellites qui auront à cœur de montrer ce qu’elles savent faire.

 

Poster un commentaire