NBA : 1er tour de Playoffs : Cavaliers – Pacers

La saison régulière vient de s’achever, coup d’œil sur ce premier tour de Playoffs sous haute tension. Le destin est le destin, et lorsque LeBron vous a dans le viseur on ne peut plus lui échapper.

Cette saison les Pacers pensaient enfin pouvoir éviter LeBron pour un petit moment, loupé. C’est dès le premier tour de ces Playoffs qu’Oladipo et sa bande vont devoir chasser le King.

Une équipe qui surprend :

Indiana, ah Indiana. A la vue de l’effectif tout le monde se disait que les Pacers allaient atteindre les bas-fonds de la Ligue. Et pourtant c’est bel et bien à la cinquième place de l’Est que l’on retrouve la franchise. 48 victoires portées par un Oladipo futur MIP indiscutable. Oladipo c’est 23 points par match, alors que le type n’en plantait que 16 la saison passée. Et au-delà des statistiques, Pipo est devenu l’âme, le visage de la franchise de l’Indiana.  Avec Oladipo, les Pacers enregistrent 6 wins de plus que la saison passée,  lorsque le franchise player était Paul George.  Oladipo est donc meilleur que PG. Non c’est une blague calmez-vous !

Crédit photo : 1070 The Fan

Une équipe qui déçoit :

Cette saison les champions de l’Est ont déçu. Malgré un coach d’excellence, non c’est encore une blague. Un vrai boute-en-train.  Mais surtout à cause d’un effectif instable, entre blessures et trades. C’est donc à la quatrième place que terminent les Cavs. Pourtant on le sait, en Playoffs on ne parle pas la même langue. Et LeBron ne joue pas le même basket. Le mec est déjà extraordinairement fort en temps normal mais il arrive à l’être encore plus en post-season. Dur à croire, et pourtant. Mais attention à ne pas se laisser surprendre par ces Pacers perpétuellement sous-cotés.

Crédit photo : Waiting For Next Year

Véritable trailer :

Trailer, oui. Mais pas par rapport à la série en elle-même. Mais bien par rapport à l’affrontement LeBron James contre Lance Stephenson.  Une comédie qui n’en finit pas à travers les saisons. Et tiens que je te souffle dans l’oreille, et tiens que je te tape dans le museau, je te passe entre les jambes si tu me pousse par terre, je fais le clown, le mort… et j’en passe ! Mais on ne s’en lasse pas. Pour ceux qui ne voient absolument pas de quoi je parle, il est encore temps :

Un simple remake ?

Le classement n’est plus le même, les effectifs non plus, mais l’affrontement de ce premier tour reste pourtant similaire à celui de la saison passée. Les Pacers vont devoir se battre mais on voit mal le King se faire éliminer dès le premier tour. Il faut éviter le sweep. 4-0 la saison passée c’est déjà trop. Alors avec la saison réalisée par le collectif de l’Indiana il ne faut pas réitérer.

 

Ambiance au sommet attendue, barfights envisageables et tension palpable. Le tout sur fond de balle orange, que demander de plus ?

Mon prono : Cleveland Cavaliers : 4 – 1 : Indiana Pacers

A propos de l'auteur

Le Heat avant, le reste après !

Poster un commentaire