Objectif Loujniki : L’Argentine

We Sport FR vous propose « Objectif Loujniki », en référence à la mythique enceinte moscovite récemment rénovée pour la Coupe du monde 2018 qui accueillera notamment la finale le 15 juillet prochain. Cette série livrera un focus sur les 32 pays participant au Mondial, par ordre croissant du classement FIFA d’avril 2018.

Aujourd’hui, à J-5 de la Coupe du Monde, l’Argentine !

Parcours en qualification :

Pays phare de la zone AmSud avec le Brésil, c’est pourtant dans la plus grande difficulté que l’Argentine s’est qualifiée pour le Mondial Russe. 6ème et donc non qualifiée avant la dernière journée et un match piège en Equateur, les Argentins ont été portés et sauvés par Leo Messi. Auteur d’un triplé salvateur après une ouverture du score des locaux dès la première minute de jeu. Au final, les Argentins finissent les qualifications à la troisième place et seront de la partie en Russie, quatre ans après la finale perdue au Brésil. Avec 7 victoires, 7 nuls et 4 défaites, cette campagne restera comme catastrophique avec un drame national évité de peu.

Style de jeu :

Avec 3 changements d’entraineurs successifs depuis Alejandro Sabella, difficile de dégager un style de cette équipe. Avec une génération offensive parmi les meilleures du monde, les choix de Sampaoli notamment de titulariser Benedetto à la place d’Agüero, Icardi ou Dybala laisse plus d’un observateur perplexe. Derrière, les choix sont plus que limités et le reste de l’équipe n’est pas au niveau de son attaque. Avec un schéma de départ en 3-5-2, Sampaoli repart sur les bases qu’il avait mit en place à Séville. En donnant une liberté totale à Messi, le sélectionneur argentin se doit de trouver une structure permettant au meilleur joueur du monde de s’exprimer. Globalement, l’Argentine devrait se présenter avec un bloc haut composé de deux pistons sur le côté, un attaquant capable de libéré les espaces (Aguero ?), un joueur capable de casser les lignes par la passe comme Banega et on tient notre équipe d’Argentine.

Le joueur à suivre : Lionel Messi

Crédit photo : Eurosport

Qui d’autre ? Leader technique et capitaine de l’Albiceleste, le Barcelonais est à-même d’emmener son équipe au bout. Plus meneur de jeu que véritable attaquant désormais, Leo a évolué et semble plus imprévisible pour son adversaire. Préservé en cette fin de saison par Ernesto Valverde, Messi est en jambe et frais pour commencer la Coupe du Monde. Meilleur joueur du Mondial en 2014, saura-t-il emmener son équipe comme au Brésil ? Seul lui le sait, mais peut-on douter du meilleur joueur de sa génération ?

Le pronostic de la rédac’ :

Dans une poule très relevé avec la Croatie, l’Islande et le Nigéria, l’Argentine a les armes pour sortir de cette poule. C’est après que cela peut se compliquer, en pouvant hériter de la France en huitièmes de finale. Pour nous, l’Argentine ira jusqu’en quarts de finale maximum si on se base sur les prestations des phases éliminatoires. Néanmoins, Messi and co peuvent nous surprendre comme il y’a quatre ans, wait and see…

Corentin Braz

 

A propos de l'auteur

Petit Prince d'une époque où Stevan Jovetic et Thiago Alcantara en sont les esthètes.

Poster un commentaire