Tournée sur terre battue : Qui pour détrôner le roi de l’ocre ?

La tournée américaine étant terminée, le monde de la petite balle jaune va doucement se tourner vers la surface de prédilection du désormais numéro un mondial , en la personne de Rafael Nadal. Absent pendant de longues semaines pour cause de blessures, l’espagnol reviendra-t-il à la hauteur afin de défendre tous ses points accumulés l’an passé ? 

De nombreux points à défendre

Nous l’avons évoqué, l’année 2017 de Rafa s’est caractérisée par une efficacité impressionnante sur la surface qui est la sienne ! Monte Carlo, Barcelone, Madrid, et bien évidemment Roland Garros ont tous été remportés par El Toró ! Seul Rome n’a pas été victime de la machine Rafa, au profit du jeune Zverev. Nadal s’était alors incliné en quarts de finale contre l’autrichien Dominic Thiem. 

Ainsi, Rafael Nadal n’aura pas la tâche facile lors de cette tournée sur terre battue. Profitant de la contre-performance de Rodger Federer à Miami, le roi de l’ocre n’aura pas moins de 4680 points à défendre durant les deux moins à venir. Un seul faux pas, et la place de numéro lui serait  reprise par le Suisse. Nous l’avons dit, seul le tournoi de Rome lui laisse une petite marge de manoeuvre, où il pourrait bien progresser par rapport à l’an passé.

Federer s’inclinant à Miami, face au jeune Kokkinakis.

Néanmoins, la bonne nouvelle (pour le classement de Rafa uniquement, évidemment), c’est que le Suisse fait l’impasse de la terre battue, comme l’an dernier. En effet, cette décision à été annoncé par Fed’ au lendemain de son élimination à Miami. « J’ai décidé de ne pas disputer la saison sur terre battue » a-t-il annoncé en conférence de presse. Conscient qu’il doit se préserver pour la deuxième moitié de saison où il a davantage de chance de prendre des points, Rodger se focalisera sans doute à d’autres surfaces, en vue d’un éventuel autre Grand Chelem.

Quels obstacles potentiels pour Rafa ?

Son rival préféré étant absent des courts durant cette tournée, qui pourra bien faire contre-performer l’Espagnol ? Nous pouvons douter de la compétitivité de Novak Djokovic qui ne montre aucun signe positifs depuis ce début de saison. Accumulant les défaites au premier tour (dont une contre Benoit Paire), le serbe s’est récemment illustré par l’annonce de la fin de sa collaboration avec son staff, composé entre autre du légendaire Agassi, et de l’expérimenté Stephanek. Le Serbe se retrouve donc sans entraineur, à dix jours du tournoi de Monte Carlo. Qui sait, peut-être un déclic en perspective …

Autre client potentiel, le jeune Alexander Zverev, détenteur du titre à Rome, a le potentiel d’inquiéter Rafa. Encore faut-il que l’Allemand soit au top de son niveau de jeu. Auteur d’un début de saison mitigé, le jeune prodige a du mal à s’imposer sur les tournois majeurs, et c’est dommage ! En effet, sa défaite au premier tour de Roland Garros l’an dernier (contre Verdasco) illustre parfaitement ce phénomène. Hormis le tournoi de Rome qu’il a remporté, Zverev n’a pas dépassé le stade des quarts de finale sur cette surface l’an passé sur un tournoi majeur (Masters 1000 et Grand Chelem). En bref, Zverev peut prétendre inquiéter Rafa, mais il devra être à son meilleur niveau, tout en espérant que l’Espagnol, lui, n’y soit surtout pas ! En tout cas, un bon test devrait nous apparaitre ce week-end en Coupe Davis, où l’Allemagne et l’Espagne s’affrontent à Valence, sur … terre battue. Affaire à suivre.

Zverev / Nadal : match test pour les deux joueurs en ce week-end de Coupe Davis.

Ainsi, on ne va pas se le cacher, difficile de voir émerger de réels rivaux à Rafa qui semble sur-dominer ses concurrents sur cette surface, d’autant que le niveau du circuit ATP en ce moment est loin d’être à son apogée. Un top 10 qui ne cesse de bouger, John Isner qui remporte un Masters 1000, rien ne va plus ! Petite étincelle dans ce sombre tennis actuel, la magnifique percée de Juan Martin Del Potro en pleine confiance, qui détruit tout sur son passage. Alors c’est peut-être lui, le réel danger pour Rafa. 15 victoires d’affilées, une défaite contre un John Isner plus que parfait, voilà le bilan récent de l’Argentin ! Sa défaite semble d’ailleurs anecdotique, puisque Del’Po semblait touché physiquement. On espère bien le retrouver en forme pour cette tournée sur terre battue où il n’a pas vraiment briller l’an dernier. Il y a fort à parier que l’Argentin va performer sur au moins un tournoi durant cette tournée sur ocre.

Un top 10 en méforme

Si quelques joueurs se sont distingués par leurs belles performances récentes, à l’image de John Isner ou Juan Martin Del Potro, d’autres joueurs membres du Top 10 se sont illustrés par leur manque de compétitivité.

En effet, il semblerait que David Goffin ait disparu de la circulation ! Blessé à l’oeil depuis le tournoi de Rotterdam, le belge a des difficultés à revenir au niveau de ses concurrents ! Balayé à Miami par Sousa sur l’étonnant score de 6-0 ; 6-1 , on attend un autre niveau de la part du belge qui s’était incliné l’an dernier en demi finale du tournoi de Monte Carlo, contre un certain Rafa Nadal. Allez David, on croit en toi !

Autre membre du top 10 que l’on attend, le Croate Cilic, discret sur la tournée américaine. Une discrétion anormale pour celui qui sait se transcender lors des tournois majeurs ! L’an passé, le puissant Croate à la technique particulière s’est hissé en quarts de finale à Rome et à Monte Carlo, ainsi qu’à Roland Garros ! Le troisième joueur mondial à donc toutes les cartes en main pour performer durant ces deux mois à venir, et peut rêver d’un premier Masters 1000 sur ocre.

De plus, celui que l’on surnomme « baby Fed » , en la personne de Grigor Dimitrov, ne laisse rien présager de bon en amont de ces tournois majeurs à venir. Si le Bulgare enchaine les contres-performances depuis le début de l’année, ce ne sont pas ses statistiques sur terre battue qui vont venir plaider en sa faveur. Depuis 2016, Grigor n’a jamais eu un bilan positif sur cette surface. 4 victoires et 5 défaites chaque année (2016 et 2017), avec notamment des défaites contre Struff, Robredo, et notre Gilles Simon national.

Vous l’aurez compris, les membres du top 10 ne sont clairement pas au niveau attendu à ce stade de la compétition. On espère un sursaut d’orgueil de la part de ces top joueurs qui peuvent cependant être de véritable machines de guerres lorsqu’ils atteignent leur meilleur niveau. Néanmoins, il est vrai que ce début d’année peut nous laisser dubitatif sur leur véritable capacité à rivaliser avec les meilleurs, et notamment avec Rafael Nadal qui pourrait bien gouverner une nouvelle fois la tournée sur terre battue.

Et les Français dans tout ça ?

Si peu de membres du top 10 semble armés pour lutter avec les (le) meilleur, qu’en est-t-il de nos Français ? 

Lucas Pouille semble être le plus au niveau de créer une surprise. Mais voilà, on parle bien ici de « surprise » ! Oui, car le jeune Lucas reste inconstant, bien que c’est sur ce point qu’il disait vouloir travailler cette saison. Mais dans tout cela, il y a du positif, oui oui ! En effet, le protégé d’Emmanuel Planque a avorté sa tournée américaine pour se consacrer à la Coupe Davis qui se jouera sur terre battue également ! Nous pouvons en conclure que  » La Pouille  » aura accumulé du temps de jeu sur cette surface, mais aussi qu’il dispose d’un esprit de compétitivité dont il a souvent fait preuve. Cette confrontation face à l’Italie, où il devrait affronter Seppi et Fognini sera un véritable test pour notre Français sur qui la réussite dans cette compétition repose beaucoup.

L’autre joueur de simple de ce week-end sera Jérémy Chardy, qui profite des nombreuses absences côté bleu. En outre, cette appel au combat de « captain Yannick » ne fait que récompenser les efforts réalisés par le Français qui dispute un début de saison plus que raisonnable ! En effet, deux 16èmes de finale atteints à Miami et Indian Wells, avec des victoires notables contre Dimitrov et Fognini, contre lequel il s’était incliné la saison passée lors du même tournoi. Une progression donc qui laisse présager de bonnes perspectives de performances pour la suite de la saison.

Lucas Pouille et Jérémy Chardy, les deux Français en forme !

Globalement, ce sont les deux Français qui peuvent espérer performer sur les tournois à venir. Quant à Benoit Paire, son irrégularité lui fait défaut et semble l’handicaper à réaliser un tournoi parfait. Dommage, quand on connait le potentiel de l’Avignonnais qui est capable de sortir un match quasi-parfait, puis de s’écrouler sur le match suivant.

De plus, Tsonga s’est fait récemment opéré du genou et ne pourra pas revenir rapidement, même s’il devrait être présent au tournoi de Lyon, au même titre que Gaël Monfils qui l’a récemment annoncé. On attend alors une bonne prestation des deux Français à ce tournoi mineur, mais surtout une performance à Roland Garros. On attend toujours le nouveau Yannick Noah, si si, on y croit …

Finalement, la route vers les titres semble sans véritables obstacles pour Rafael Nadal. Toujours est-il que le défi est de taille pour la natif de Mallorque qui ne doit commettre aucun faux pas. Cela passe par un tennis parfait, mais aussi par un physique et une santé qui ne lui fera pas défaut comme ce fut récemment le cas, et cela de plus en plus fréquemment. Si tous les ingrédients sont alors réunis, l’Espagnol aura alors toutes les chances de conserver son trône à l’issue de la saison sur terre battue, même s’il devra s’employer pour se défaire des hommes en forme du moment, et notamment Juan Martin Del Potro qui accumule les bonnes prestations. Néanmoins, l’Argentin sera-t-il à la hauteur pour empêcher Nadal d’engranger un onzième titre Portes d’Auteuil ? Réponse le 10 Juin.

Guillaume BALLAND

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*