VI Nations : une dernière journée pour du beurre

Ultime week-end pour ce tournoi des VI Nations 2017, avec un dernier tour sans véritable attractivité

L’Angleterre a survolé cette édition et remportera ce tournoi sans contestation possible. Le dernier enjeu est de savoir si les Anglais seront capable d’aller chercher le Grand Chelem à Dublin.

Mais attention, le XV du trèfle est encore en course pour terminer second. Le problème, c’est que 3 autres équipes sont aussi en course pour arracher la place de dauphin : l’Écosse, qui reçoit l’Italie, et la France et le Pays de Galles qui s’affrontent au stade de France.
Nos bleus ont réalisé une prestation solide la semaine passée à Rome, malgré une entame difficile, et ont décroché le point de bonus en toute fin de match, grâce à un essai de Brice Dulin, par ailleurs auteur d’un bon match.

Camille Lopez s’est aussi rassuré dans son jeu au pied et cela pourrait être un atout déterminant dans un match qui a de forte chance d’être très disputé. Car les Gallois, un ton en dessous dans ce tournoi, en atteste leurs défaites à domicile contre l’Angleterre mais surtout leur défaite en Écosse après être passés totalement à coté de leur seconde période, voudront finir ce tournoi en beauté, après une belle victoire au Millenium vendredi dernier contre l’Irlande.

Les hommes de Novès devront avoir moins de déchet, notamment dans les zones de finition, car le manque de réalisme pourrait coûter cher contre une équipe très solide défensivement.

Quelques petits changements pourraient intervenir au sein du XV de France puisque Vakatawa n’est pas remis à 100 % et pourrait être remplacé par Huget. Chouly pourrait également reprendre sa place en 3ème ligne au côté de Gourdon et Picamoles, malgré la bonne performance de Sanconnie. Le staff souhaiterait privilégié l’expérience de Chouly.

La France et L’Irlande partent malgré tout avec un avantage par rapport aux Gallois et Écossais 

Les deux premiers cités ont obtenu un point de bonus supplémentaire, et comptent actuellement 10 points (contre 9 à ces derniers).
L’Écosse aura sans doute le match le plus « facile » à négocier avec la réception de l’Italie, qui a encore totalement craqué après avoir bien entamé son match contre les Bleus, en marquant un essai dès la 2ème minute de jeu par Parisse.

Mais le XV du chardon à une belle occasion de prouver qu’il a fait des progrès et terminer 2ème ou 3ème le démontrerai.
Prendre le bonus est indispensable pour arracher cette belle place, en espérant que l’Irlande s’incline et que le Pays de Galles s’impose sans le bonus. Cela fait beaucoup de condition, mais les coéquipiers de Laidlow y croient.

L’Irlande, de son coté, n’espère qu’une chose. Empêcher l’ennemi Anglais de remporter le Grand Chelem. Les Irlandais pourraient faire d’une pierre deux coups puisqu’une victoire leur permettrait de terminer 2ème. Là est le véritable enjeu, mais les Anglais semblent tellement intouchables cette année qu’il est difficile de les imaginer s’incliner, même si le match sera équilibré.

Le XV de la Rose peut réaliser le Grand Chelem et dépasser le nombre de victoires consécutives de la Nouvelle Zélande. Les Anglais ne passeront pas à coté de cette chance.

Valentin MARTIN.

Poster un commentaire