1.FC Köln : Un retour dans l’élite compliqué

0
Ligue 1

Champions de Bundesliga 2 et de retour dans l’élite, les coéquipiers d’Anthony Modeste voulaient se stabiliser cette année et éviter de refaire une nouvelle fois l’ascenseur. Et ce fut très compliqué. En effet, le club a bataillé dur pour remonter à la dixième place. Récit d’un périple semé d’embûches.

Des fessées, en veux-tu, en voilà

Qui dit montée dans l’élite, dit recrutement. Après avoir vendu Sehrou Guirassy 6M€ suite à son prêt réussi en Picardie, le club a décidé d’investir 18M€ dans le recrutement. Elyes Skhiri et Sebastian Bornauw arrivent de Montpellier et Anderlecht pour chacun 6M€. Autre recrue du championnat belge en plus de Bornauw, Birger Verstraete signe pour 4M€ en provenance de La Gantoise. Enfin, la dernière recrue onéreuse est Kingley Ehizibue, arrivant de Zwolle en Eeredivise pour 2M. S’ajoutent une signature libre de Kingsley Schindler et des prêts de Mark Uth (Schalke 04), Toni Leistner (QPR) et Elvis Rexhbecaj (Wolfsburg), les trois cet hiver. En plus de cela, quelques montées de jeunes en équipe première comme Noah Katterbach, Ismail Jakobs et Jan Thielmann.

Et les débuts de championnat ne sont pas réjouissants pour Köln. En effet, le club commence difficilement le championnat sur les mois d’août et septembre par une victoire et cinq défaites; dont 15 buts encaissés en 6 matchs. Un nul contre Schalke et une victoire contre Paderborn tentent de redonner un peu d’espoir. Ce n’est que peine perdu puisque le club va ensuite enchainer quatre défaites de suite. Durant cette série, Achim Beierlorzer va en payer ses fonctions de coach le 9 novembre. Il sera remplacé par Markus Gisdol le 18 novembre, qui n’avait pas entraîné depuis son éviction d’Hamburg en janvier 2018.

Après quatorze journées compliquées, le club va entamer une belle série de cinq victoires en six matchs. Une rigueur offensive de retour, un 4-2-3-1 performant, Gisdol commence à trouver le vrai potentiel de l’effectif. Malgré deux défaites contre Gladbach et le Bayern, le club reste sur trois victoires de suite avec un joli carton 5-0 à l’extérieur face au Herta Berlin. Une dixième place inespérée il y a de cela quelques mois.

La jeunesse se montre, mais l’expérience résiste

Maintenant qu’il a été trouvé une solution pour l’effectif, les individualités en sont ressorties. En effet, beaucoup de joueurs ont pu montrer leur plein potentiel durant la remontada. C’est le cas d’Ismael Jakobs, pu produit du club, solide sur son aile. Et également d’un autre jeune, Noah Katterbach, à l’aise dans son rôle d’ailier gauche. Et enfin, le jeune Sebastiaan Bornauw, à l’aise en défense central et rare satisfaction à son poste.

Si la jeunesse se montre, c’est aussi le cas de joueurs plus expérimentés. Timo Horn, malgré les mauvais résultats, continue à montrer une solidité exemplaire. Tout comme son compatriote Jonas Hector, dans un rôle de 6 déterminant. En attaque, la paire Cordoba-Uth depuis cet hiver est excellente et montre de très belles choses.

Dans les points négatifs, on peut noter les manques de forme de Florian Kainz et Anthony Modeste. Pourtant très utilisés dans la rotation, leur impact dans le jeu n’est pas à la hauteur des espérances. Dans le même cas, Simon Terrode, Benno Schmitz ou encore Marco Höger, ont perdu leur place de titulaire de ce fait.

Consolider la puissance des jeunes, et virer des éléments remplaçables

L’élément principal à noter est que l’effectif est en déséquilibre à Köln. En effet, comme attendu, beaucoup de joueurs n’ont pas le niveau pour pouvoir être compétitifs en Bundesliga. C’est pourquoi un ménage est urgent cet été pour peut être continuer à prospecter l’académie, qui profite de posséder des jeunes de qualité, voire en recruter ailleurs.

Fin du périple en Nordrhein-Westfalen, retour en Baden-Württemberg demain pour parler d’Hoffenheim !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here