100% Fan : A la rencontre de Florian Gautier, monsieur “Deux Nuits Avec”

Il est à l’origine d’un projet pour le moins original. Celui de partir à la rencontre de sportifs professionnels, chez eux, afin de nous les faire découvrir dans leur intimité, sous une facette de leur personnalité qu’on ne connaît pas. Désireux de mettre en lumière des projets ambitieux et de qualité, We Sport FR vous propose aujourd’hui un entretien avec Florian Gautier, créateur du concept “Deux Nuits Avec”.

 

Bonjour Florian, tout d’abord, peux-tu te présenter à nous ?

Bonjour, je m’appelle Florian Gautier, j’ai 23 ans et j’ai grandi en banlieue parisienne. Je me suis assez tôt intéresser au journalisme, grâce à mon stage de 3ème notamment (et oui, ça peut donner des vocations !), que j’ai effectué avec Karl Olive (ex-Canal Plus), qui est désormais maire de la ville de Poissy (78).

 

Peux-tu nous expliquer le concept de « Deux Nuits avec » ?

Je dors deux nuits chez des sportifs de très haut niveau. L’idée est simple : montrer le quotidien secret des sportifs en s’intéressant à leur personnalité, leur personne en tant que telle à travers leurs passions et leur parcours. Je veux faire découvrir le sportif sous une autre facette, méconnue.

 

Comment t’es venu cette folle idée ?

Je ne peux pas du tout dire comment et quand l’idée m’est venue. Cela fait très longtemps que je voulais faire des formats consacré au sport assez profonds et recherchés sur des thématiques précises. Cependant, au début, je pensais davantage à l’écrit, et puis un jour, je me suis lancé en vidéo, tout seul, sans expérience, ni de montage, ni de tournage… Et depuis le 1er mai 2017, j’ai réalisé 23 épisodes !

 

Comment as-tu accès à tout ces sportifs qui te permettent de vivre cette expérience incroyable ?

C’est énormément de travail. De relationnel, de démarchage, de recherche… C’est beaucoup de temps et un travail considérable pour entrer en contact avec tous ces sportifs. C’est la partie qu’on ne voit pas, mais c’est la partie essentielle et la plus fastidieuse.

 

Comment se « comportent-ils » pendant cette expérience pour le moins originale ?

Ça se passe hyper bien. Pourquoi ? Parce que s’ils acceptent de tourner un épisode, c’est parce qu’ils sont prêt à vraiment jouer le jeu. Ils acceptent de répondre à tous les sujets. On passe un super moment, on joue aux jeux vidéos, on discute de tout. Je reste vraiment 24h/24 avec eux donc on communique tout le temps, et on se raconte notre vie. Lorsque je ressors d’un épisode, je connais bien la vie du sportif, et lui la mienne. C’est un échange humain qui est très intéressant.

 

Comment réussis-tu as ce qu’ils t’accordent leur confiance ? Tu vas quand même chez eux alors qu’ils ne te connaissent peu ou pas.

C’est pas évident en effet parce qu’on ne se connaît pas. C’est pour ça que j’essaye de les appeler avant ou de passer quelques heures avant le tournage à discuter avec eux pour bien détendre l’atmosphère. Maintenant qu’il y a beaucoup d’épisodes, ils ont davantage confiance. Je leur explique bien comment ça se déroule et ce que j’attends d’eux !

 

Tu réalises tout tout seul, ou tu as des gens qui t’aident dans ta quête ?

Je suis tout seul, hormis pour le graphisme et l’animation du Pyjama Quiz. J’ai un graphiste, Clément Lecocq (@clmtkata47 sur Twitter), qui est avec moi depuis le début.

 

Combien de temps de travail nécessite une vidéo ?

Une vidéo nécessite environ une dizaine de jours. Je passe plusieurs jours à la préparer (c’est très important !). Je passe 3 à 4 jours en tournage, et environ 5 à 6 jours en montage (ça dépend vraiment de la vidéo).

 

Est-ce que cela nécessite une organisation et un train de vie spécifiques ?

Cela nécessite un train de vie particulier oui parce que je ne vis pas encore de mes vidéos, donc je suis obligé d’avoir un travail alimentaire à côté (je faisais de l’intérim, et là j’effectue des piges pour une agence de presse). Je dois par conséquent caler mes épisodes en fonction de mes jours de travail. Hormis ça, j’ai la liberté de tourner quand je le veux. Je créé chaque mois mon calendrier.

 

Une anecdote à partager pour finir ?

Je ne peux pas dévoiler d’anecdotes croustillantes malheureusement, sinon plus aucun sportif ne voudra de moi !

 

Merci à Florian et bonne continuation à lui pour la suite de son projet. Vous pouvez retrouver ses épisodes sur sa chaîne YouTube.

 

Propos recueillis par Grégoire Allain (@GregoireAln)

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

tempus ante. luctus mattis dapibus mi, eget Aenean risus. mattis accumsan