100% Fan, épisode 6 : la chronique faite pour vous. 

Chaque semaine nous vous donnons rendez vous pour une expérience 100% fan ! Une chronique conçue pour vous, les supporters, afin de partager vos souvenirs au stade, devant votre TV ou derrière votre poste radio. Désormais ce rendez-vous hebdomadaire rempli d’anecdotes, de joie, d’émotion et de rires, sera votre moment !

Aujourd’hui, WeSport vous propose de partir à la rencontre de Frédéric, sérial blagueur sur les réseaux sociaux mais surtout supporter du Stade Français… Vous êtes prêts ? C’est parti pour le moment 100% fan, épisode 6 !

Bonjour, WeSport te remercie pour cette interview accordée, dans un premier temps peux tu te présenter à nous ?

Je m’appelle Frédéric, j’ai 36 ans, j’ai grandi essentiellement dans le Pas-de-Calais à côté de Lens et à 26 ans, pour le boulot, je suis parti habiter dans l’Oise. Cela fera 10 ans en mars prochain que je suis secrétaire de mairie dans une petite ville de l’Oise et 6 ans que j’habite entre Compiègne et Noyon. Outre le sport je suis passionné par l’histoire (surtout de la période allant de la fin du Moyen-Âge au Second Empire)

Tu es supporter du RCL mais aussi du Stade Français. Peux-tu nous dire d’où tu vient ta passion du rugby ?

Déjà jusqu’à l’âge de 13 ans je n’aimais pas le sport. Aucun sport. J’allais juste voir jouer mon père au basket.  Il a fallut que je me mette à aimer le foot (grâce à Lens) pour suivre les autres sports. Concernant le rugby au début je suivais essentiellement le Tournoi des V Nations (l’Italie n’en faisait pas encore partie) et quelques matchs comme ça de la 1ère division (qui n’était pas encore Top 14). Quand le Stade Français est remonté en 1ère division à la fin des années 90 c’était le club géographiquement le plus proche de chez moi. Puis ils sont venus jouer un quart de finale de coupe d’Europe au Stadium Nord de Villeneuve d’Ascq en 99. A la même époque, ils ont aussi parrainé le club d’Arras quand il est devenu le RC Arras. Enfin le fait de jouer des matchs au Stade de France (beaucoup plus accessible que Jean Bouin quand on vient du Nord) a fini de me convertir au club. Depuis que j’habite l’Oise c’est beaucoup plus simple d’assister aux matchs à domicile. Notamment depuis 3 ans, j’y vais le plus souvent possible

Tu vas au stade seul ? Tu es abonné ?

J’ai été abonné pendant deux saisons (les deux dernières) avec un ami. Donc j’y allais toujours accompagné. Malheureusement l’ami en question n’a pas pu reprendre son abonnement cette saison. Et moi-même j’avais plusieurs matchs à domicile du Stade Français en concurrence le même week-end avec des matchs de Lens à Bollaert et dans ce cas je donne ma préférence au foot. De ce fait, cette saison j’achète ma place au match et j’y vais soit seul soit accompagné

Quel genre de supporter es-tu ?

Être juste spectateur quand on est supporter de Lens (dans le kop) c’est pas possible 🙂

Mais bon dans le même temps il faut reconnaître que Jean Bouin n’est pas le stade le plus chaud de France… Après, oui, quand des chants sont lancés je les reprends mais je ne suis ni membre du Virage des Dieux (bien que placé juste à côté d’eux), ni des Titis de l’Ovalie (qui sont dans la tribune Gilardi, en face de moi)

Penses tu que les prix dans les stades sont abusifs ?

Bah à Jean Bouin les places les moins chères sont à 10, 12 ou 15 € selon le niveau de match. Je trouve que cela reste raisonnable d’autant que le stade, tout neuf, est très bien fait, on voit très bien de derrière les en-buts (là où je vais). Après oui je ne mettrais sans doute pas 30 ou 50 € pour être en latéral. Là où c’est un peu cher effectivement, je trouve, c’est sur les tarifs buvette (que ce soit les boissons ou nourriture). D’ailleurs, de fait j’en achète rarement.

Étant donné que tu côtoies plusieurs stades, penses-tu qu’ils sont aptes à revoir ce qu’on appelle les ultras ? La sécurité matérielle est elle suffisante ?

Dans les deux cas oui. Bollaert est un stade conforme aux normes de sécurité, même si supprimer les sièges en Marek serait bien plus adapté à mon avis. En rugby aucun problème : il n’y a pas d’ultras et pas de parcages visiteurs. Tous les supporters sont mélangés et ça se passe très très bien comme.

Quel est ton plus beau souvenir sportif ?

Sans hésitation le Auxerre-Lens du 9 mai 1998 qui a donné le titre à Lens. J’étais à l’Abbé Deschamps avec mon père et mon grand-père. C’est la première fois que j’ai vu mon grand-père pleurer, tellement content de voir son club enfin gagner quelque chose.

Es-tu pour ou contre l’alcool dans les stades ?

Personnellement je ne bois pas une goutte d’alcool donc peu m’importe ! Mais plutôt pour. L’alcool est autorisé dans les autres pays et je n’ai pas l’impression que ça se passe mal. En plus il y a déjà de l’alcool en France dans les salons VIP donc pourquoi eux auraient le droit et pas les autres tribunes ? Enfin de toute façon si un supporter veut se bourrer la gueule, il le fera avant le match s’il ne peut pas boire dans le stade…

Si tu devais citer un joueur emblématique du Stade Français actuel ? Celui qui met tout le monde d’accord.

Difficile de ne donner qu’un nom. J’ai envie d’en donner deux. Celui qui vient naturellement serait Sergio Parisse, le capitaine. Mais moi j’ai un coup de coeur pour Julien Arias. Le gars a 34 ans, il est au club depuis 2004, a tout connu ici, et même si physiquement il ne peut plus jouer tous les matchs il est toujours aussi irréprochable. Moi c’est mon “chouchou”

Si tu avais le don de changer une seule chose pour ton club ? Ce serait quoi ?

Question difficile. Ce club est tellement atypique, dans ses bons comme dans ses mauvais côtés et c’est pour ça que je l’aime. Sportivement ce n’est pas facile les deux dernières saisons mais ça ne rendra que plus belles les années qui vont forcément revenir. Bref, on va dire que j’aimerais juste voir Jean Bouin un peu plus souvent plein et avec plus d’ambiance.

Charlotte Gruszeczka @chagru59

@wesportfr

 

A propos de l'auteur

Amoureuse du ballon rond depuis mon plus jeune âge, j'essaye d'exploiter mes talents sur les terrains depuis quelques années, même si mon profil ressemble à celui de Gregory Vignal. Le sport est ma religion, l'humour mon passe-temps.

Poster un commentaire

suscipit dolor Sed luctus commodo neque. Lorem venenatis, ut in adipiscing facilisis