15è étape Millau – Carcassonne : Astana, la passe de deux

Des échappés qui vont au bout, un Calmejane (trop) offensif, un Astana qui gagne pour la deuxième journée consécutive, voilà ce qu’il faut retenir de la quinzième étape du Tour entre Millau et Carcassonne.

Le résumé de l’étape

Ça devait être la journée de Lilian Calmejane. Arpentant ses routes aujourd’hui le natif d’Albi avait à cœur de bien figurer dans la quinzième étape. Prenant la bonne échappée aux côtés notamment de Mollema, Sagan, Pozzovivo, Jon Izaguirre et Nielsen, le coureur de Direct Energie est passé à l’offensive très tôt dans la course à plus de 120 kilomètres de l’arrivée pour finalement être rejoint après qu’il a passé en tête le Col de Sié. Touché après son arrivée en septième position, il ne peut que regretter cette stratégie ultra-offensive qui lui aura coûté de l’énergie. Une énergie qu’il n’aura pas rejoindre les trois hommes partis à l’attaque (Mollema, Izaguizze et Nielsen) à 7km de l’arrivée, pas aidé par Majka qui n’avait plus les jambes après un raid solitaire dans le Pic de Nore et les 3 coéquipiers (Valgren, Skuyns et Pozzovivo) des derniers attaquants du jour.

Journée très calme du côté du peloton maillot jaune qui finit à 13 minutes de Nielsen.

Le gagnant du jour

Malin, et sûr de sa supériorité dans le finish, Nielsen a su profiter de l’attentisme de Mollema et d’une attaque toute timide d’Izaguirre pour remporter largement l’étape de Carcassonne au sprint. C’est la deuxième victoire de rang pour Astana après celle de Fraile à Mende hier.

Le perdant du jour

Désireux de bien faire, Lilian Calmejane en a fait trop. Partir à 120 kilomètres de l’arrivée dans ces conditions était suicidaire, il l’a payé quand il fallait rattraper les trois hommes de tête dans le final. Il apprend encore, et il finira par gagner sur les routes du Tour.

On est encore perplexe quant à l’attaque de Dan Martin sur les pentes du Pic de Nore à plus de 40 kilomètres de l’arrivée, seul. Sans surprise, il s’est fait rattraper par le peloton.

Journée de repos pour les coureurs demain, on se donne rendez-vous mardi pour la première étape pyrénéenne entre Carcassonne et Bagnères de Luchon.

 

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

leo. Donec in quis ut dictum fringilla risus. velit,