17è étape Bagnères du Luchon – Saint-Lary-Soulan : entre costauds

Julian Alaphilippe à son arrivée victorieuse hier a prévenu, la 17è étape entre Bagnères de Luchon et Saint-Lary-Soulan « c’est un truc de ouf ». 65km, 38,8 d’ascension, deux cols de première catégorie une arrivée au sommet d’un col inédit classé hors catégorie.

Peyresourde en hors d’œuvre, Azet-Val Louron à suivre et le Col du Portet en digeo. Pour Thierry Gouvenou, directeur de course, « ce col est sans doute ce qui se fait de plus difficile en France avec le Ventoux », et il faut dire qu’avec ses 16 kilomètres à 8,7% de moyenne et une arrivée encore plus haute que le Tourmalet, autre référence régionale, on aurait tendance à le croire.
Autre nouveauté, le départ style sports méca : les coureurs prendront place sur la ligne dans l’ordre du classement général.

Difficile d’imaginer une échappée organisée aujourd’hui, les 65km ne s’y prêtent guère. On aura en revanche certainement droit à une explication entre les meilleurs au classement général dans l’ascension finale et une première réponse sur la capacité de Thomas à résister à Froome, Dumoulin, Bardet et consorts dont les repères sur les courses de trois semaines sont plus nets.

Une étape pas comme les autres d’un Tour pas comme les autres.

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

Aenean dolor. Donec eget velit, et, odio ut dapibus