JUST MAGIC : Debrief de ce week-end de PL - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

JUST MAGIC : Debrief de ce week-end de PL

La 34ème journée de Premier League était une journée de course. Il faudrait vraiment vivre dans une grotte pour ne pas savoir que Manchester City est devenu champion d’Angleterre. Cette journée nous a réservé quelques sensations. On revient sur les 3 courses qui ont bercé This Crazy Week-end : la course au maintien, celle pour les places européennes et enfin la course aux statistiques !

Manchester City champion : La course au titre a pris fin

Après 3 défaites consécutives, Manchester City devait réagir. Quoi de mieux que de le faire contre le 4ème du championnat. Difficile à faire car les Spurs restaient sur 4 victoires consécutives sur leur 4 derniers matchs en championnat. Wembley est donc une vraie forteresse. Pochettino avait mis en place un 4-2-3-1 traditionnel, quasiment classique. Dier et Dembélé étaient en récupérateur. Eriksen, Alli et Lamela formaient le milieu offensif et servaient de transaction entre les récupérateurs et Kane. Le prince anglais a été beaucoup critiqué cette semaine. Il a en effet demandé à la commission de la Premier League de lui attribuer le but pourtant donné à Eriksen. Il dit même : « je jure sur la vie de ma fille que j’ai touché le ballon ». Il a obtenu gain de cause après réclamation. Sans ce but ci, il fallait revenir à fin février pour le voir marquer avec les Spurs. Bref, vous l’avez compris, les supporters de Tottenham attendaient une réaction de l’anglais d’autant que Salah avait marqué plutôt dans la journée. De son côté, Guardiola avait fait confiance à ses cadres. Aguero absent, c’est Gabriel Jesus qui était titulaire en pointe. Sane et Sterling l’épaulaient. En défense et au milieu, pas de surprise non plus : Gundogan, De Bruyne et David Silva formaient le 4-3-3.

crédit : Manchester City Twitter

Le premier quart d’heure est totalement dominé par les SkyBlues. Et c’est dans cette optique, qu’à la 22ème minute de jeu, Kompany va trouver Jesus. Le brésilien se retrouve face au portier français et ouvre la marque. Totalement mérité car quelques minutes plutôt, Sane avait trouvé le poteau. Deux minutes plus tard, Jesus dribble Lloris qui tacle le brésilien très violement. La faute semble être en dehors de la surface mais l’arbitre Jonathan Moss est sûr de lui et siffle penalty. Lloris commet une nouvelle boulette et récolte un carton jaune. Gundogan transforme son penalty. 2-0 pour City puis 2-1 grâce à une partie de billard dans la surface de réparation à la 41ème minute de jeu. Eriksen réduit la marque. Il marque d’ailleurs son 5ème but sur ses 4 derniers matchs avec les Spurs. La mi-temps tombe à pique pour les cityzens qui semblaient être retombés dans leur retranchement. Enfin, la deuxième mi-temps est beaucoup plus calme mais aussi plus équilibré. Malgré l’entré de Son, de Lucas et de Sissoko, les Spurs ne parviennent pas à égaliser. Sterling réalise le break à la 72ème minute de jeu. Victoire de City mérité à qu’ils ne manquent plus que 3 points pour devenir champion.
Pep est interviewé juste après le match : « Après ce qu’il s’est passé cette semaine, venir jouer ici de cette manière, c’est incroyable. Mes gars sont extraordinaires. Maintenant, nous avons une chance d’être champion face à Swansea, dans notre stade et j’en suis fier. »

crédit : Tottenham Twitter

Manchester City pouvait même devenir champion dès ce week-end si et seulement si Manchester United ne gagnait pas face aux derniers du championnat à Old Trafford. Les voisins mancuniens leur avaient déjà gâché la fête.

Les joueurs de Zé pouvaient une nouvelle fois faire patienter City et les obliger à aller chercher le titre eux-mêmes. Facile à dire mais moins facile à faire. La lanterne rouge se déplaçait à Old Trafford. Après le bilan catastrophique de Pardew avec West Bromwich, c’est Darren Mooro qui a pris les commandes tactiques du club. Lors de son premier match, il avait concédé le nul. Alors, allait-il ressortir du théâtre des rêves avec un point ? Il a fait mieux que ça : il en a pris 3. Non, vous ne rêvez pas. Non ce n’est pas une faute de frappe ou encore une faute de français. Les tombeur de l’actuel leader à l’extérieur il y a même pas 10 jours ont perdu à domicile. Le destin de West Brom n’est pas encore tracé et ils l’ont fait savoir. Après un match très solide défensivement, les Baggies ont joué les contres et les coups de pied arrêtés parfaitement bien. C’est d’ailleurs sur un corner que Rodriguez va marquer l’unique but du match à la 73ème but du match. Le jeu des joueurs de Mourinho a été médiocre et très timide. La course au titre est donc terminée mais pour West Brom, la course au maintien est totalement relancée.

crédit : West Bromwich Albion Twitter

La course au maintien

West Bromwich a donc réalisé un gros coup en allant s’imposer à Manchester. Mais d’autres matchs étaient tout aussi important dans la course au maintien.

crédit : Sky Sports

Le derby entre Brighton et Crystal Palace a tenu toutes ses promesses. On avait eu le droit à un match nul et vierge à l’aller mais le retour n’a rien eu de semblable. Les Eagles relégables recevaient les impressionnants promus Brighton. Un derby qui s’est joué en 35 minutes. On était même pas obliger de jouer le reste du match tellement s’était ennuyant et tellement les 35 premières minutes étaient du niveau de la Champions League. A la 5ème minute de jeu, Zaha reprend un centre détourné de Luka Milivojevic et ouvre le score. James Tomkins fait le break à la 14ème minute de jeu. Il conclut une partie de bowling dans la surface de réparation à la suite d’un corner. 4 minutes plus tard, Murray réduit le score. A noter que la dernière fois que l’ancien Eagle avait marqué, son équipe avait gagné. Mais cet engouement est vite tombé au plus bas car Milivojevic dépose un ballon sur la tête de Zaha qui marque le but du 3-1 à la 24ème minute de jeu. L’ivoirien marque sont 7ème but de la saison et son troisième sur les deux derniers matchs. Enfin, Izquierdo vient conclure ces minutes d’euphorie avec un face à face devant le portier gallois. 3-2 score final. Les joueurs de Roy Hodgson peuvent respirer, ils se placent à la 16ème place, à 6 points du premier relégable…Southampton.

crédit : Crystal Palace Twitter

En effet, les Saints ont perdu le match d’ouverture de cette 34ème journée. Ils gagnaient pourtant 2-0 grâce à Tadic et Bednarek. A l’heure de jeu, Conte décide de faire rentrer l’attaquant français Giroud. Coaching payant car il réduit le score dix minutes plus tard. Et là, c’est le début de la descente aux enfers pour les joueurs de Hughes. Willian sert parfaitement Hazard 5 minutes plus tard qui égalise. Enfin, après avoir marqué son premier but chez les Blues, Olivier Giroud marque même son doublé. Fin du match 3 buts à 2 pour les Blues. Les Saints encaissent leur 3ème défaites consécutives et n’ont toujours pas gagné à domicile depuis le 27 janvier…

crédit : Chelsea Twitter

De son côté, les Swans sont sortis de leur stade avec le point du nul face à des Toffees très peu réalistes. C’est Jordan Ayew qui a sauvé les siens et qui se place en haut des meilleurs buteurs de son club avec 7 réalisations. Ils sont donc provisoirement 17ème et maintenu.

Enfin, le match du lundi soir opposait West Ham à Stoke City. Après la victoire de West Brom, Stoke se devait de gagner pour garder de l’avance sur le dernier relégable. Mission ratée même si c’était très bien parti. On a eu le droit à une première mi-temps sans trop d’action franche. Les deux équipes ont donc élaborer la même stratégie : faire rentrer des attaquants aux grands gabarits pour récupérer les seconds ballons et jouer à fond les coups de pieds arrêtés. Moyes et Lambert ont vu juste. Peter Crouch rentre à la 70ème minute de jeu et ce n’est que 9 minutes plus tard qu’il marque. Un autre ex-Reds égalise dans les dernières minutes du match : Carroll. Ce dernier venait d’entrer sur la pelouse. Les deux équipes repartent avec le point du nul. Stoke City reste 19ème, au même nombre de points que les Saints 18ème mais avec un match d’avance.

La course aux stats

Avec le 3-0 de Liverpool face à Bournemouth, Klopp a comptabilisé 300 buts avec son équipe en 148 matchs toutes compétitions confondues depuis son arrivée. 3-0 et 3 buts de l’attaque en feu des Reds. Firmino, Salah et Mané comptent maintenant 82 buts toutes compétitions confondues. Mais l’égyptien sort du lot. Avec son but aujourd’hui, il compte 40 buts et 10 passes décisives en 45 matchs cette saison, soit le meilleur bilan depuis Ian Rush en 1986…et la saison n’est pas terminée. La commission de la Premier League a publié sa short list pour les nominés au meilleur joueur du championnat. De Bruyne, De Gea, Kane, Salah, Sane et David Silva sont les heureux élus.

crédit : Liverpool FC Twitter

Enfin, on connait déjà un club de championship qui jouera dans le plus grand championnat d’Europe la saison prochaine : Les loups de Wolverhampton.

Ce n’était jamais arrivé à Arsène Wenger. Les Gunners ont connu une 5ème défaites sur les 5 derniers déplacements en championnat. C’est aussi la 15ème défaite d’Arsenal cette saison. Le pire bilan depuis l’arrivée de Wenger.

crédit : Sky Sports

C’est donc Burnley qui fait la grosse affaire du week-end. Les Clarets se sont imposés à domicile face aux Foxes. Une victoire méritée même s’ils se sont fait peur en fin de match. Burnley sont sur leur plus belle série : 5 victoires consécutives. Dyche avait d’ailleurs été élu coach du mois de mars. Arsenal n’a plus que deux points d’avance. La course aux places européennes va être acharnée jusqu’au bout.

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau debrief du week-end du plus beau championnat d’Europe 😉
See you next week !

A propos de l'auteur

Mon cœur est rouge ! Je suis aussi un belge comme les autres, bourré de talent. Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets, donc donnez le Ballon D'Or à Salah ! Je rêve d'une équipe avec Radja, Jackson Martinez et Benteke ! YNWA

Poster un commentaire

ut leo. efficitur. tempus et, dolor. quis, venenatis elementum Sed ut