2019, l’année de Frappart

Première femme à arbitrer un match de Ligue 1, au sifflet lors de la finale de la coupe du monde féminine entre américaines et néerlandaises, Stéphanie Frappart a également été désignée arbitre central de la Supercoupe de l’UEFA le 14 août prochain. Retour sur une année 2019 exceptionnelle.

Un 28 avril 2019 historique

Après quatre vingt-sept ans (1932, premier match professionnel de l’élite) où les hommes se sont partagés les terrains de Ligue 1, une femme a fait son apparition. C’était le 28 avril 2019 sur le rectangle vert de la Licorne. La Ligue de Football Professionnel (LFP) a eu la bonne idée de désigner Stéphanie Frappart comme arbitre central du match Amiens-Strasbourg. Un choix qui lui a permis de se préparer au mieux pour la coupe du monde féminine, compétition durant laquelle elle a par ailleurs été une actrice majeure. Le match en lui-même s’est déroulé sans accroc. Une première réussie pour Frappart qui, deux mois plus tard, a appris qu’elle rentrait dans la rotation des arbitres de Ligue 1 de façon permanente pour la saison 2019/2020.

Stéphanie Frappart a parfaitement négocié son premier match de Ligue 1. C’était le 28 avril dernier lors de la rencontre Amiens-Strasbourg (SOURCE PHOTO : L’Equipe)

Une finale de coupe du monde bien négociée

Sur sa lancée de son premier match de Ligue 1, Stéphanie Frappart s’est donc présentée à la coupe du monde féminine chez elle, en France. Seule française de la compétition à officier, la native du Val d’Oise a arbitré deux matches du premier tour, Argentine-Japon (0-0) et Pays-Bas-Canada (2-1) et le quart de finale Allemagne-Suède (1-2).

Puis vint le grand moment, celui que toute la planète football attend, la finale de coupe du monde. Pour l’évènement, c’est elle qui a été choisie pour être au sifflet. Sa deuxième finale après celle du mondial dames des moins de 20 ans entre le Japon et l’Espagne (3-1) en août 2018. Américaines et néerlandaises se sont donc affrontées avec Frappart au sifflet. A l’arrivée, une finale bien négociée malgré une décision délicate à prendre (penalty accordé aux USA après consultation du VAR) et le sentiment renforcé que la France a dans ses rangs la meilleure arbitre du monde.

Au sifflet pour la Supercoupe de l’UEFA

Avant de reprendre la saison se Ligue 1 avec ses homologues masculins, Sptéhanie Frappart fera un léger détour par Istanbul le 14 août prochain. Là encore, sa présence sera historique puisqu’elle sera la première femme à arbitrer une rencontre masculine majeure. En l’occurence la supercoupe de l’UEFA, match qui met aux prises les vainqueurs des deux coupes d’Europe de la saison précédente. Liverpool et Chelsea, respectivement vainqueur de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa la saison dernière, seront donc arbitrés par la française. Pour l’anecdote, l’arbitrage français sera une seconde fois mis à l’honneur ce jour-là avec la présence de Clément Turpin au VAR. 

Poster un commentaire

ut Aenean sed elit. ut dolor