5 type / 5 pipe




Qui dit nouvelle semaine dit aussi nouveau conseil de classe ! Et cette semaine, c’est la conférence ESt qui sera à l’honneur. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire… 

5 type 

Mudiay : 3 victoires d’affilées pour les Knicks ! Incroyable semaine, que personne n’aurait imaginé. Le changement d’état d’esprit et la petite modification apportée par Fizdale (retour de Burke dans le 5, Ntilikina plus à l’intérieur) commence à porter ses fruits. Et un homme symbolise la bonne semaine des New-Yorkais : Emmanuel Mudiay, très en vue, avec notamment 22pts, 3asts et 4.5rbds sur les deux derniers matchs, avec en prime un poster monstrueux sur Temple lors de la victoire contre les Grizzlies, après sa belle prestation contre les Pels. Ça ne suffira certainement pas pour faire les playoffs, mais cela à au moins le mérite de donner du baume au coeur aux fidèles du Madison Square Garden.

Butler: Certes, sa semaine n’est pas la plus gigantesque qu’il ait pu réaliser. Mais force est de constater que son intégration chez les Sixers est une véritable réussite. 5 victoires sur les 6 derniers matchs, et surtout de belles stats récemment : 22pts contre Cleveland et surtout 34pts en plus de ses 12rbds hier contre Brooklyn. Avec en prime, le shoot de la gagne au buzzer! Un vrai leader, qui n’hésite déjà pas à prendre ses responsabilités au sein de sa nouvelle franchise.

Leonard: Encore une fois, sans faire beaucoup de bruit, les Raptors enchaînent. 5 victoires d’affilés pour les Canadiens qui caracolent en tête de la conférence Est. 29pts 10rbds contre le Heat, 27pts et 10rbds contre Washington, Kawhi est dans ses standards. Surtout, la bonne gestion de son physique par son coach est remarquable. Toronto est capable de faire souffler son all star sans s’affaiblir. Ce bougre revient alors encore deux fois meilleur. Et postule, pourquoi pas, au titre de MVP, allons savoir.

Antetokounmpo: Les Bucks, bien que parfois irrégulier, pointent toujours à la deuxième place à l’Est, et enchaînent les cartons, notamment grâce à un style de jeu basé désormais sur le shoot extérieur. Pourtant c’est bien en pénétration que son meilleur joueur impressionne: le Greek Freak réalise des prestations monumentales : 34pts, 8asts 18rbds lors du succès contre les Spurs (135pts marqués par son équipe!), 35pts, 3asts, 10rbds lors de la défaite surprise contre les Suns, 33pts, 9asts, 16rbds sur les 143 pions collés à Portland, 29pts, 6asts, 12rbds lors du succès contre les Nuggets. Soit 32.7pts de moyenne, en plus de 14rbds et 6.5asts sur ces 4 matchs ! Oui, le Grec joue dans la cours des grands. Des très grands.

Capela: Houston revit petit à petit, bien que les résultats restent encore instables. Et si James Harden y est pour beaucoup, le Suisse n’est pas en reste. Bien que sur une série de 2 défaites qui font tâches, Capela enchaîne les bonnes performances: 13pts, 10rbds, 3asts contre les Cavs, 29pts et 21rbds prit sur la tête de Dédé Drummond, 27pts et 15rbds encore une fois face aux Pistons, et 21pts et 16rbds contre les Kings. L’intérieur des Rockets fait le taff. Espérons pour lui que ses coéquipiers suivent son modèle.


5 pipe :

Fox: Si les Kings calent un petit peu après un début de saison remarquable, De’Aaron Fox a sa part de responsabilité: moins adroit au shoot, il a du mal a scorer en ce moment et cela se ressent à Sacramento, qui reste sur 2 défaites d’affilées.

McCollum: La dégringolade. Voilà comment résumer la semaine des Blazers. Eux qui étaient en tête de la conférence Ouest à l’entame de la semaine sont désormais 6ème, la faute à 3 revers consécutifs. La faute aussi à la maladresse de son arrière. Il n’a dépassé qu’une seule fois la barre des 20pts (lors de l’humiliante défaite 143-100 contre les Bucks) et n’a pas non plus été très altruiste (deux matchs avec seulement une passe décisive). Difficile, surtout quand son équipe se repose sur son scoring et celui de son compère Lillard. Mais comme tout bon sniper, ce vieux CJ va relever la tête.

Harris: Brooklyn commence à caler, après un bon début de saison. Et Joe Harris, en est la parfaite illustration. Très maladroit récemment (9pts à 4/10 contre Philly, 8pts à 3/11 contre les Mavs) l’ailier  New-Yorkais symbolise les difficultés récentes de sa franchise. On ne s’attendait pas forcément à mieux du coté du Barclays Center, mais il est tout de même dommage de gâcher les progrès entrevue en fin de saison dernière et en ce début d’exercice.

Brown: 6ème au classement, les Celtics ne décollent pas. Et après avoir loué son beau jeu la saison dernière, il serait peut-être temps de remettre le bleu de chauffe. Cela vaut aussi bien pour le coach, Brad Stevens, que pour certains joueurs. Jaylen Brown par exemple, pas exempt de tout reproche cette semaine: pas un seul match au dessus de 16pts, des stats en berne, une présence au rebond assez quelconque (4,7 prises) et voilà Boston qui enchaîne 3 défaites en 4 rencontres. Il va falloir relever la tête, et vite.

Howard: Si les Wizzards vont mieux, lui n’y est absolument pour rien. Une nouvelle fois absent, le sulfureux pivot a fait parler de lui hors terrain cette semaine, avec une vague histoire de chantage dûe à un ex transgenre, sur laquelle on ne s’étendra guerre. toujours est-il qu’en plus de ses performances très moyennes lorsqu’il joue, l’ancien des Hornets doit maintenant gérer des affaires extra-sportives. Reverra-t-on enfin, un jour, le pivot dominant qu’il fut?



Une fois n’est pas coutume, c’est à l’Est qu’il y a eu du mouvement cette semaine. En espérant que les prochaines soient aussi croustillantes ! 

A propos de l'auteur

Supporter inconditionnel de l'Olympique de Marseille mais aussi du football en général. Fan des Houston Rockets mais surtout de The Beard.

Poster un commentaire

quis, eleifend non libero. ut elementum vel, Sed justo adipiscing Nullam