5 type/ 5 pipe

0
Ligue 1



1ère semaine de 2019 et premier bilan avec notre 5type/5 pipe habituel ! Il sera beaucoup question de Rockets, en grande forme, mais aussi de Cavs et Grizzlies, en grande difficulté.

5 type

James Harden

Les superlatifs vont commencer à manquer pour décrire les performances de James Harden. The Beard marche sur l’eau en ce moment et porte les Rockets, 4ème à l’Est. Bien qu’un peu moins performant lors des deux derniers matchs (38pts à Portland et 32 contre Denver tout de même), il reste au dessus de la mêlée.

DeMar DeRozan

Les Spurs vont mieux et peuvent remercier DeRozan. 5 victoires de suite et 19.6pts de moyenne cette semaine pour l’arrière All-Star. Mais surtout des victoires contre Boston, Toronto où l’ancien Raptors a brillé avec son premier triple double en carrière, et à Detroit. 6ème à l’Ouest, les Spurs sont plus que jamais dans la course au playoffs.

Gordon Hayward

Le All-Star 2017 sort peu à peu la tête de l’eau. Et étrangement, cela correspond avec un sans faute des Celtics cette semaine. 3 victoires à la maison et un Hayward prépondérant : 35pts et 5asts contre les Wolves; 16pts et 11rbds face aux Mavs, et 12pts lors de la balade contre les Nets. Boston se replace et se rapproche du podium, en partie grâce au retour de l’ancien de Utah.

Kar-Anthony Towns

Les Wolves vont (légèrement) mieux en ce moment. Même si les playoffs semblent encore très loin dans une conférence où la concurrence est rude, les résultats sont nettement meilleurs qu’en début de saison. Et ce, en particulier grâce à un homme: Karl-Anthony Towns. 28pts, 18rbds lors de la victoire contre les Lakers, 29pts-15rbds pour venir à bout du Magic, 28pts et 12 rbds lors du revers à Boston. Il semblerait que noël lui ai fait du bien. Depuis la bûche et le foie gras, le Dominicain est tout simplement monstrueux: 28.2pts, 17rbds, 4.8asts sur ses 7 derniers matchs. A confirmer.

Clint Capela

Mine de rien, il commence à s’affirmer sérieusement comme une référence au poste 5 en NBA. Derrière Embiid et Towns, il fait parti de ces pivots capable de changer le cours d’un match. Bien que quelque peu dans l’ombre de James Harden, le Suisse est vraiment en train de changer de dimension. 19pts et 13 rbds contre Memphis, 29pts et 21rbds sur la tête du double champion en titre, 13pts et 21rbds malgré la défaite à Portland, et surtout 31pts (record en carrière) et 9rbds contre les Nuggets. Oui, l’ancien Chalonais est la deuxième arme offensive des Rockets.


5 Pipe

Mike Conley

Rien ne va plus du coté de Memphis. 6 défaites de suite, des tensions dans le vestiaire et des cadres qui flanchent. C’est le cas de Conley, pourtant bien revenu après sa longue blessure de l’an passé. Ses stats ne sont pas si affligeantes que cela, mais son influence est insuffisante. En prime, son match catastrophique contre Detroit (0 pt), vient ternir un petit peu plus cette traversée du désert.

De’Aaron Fox

Ce n’est pas le tout d’affirmer que l’on est le meneur le plus rapide de la ligue. Il faut aussi l’assumer. Plus sérieusement, nous ne remttons pas en question le talent de Fox, seulement sa mauvaise passe, à l’image des Kings. 4 défaites lors de ces 5 derniers matchs et un Fox en dessous de son rendement habituel, notamment au niveau du shoot. Il va falloir mettre fin rapidement à cette mauvaise série pour espérer rester dans la course au playoffs.

Nicolas Batum

Les Hornets n’arrivent pas à enchaîner. Bien que toujours playoffable, la franchise de MJ reste à la merci de beaucoup de franchises comme le Heat, le Magic, les Nets ou encore les Wizards, en plein renouveau. Si Kemba Walker et Tony Parker font le travail à l’arrière, notre Nico national n’est pas aussi influent qu’il aurait pu l’espérer. Son nouveau rôle ne lui convient pas vraiment. Et les Hornets seraient même prêt à la trader. Pas la meilleure passe de sa carrière.

Aaron Gordon

3 défaites de suite pour le Magic, que seul Vucevic parvient à tenir à bout de bras. Et Gordon confirme malheureusement semaine après semaine qu’il n’a pas les épaules pour être le franchise player qu’on lui destinait. 10pts lors de la grosse défaite à Minnesota, 17 dans la défaite à LA contre les Clippers, et encore 10 lors de la défaite contre les Kings. Trop léger. Surtout, son apport dans la raquette est insuffisant, au vu de son physique de déménageur.

Tristan Thompson

On se devait de mettre un joueur des Cavs, et c’est malheureusement ce bon vieux Tristan qui ramasse pour tout le monde. 9 défaites de suite, dont 7 sans réussir à atteindre les 100pts, à peine 96 pts de moyenne sur l’ensemble de ces rencontres. Et surtout une semaine encore catastrophique pour les derniers finalistes NBA : 3 défaites à domicile contre les Pels, le Jazz et le Heat. Pas des foudres de guerre. 28.5pts de différentiel sur ces 3 rencontres, et un sentiment récurrent : les intérieurs s’amusent dans la raquette de Cleveland: Gobert, Davis ont pris un malin plaisir à faire la différence dans la peinture. Et forcément c’est Thompson qui récolte les pots cassés.



Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here