6 Nations

Six Nations : réveil attendu pour l’Angleterre

Après un départ chaotique, l’Angleterre d’Eddie Jones a l’occasion de lancer véritablement son Tournoi ce week-end sur la pelouse du Pays de Galles. Mais se déplacer au Millennium Stadium n’est jamais évident.

Et si on reparlait de rugby ? Le regard braqué sur Marcoussis, guettant nerveusement le moindre nouveau cas positif dans les rangs français et se demandant chaque matin comment une bulle sanitaire a pu se laisser transpercer aussi facilement, l’amateur de ballon ovale en a presque oublié que deux rencontres du Tournoi des Six Nations doivent avoir lieu ce week-end. À l’écart du brouhaha et des polémiques qui entourent France – Ecosse, Anglais, Gallois, Irlandais et Italiens se retrouvent en effet ce samedi pour reprendre le fil de la compétition.

Enjeu maximal pour l’Angleterre

À l’occasion de cette troisième journée du Tournoi, c’est probablement le XV de la Rose qui joue le plus gros. Après une défaite à domicile contre l’Ecosse et une victoire sans briller face à l’Italie, l’Angleterre nage en plein doute. Au cœur des critiques, son sélectionneur Eddie Jones est de plus en plus pointé du doigt, peinant à convaincre par son jeu minimaliste, notamment sur le plan offensif. De la laborieuse finale de l’Autumn Nations Cup contre un XV de France remanié à ce médiocre début d’année 2021, on ne compte plus les ballons rendus au pied par Ben Youngs ou Owen Farrell, faute de solutions face au rideau adverse.

Les Anglais n’ont pas rassuré alors qu’ils ont commencé la compétition par deux réceptions abordables. La deuxième partie de leur Tournoi s’annonce plus difficile, avec deux déplacements et un triptyque Galles-France-Irlande qui sonne comme un véritable test. La première mise à l’épreuve de ce XV de la Rose intervient dès ce samedi au Millennium Stadium de Cardiff, où il est toujours difficile de se déplacer. La preuve : malgré un effectif vieillissant et des difficultés dans le jeu, les Diables rouges ont réussi à entamer leur Six Nations par deux victoires en autant de matches. Autant dire que rien ne sera offert à la troupe d’Eddie Jones.

Le sélectionneur Eddie Jones est particulièrement critiqué ces derniers temps. (© Icon Sport)

Au-delà de la qualité du jeu produit, qui sera scrutée avec attention, ce match face au XV du Poireau revêt un enjeu comptable capital pour l’Angleterre. D’abord parce qu’une défaite ferait de son adversaire un véritable candidat à la victoire finale, les Gallois n’ayant ensuite plus qu’à battre l’Italie pour s’offrir une finale en France lors de l’ultime journée. Mais surtout parce qu’une victoire est impérative pour conserver tout espoir d’aller chercher un nouveau trophée. En s’inclinant à Twickenham contre l’Ecosse, l’Angleterre a grillé son joker. Elle n’a plus le droit à l’erreur.

Rendez-vous ce samedi 27 février à 17h45 pour suivre en direct la rencontre entre le Pays de Galles et l’Angleterre.

Crédit photo en une : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire