#9 Man Under Watch : Miguel Almirón

Toutes les semaines, WeSportFR s’intéresse attentivement à un joueur de Premier League peu connu, peu médiatisé ou en devenir. Ce genre de joueur qui ne sera sûrement jamais élu lors du sondage Twitter pour le fameux « Focus on the MVP ». Que ce soit pour frimer auprès de vos collègues ou pour enrichir votre culture British, cette chronique est faite pour vous. Cette semaine, c’est Miguel Almirón qui est placé sous surveillance !

 

(TN.com)

Le footballeur des Amériques

Miguel Almirón naît à Asunción, la capitale du Paraguay, le 10 février 1994. Naturellement, il fait ses premiers pas footballistiques dans un club de sa ville natale, Cerro Porteño (le meilleur club de la ville). Il a du mal à s’imposer dans le centre de formation et le club pense même à le renvoyer. Toutefois, un entraîneur des jeunes de Cerro Porteño le retient, chose qu’il ne regrettera pas. En une saison et demie entre 2013 et 2015, il marque de son empreinte son club formateur et lui permet de gagner l’Apertura (les championnats annuels sont divisés en deux championnats différents, ici “l’ouverture”) de la Primera División du Paraguay en 2014/2015.

Du Paraguay à l’Argentine

Il quitte son pays natal à l’hiver 2015 pour rejoindre Buenos Aires en Argentine et plus précisément le club du quartier de Lanús, dont est originaire un certain Diego Maradona. Miguel y joue deux saisons et demie. En trente matchs de Primera División, il inscrit cinq buts et fait une petite passe décisive. Mais son plus grand fait d’armes argentin est le titre de champion offert à Lanús en 2016 pour la deuxième fois dans son histoire. Almirón inscrit même un but lors de la finale.

D’Argentine aux Etats-Unis

A l’hiver 2016, il est transféré à la jeune équipe d’Atlanta United en MLS pour 8 millions de dollars. C’est là-bas qu’il va véritablement exploser. Dès sa première saison, il joue trente matchs, marque neuf buts et fait huit passes décisives. Malheureusement, son équipe échoue dès le premier tour des play-offs. A l’issue de la saison 2016/2017, il est élu MLS Newcomer of the Year (le « nouvel arrivant » de l’année)  intègre le XI type de la saison. L’année suivante est celle de la consécration. Il marque douze buts, délivre treize passes décisives et emmène son équipe jusqu’à la finale de MLS qu’Atlanta gagne pour la première fois de son histoire. Ses performances font de lui une star outre-Atlantique jusqu’à attirer l’attention de clubs du vieux continent…

 

(Media Referee)

Coup de tonnerre chez les Magpies

Il est rare que des joueurs commencent leur carrière en MLS puis rejoignent l’Europe. On est plus habitué à voir des stars pré-retraitées quitter leur club pour vivre leur rêve américain. Miguel Almirón est une exception. Son transfert, lui, est historique. Avec environ 20 millions de livres, il est devenu le joueur le plus cher de l’histoire de Newcastle mais aussi le transfert le plus fructueux pour un joueur provenant de MLS.

Son arrivée, fin janvier, dans les dernières heures du mercato d’hiver, a fait couler beaucoup d’encre. Entre le phénomène annoncé et le manque de fiabilité des défenses américaines, les spécialistes et supporters Magpies semblaient dubitatifs mais tout de même heureux d’enfin voir leur club dépenser une vraie somme d’argent pour un joueur qui pourrait, à terme, devenir un grand d’Angleterre. Et bien, il n’a pas déçu. A ce jour, il compte trois apparitions sur les terrains de Premier League : 18 minutes contre Wolverhampton, et deux titularisations contre Huddersfield et Burnley. Newcastle semble ne pas s’être trompé sur le joueur paraguayen d’1m74.

Pouvant jouer milieu offensif central ou sur un côté, Almirón impressionne par sa vitesse et ses dribles imprévisibles. Un seul petit bémol : la finition, il a eu plusieurs grosses occasions contre Huddersfield et contre Burnley mardi dernier (victoire 2-0) et n’a malheureusement pas réussi à les concrétiser. Les fans de Newcastle semblent quoi qu’il en soit beaucoup apprécier leur nouvelle recrue et nul ne doute qu’il devienne très vite le chouchou de St James’ Park.

 

Demain, Newcastle se déplace au Stade Olympique de Londres pour y affronter West Ham à 18h30 sur RMC Sports 1. L’occasion pour vous, si vous venez de découvrir le joueur, de peut-être le voir marquer son premier but en Premier League, et sûrement pas le dernier… Une chose est sûre: il est désormais sous notre surveillance.


Crédits de la photo de Une : Les transferts

@TheoPutavy

 

A propos de l'auteur

Chelsea, OM, Giants, Equipe de France: oui j'aime le bleu. Passionné de sport, je passe tout mon temps libre à regarder du foot (surtout la Premier League), la NFL et le cyclisme. A part ça je suis accessoirement étudiant en L2 de LEMA (Lettres Edition Médias Audiovisuel)-Anglais à la Sorbonne.

Poster un commentaire

consequat. justo elementum Nullam ut Aliquam Praesent