Basketball

9 matchs ce soir : Choc sur choc cette nuit !

Mercredi 15 novembre, 9 matchs au programme et, à première vue, tous seront serrés ou presque. Une nuit comme on les aime, espérons ne pas être déçu !

Mercredi 15 novembre, 9 matchs au programme et, à première vue, tous seront serrés ou presque. Une nuit comme on les aime, espérons ne pas être déçu !

Hawks – Kings : Duel de losers (01h30)

Des chocs il va y en avoir en effet, la nuit commence sur un choc entre deux équipes qui connaissent la défaite et son goût si particulier. Hawks comme Kings sont habitués à cet art et le maîtrise à la perfection. 10 défaites pour les Kings, 12 pour les Hawks. Habitués oui. Mais ce soir il faudra pourtant un vainqueur. Les Kings enchaînent les fessés bien énervées en perdant d’énormément de points. Alors que les Hawks s’accrochent match après match, tentant de résister avec les moyens du bord. Ils n’ont d’ailleurs perdu que d’un petit point contre les Pelicans lors de leur dernier match, mais la défaite fut inévitable. Alors compliqué est le pronostic entre ces deux teams de fin de tableau. L’aigle sera t-il dépouillé par le roi ou réussira-t-il à s’envoler ?

Wizards – Heat : Chaud devant ! (01h30)

Confrontation entre deux équipes de l’Est, une qui joue le podium et l’autre jouant les Playoffs, si possible. Le Heat revient chez lui après un roadtrip mitigé, 3 victoires pour 3 défaites, et compte bien mieux se positionner à l’Est pour tenter de rentrer dans le cercle des huit premiers. Les Wizards se sont placés troisième malgré un bilan moyen, 8 victoires pour 5 défaites, facile l’Est. C’est donc en quête de confirmation que les Sorciers partent en Floride pour chercher leur neuvièmes victoires de la saison. Mais attention tout de même car le Heat est toujours dangereux, capable de gagner contre les meilleurs alors qu’ils ont perdu contre les moins bon quelques jours avant, c’est ça la force du Heat. Surtout que Whiteside risque de faire très mal contre la raquette des Wizards. Même si ses minutes ne sont pas pleines, car toujours affaiblit de sa blessure, le pivot du Heat peut piquer très très fort.

hassan-whiteside-free-throws-miami-heat-video.jpg

Crédit photo : si.com

Jazz – Knicks : On ne croirait pas (01h30)

Direction NewYork ou les Knicks reçoivent le Jazz, privé de Rudy Gobert. Le français s’est blessé suite à un choc où Dion Waiters, joueur du Heat, lui à sauté dans les jambes et a touché le genoux du géant. Certains sont de l’avis de Rudy et disent que Waiters a sauté intentionnellement pour blessé le pivot et d’autres sont du côté de Dion et soutiennent le fait que le ballon était joué. Mais ce n’est pas le débat du jour, le fait est que le Jazz va devoir donc jouer la raquette Porzingis/Kanter sans leur pivot. On aime bien Derrick Favors mais s’occuper d’un gars de 2,21m et voir en parallèle ton pote Jonas Jerebko se faire bouffer à la Turque c’est pas évident. De plus les Knicks impressionnent ces temps-ci, ne serait-ce que par l’intensité qu’ils mettent sur le terrain soir après soir. Exemple du rookie français Franck Ntilikina qui n’a pas hésité à se frotter à LeBron, et c’est tout NewYork qui est venu le protéger. Enes Kanter inclut, rabaissant LeBron en lui faisant prendre conscience que le Kings quand on est à NewYork ce n’est plus lui, mais Porzingis. Le Jazz va donc galérer mais peut quand même aller chercher la win. Grosses performances de Rubio, Hood, et Favors attendues, suffit d’un supplément Donovan Mitchell et le compte y est.

Cavaliers – Hornets : Gare à la piqûre (02h00)

Du côté de Charlotte la bonne nouvelle est tombée : retour de Nicolas Batum ! Cocorico ! La moins bonne nouvelle c’est que pour son retour notre petit Nicolas va reprendre tout en douceur contre un grand méchant LeBron encore tout énervé de son accrochage avec NewYork, cité précédemment. Les Hornets ne sont plus dans le mouvement et le savent, 4 défaites sur les 4 derniers matchs: Spurs, Wolves, Knicks, Celtcics. Plus le choix il faut se rependre et ne pas encaisser la cinquième. Mais les Cavs ont tout un classement à remonter. La machine semble lancée pour eux mais l’absence de Tristan Thompson est toujours difficile et crée un manque de taille évident chez les Cavs. Un plaisir pour Dwight Howard qui doit déjà penser à la demi-douzaine de rebonds possible à chaque quart temps. Cette absence peut donc changer le cours du match vous l’aurez compris, suffit aux Hornets de la jouer intelligemment et de bien verrouiller LeBron, AHAHAHAHAH, verrouiller LeBron, elle est bonne celle-la !

Lebron James Cavs 2017 (Cavs Nation)

Crédit photo : Cavs Nation

Pacers – Grizzlies : Oui. (02h00)

La surprise est passée et les Pacers commencent à encaisser quelques défaites mais résistent bien. Ils sont bien plus haut qu’attendus et prouvent qu’avec deux bouts de bois on peut faire une forteresse. Merci Oladipo, Bogdanovic et Sabonis notamment. Mais il en faudra plus, beaucoup plus pour tuer l’ours et vendre sa peau. Même si les Grizzlies ne sont pas aux maximum de leur efficacité actuellement ils n’en restent pas moins redoutable. Toujours autant sous-côtés. Il est vrai que Marc Gasol déçoit, tout comme Mike Conley et son contrat de 153 patates, mais les Grizzlies sont là et ce n’est pas les Pacers qui vont les faire trembler du menton. Deux équipes bien rodées autour de leur collectif et qui ont l’envie, la rage. Un match indécis mais qui semble pourtant destiné à Memphis, mais attention à ne pas se perde sur la route.

Pistons – Bucks : Choc à l’Est (02h00)

Vous ne rêvez pas, il y a un bien un choc entre deux franchises importantes de l’Est. Les Bucks de Milwaukee accueillent les Pistons de Detroit. Chez les Bucks on à du mal à s’imposer malgré les talents disponibles et la forme du franchise Giannis Antetokunmpo. Chez les Pistons on gagne des matchs, pas de repos, 5 victoires d’affilées, 8 victoires en 9 matchs et une défaite qui remonte au 31 octobre contre les Lakers. En forme les gars de Detroit. Il y a un peu plus de deux semaines les Bucks s’étaient déplacés à Detroit et s’étaient inclinés sur le score de 96-105. C’est à eux désormais de briller devant leur public et de battre les seconds de l’Est. A noter qu’entre les deux matchs opposant les équipes ,un certains Eric Bledsoe s’est ajouté à l’effectif des Bucks, et ça fonctionne. Avantage Pistons tout de même mais la victoire des Bucks est envisageable.

20171021_GIANNIS

Spurs – Timberwolves : Choc à l’Ouest (02h00)

Troisième contre quatrième, Spurs contre Wolves. Les Spurs sont présents mais toujours en difficultés sans Kawhi Leonard, on peut parler de victoires mais pas d’écrasement et de domination comme les Spurs nous ont habitués. Forcément quand ton meilleur joueur n’est pas la c’est de suite plus complexe. Ils tiennent pourtant bon en attendant le retour de leur Messie et se place sur le podium de l’Ouest. Observés par des loups affamés. Les Wolves ont faim et veulent grimper eux aussi sur le podium, et cela passera donc par une victoire contre les Spurs. KAT et sa troupe attendent l’arrivée des hommes de Pop et ne comptent en faire qu’une bouchée. Ce ne sera pas une affaire si simple, si les Spurs ont retrouvé le haut du classement ce n’est que mérité. Il faudra sortir les crocs à Minnesota et ne faire aucun cadeau aux Spurs, mais KAT défendu par Pau Gasol ou LMA c’est que du bon. Match excitant à venir !

Raptors – Pelicans : Deux petits chez deux grands (02h00)

Le point fort des Raptors c’est le duo Lowry/Derozan. Un meneur qui a du shoot, peut driver et sert idéalement ses copains, malgré un début de saison compliqué pour lui. Ajoutez à ça un arrière qui va au cercle avec une facilité déconcertante, provoque des fautes à foison et doté d’un shoot mi-distance exceptionnel. Vous obtenez le backcourt des Raptors. Le point fort des Pelicans c’est le duo Davis/Cousins. Deux intérieurs que rien ni personne n’arrêtent et qui détruisent absolument tout sur leur passage. Tout détruire à l’intérieur c’est bien, mais être également aidé à l’extérieur ce serait bien aussi. Et oui. Les Raptors, eux, disposent de très bon extérieurs mais également de Serge Ibaka dans la raquette. Ibaka c’est défensivement très fort, mais de là à stopper Anthony Davis ou Demarcus Cousins, non, pas une seconde. Un bilan de 8-5 pour les Raptors et 8-6 pour les Pelicans. Des équipes au parcours similaire mais tellement opposées. Un suspens insoutenable.

serge_ibaka.jpg

Crédit photo : Sportsnet

Bulls – Thunder : Un duel de.. Ah nan pas de duel. (02h00)

Le match le moins serré de la nuit c’est celui-ci. Entre une équipe composée de Russell Westbrook, Paul George et Carmelo Anthony et l’autre de Dédé le barman, Gégé de la compta et Bobby le boxeur. Le choix est vite fait. Le Thunder n’est pas à la hauteur de ce qu’on espérait puisque avec une telle équipe tout le monde pensait qu’ils allaient rouler sur la ligue, mais non. Perdre contre les Bulls serait quand même le clou du spectacle. Pas de soucis pour le Thunder qui devrait normalement voir les Taureaux repartir à Chicago sur les genoux.

Magic – Trail Blazers : Attention les yeux. (04h00)

Portland à, lundi, reçu les Nuggets qu’ils ont écrasé. Les mêmes Nuggets qui ont ridiculisé les joueurs du Magic avant que ceux-ci n’échouent contre Golden State. Deux défaites consécutives ça ne veux pas dire match gagné et facile pour Portland car le Magic est du genre à se battre . Allez les gars, les PlayOffs c’est pour cette année. Le match risque d’être dur à vivre pour notre Vavane surtout, puisque défendre CJ McCollum et Damian Lillard ce n’est pas quelque chose de simpliste. Ça peut faire mal très vite. Alors il faudra jouer à l’intérieur pour Orlando. Plus facile à dire qu’à faire car à l’intérieur c’est Jusuf Nurkic qui est présent. Plus beaucoup de solution pour Orlando mais avec du collectif et de l’envie on peut tout faire, chose prouvée depuis le début de la saison. Evan Fournier, Aaron Gordon et Nikola Vucevic attendu chez le Magic. Damian Lillard, CJ McCollum et Jusuf Nurkic chez les Blazers.

maxresdefault.jpg

Crédit photo : NBA Youtube

7ers – Lakers : En avant jeunesse. (04h30)

Du sérieux des deux côtés et pourtant un peu de mal. Les deux équipes sont très jeunes et manquent d’expérience. Bien que prometteur pour la suite c’est bel et bien le présent qui nous intéresse pour le moment. Les Lakers n’ont pas vraiment de dominant et c’est chacun leur tour que les joueurs de Los Angeles brillent. Alors qu’à Philadelphie l’axe Ben Simmons/Joel Embiid est bien en place. Pourtant il faut toujours faire attention aux joueurs de l’ombre qui peuvent se réveiller et vous planter un couteau dans le dos. Robert Covington et et J.J Redick oblige. Match intéressant. Les deux équipes vont avoir du mal à se départager et le vainqueur n’en sera que plus fier.

Nathan CHATELAIN



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
sit felis vulputate, venenatis massa elit. Donec mattis pulvinar suscipit Sed Praesent