Championnats Etranger

A l’Inter la meilleure attaque du monde ?

L’Inter Milan veut frapper fort. Champions d’Italie en 2021, les Nerazzurri, devancés seulement par l’ennemi Milanais cette saison (pour 2 petits points), veulent retrouver leur couronne. Et pour cela, Steven Zhang a décidé de mettre les petits plats dans les grands. Pourtant meilleure attaque de Série A, l’Inter est tout proche d’attirer deux énormes poissons: Romelu Lukaku et Paulo Dybala. De quoi faire du club Lombard l’une des attaques les plus attrayantes du monde.

L’un est un ancien de la maison, l’autre un habitué de Série A. Romelu Lukaku et Paulo Dybala ne sont qu’à un pas de l’Inter. Le Belge veut déjà revenir « chez lui », alors que Dybala, sur les tablettes depuis quelques mois, a donné son accord. Avec une attaque déjà conséquente (Lautaro, Dzeko, Sanchez), les Intersites risquent de faire peur à beaucoup de monde.

Lukaku, l’évidence

Il traîne son spleen depuis un an du côté de Stamford Bridge. Depuis qu’il est parti de l’Inter, tout simplement. Transféré l’été dernier pour quelques 110 millions d’euros, Lukaku n’a jamais réussi à retrouver son niveau d’antan. Son deuxième passage chez les Blues n’est finalement pas plus une réussite que le premier. Depuis cet hiver déjà, il clame haut et fort son désir de retrouver sa maison, du côté de San Siro. Son rêve pourrait devenir réalité, l’Inter étant tout proche de le récupérer, sous forme de prêt. Chelsea semble résigné à trouver la meilleure des solutions pour son attaquant, tout en s’y retrouvant financièrement. La transaction devrait s’élever à 10M d’euros + bonus, en sachant que l’Inter prendrait en charge 100% de son salaire. Une opération qui a un coup, mais quand on se remémore la dernière saison de Big Rom du côté de la Série A, on comprend le désir du club Italien de foncer sur ce dossier.

Dybala, le gros coup

Ce dossier là, Marotta y travaille depuis un bout de temps. L’histoire d’amour entre Dybala et la Juventus a longtemps été tumultueuse. Un je t’aime moi non plus qui a fini par prendre fin. La Joya a annoncé ne pas vouloir prolonger dans son club de cœur, mettant un terme aux négociations. Beaucoup de gros clubs se sont alors jetés sur l’occasion (Chelsea, Manchester United, Barcelone) mais finalement, ce sont bien les Interistes qui sont en passe de rafler la mise. En vacances du côté de Miami, les derniers détails devraient très vite être réglés dès son retour en Europe. Encore un gros coup, qui n’est pas sans en rappeler d’autres. Même si économiquement, l'Inter a quelques difficultés, le salaire proposé à l'Argentin (6M+1M de bonus sur quatre ans) devrait finalement le satisfaire. Aucun autre club ne semble autant avancé dans les négociations et bien que nous ne soyons à l'abris d'un revirement de situation, Dybala devrait bien porté la tunique noire et bleue des champions d'Europe 2010.

L’Inter, roi des bonnes affaires

Car si Dybala arrivera libre, sans aucune indemnités de transfert, c’est également le cas pour Onana et Mkhitaryan, arrivés respectivement de l’Ajax et de la Roma. Ces gros coups ne sont pas sans rappeler celui de Calhanoglu la saison passée. Le turc, maître à jouer du Milan AC, avait déménagé chez l’ennemi à la fin de son contrat. Des arrivées à moindre coup qui renforce un effectif déjà pléthorique, notamment dans le domaine offensif.

Devant, le casse tête

Car si Lukaku, Dybala mais aussi Mkhitaryan apporteront à coup sûr une plus value, il risquera d’y avoir embouteillage dans le 3-5-2 de Simone Inzaghi. Lautaro est sans doute celui qui aura l’allure d’un chef de file. Meilleur buteur du club la saison passée, il était déjà là l’année du titre et fait figure de leader. Mais derrière, reste à savoir comment va s’articuler le système offensif. Si Perisic est parti, d’autres mouvement sont sans doute à prévoir. Car avec Dzeko, Sanchez, Calhanoglu, mais aussi Joaquin Correa et Lautaro en plus des 3 recrues, tous ne pourront pas jouer. Dybala a l’avantage de pouvoir jouer à différents postes, mais Lukaku et Dzeko par exemple ne peuvent qu’évoluer en position de numéro 9. Il faudra donc faire des choix. Alexis Sanchez, sur le déclin contrairement à la plupart de ses coéquipiers, pourrait se contenter d'un rôle de joker de luxe, comme c'était déjà plus ou moins le cas cette saison. Le vrai manque pourrait finalement se trouver sur les cotés.. Car Perisic, parti du coté de Tottenham, était sans doute le couteau suisse le plus efficace pour Inzaghi. Il faudra donc trouver des joueurs susceptibles de combler ce manque.. ou changer de système. C'est d'ailleurs ce qui pourrait permettre de faire cohabiter tout ce petit monde. Puisqu'au milieu, la concurrence fait rage aussi. Barella, Brozovic, Vidal.. Avec toutes ces arrivées, l'Inter sera a n'en pas douter l'une des équipes les plus intrigantes à voir jouer.

L'inter est en passe de frapper un grand coup sur le marché des transfert en signant deux pointures en attaque. Si les Nerazzurri parviennent à leur fin, cela pourrait faire du grabuge de l'autre coté des Alpes. Désireux de remonter rapidement sur le trône de la Série A, L'Inter Milan s'en donne en tout cas les moyens. Vivement la reprise ! 

Dernières publications

En haut