À qui le Tour ?

0
Ligue 1



Les débats vont bon-train depuis que les premières invitations pour le Tour de France 2019 sont tombées. Fort logiquement, Cofidis et Wanty sont les premières à avoir obtenu le précieux sésame. Christian Prudhomme ayant anticipé la réforme UCI 2020, il a attribué les deux premières Wild Card aux formations Continentale Pro qui ont terminé la saison 2018 aux deux premières places du classement UCI Europe Tour. Cependant, il reste encore deux places à prendre pour trois équipes Française postulantes. Arkéa-Samsic, Direct Energie et Vital-Concept-B&B Hôtels sont en concurrence, et le verdict tombera à l’issue de Paris-Nice.

 

Direct Energie, la mieux placée à ce jour

 

Victoire de Lilian Calmejane aux rousses en 2017 (Crédit photo : AFP)

Sur les trois prétendantes, c’est l’équipe vendéenne qui est la mieux placée. Actuellement seconde au classement UCI Europe Tour, avec un peu plus de 4900 points. Elle totalise également cinq victoires depuis le début de saison, avec une ouverture sur la Tropicale Amissa Bongo et les trois victoires d’étape de leur nouvelle recrue Niccolò Bonifazio ainsi que le classement général, mais également leur victoire sur le grand prix La Marseillaise, avec là aussi un nouveau venu du nom d’Anthony Turgis. Sans compter leur tête d’affiche, Lilian Calmejane, qui n’avait pas réussi à remporter la moindre étape en 2018, qui aura l’esprit revanchard si son équipe est présente au départ. Cependant, sur le papier, on ne trouve pas vraiment une équipe taillée pour les grands tours. Et le recrutement laisse plus pensé à une orientation sur les classiques Flandriennes. C’est sur ce point que l’invitation reste discutable.

 


Vital-Concept-B&B Hôtels, une invitation qui serait méritée

Forte de son recrutement, l’équipe bretonne de Jérôme Pineau est à ce jour l’équipe française qui devrait obtenir la dernière Wild-Card. Le chemin reste long jusqu’à Paris-Nice. Mais avec l’arrivée de Cyril Gauthier, Pierre Roland et Arthur Vichot, c’est un recrutement stratégique pour briller sur la grande boucle. C’est aussi un poids en moins pour leur sprinter Bryan Coquard, qui aura moins de pression et pourra donc se concentrer uniquement sur les étapes de sprinters. Classée actuellement huitième avec 2706 points, c’est mieux que la dernière concurrente. Vital-concept-B&B Hôtels c’est aussi 3 victoires au sprint et de belles places d’honneur. Lorenzo Manzin et Bryan Coquard ne sont pas innocents dans ce résultat.
Si le patron de la Grande Boucle devait se prononcer aujourd’hui, ce serait donc mérité pour les Bretons de prendre le départ en juillet prochain, eux qui n’avaient pas eu cette chance l’an dernier.

 

Arkéa-Samsic, peu d’éléments en leur faveur

Waren Barguil qui ramène le maillot à pois sur les Champs-Elysées en 2017 (Crédit photo : AFP)

 

Alors que sur le papier, la seconde équipe bretonne montrait un beau recrutement, le début de saison ne prouve pas qu’elle mérite son invitation. En 2017, Waren Barguil, leur tête d’affiche ramenait le maillot à pois sur les Champs-Elysées, en 2018, la wawa mania avait perdu son entrain. Le changement d’équipe ? Le vélo ? En tout cas, ce fut chou-blanc. Mais 2019 s’annonce encore difficile. Avec seulement une victoire d’André Greipel sur la tropicale Amissa Bongo, l’équipe se classe onzième à l’UCI Europe Tour avec 2255 points, soit presque 500 de moins que sa rivale. Barguil n’a pas non plus montré une grande forme sur son début de saison où il finira neuvième d’une étape sur le Tour de La Provence.
Aujourd’hui, c’est donc cette équipe qui devrait se contenter de regarder le Tour de France à la télé.

 

Le choix restera cornélien. Quoi qu’il en soit, ce sera difficile et il y aura forcément une équipe déçue. Chacune d’elle possède du pour et du contre. Du côté des supporters, c’est évident qu’à leurs yeux, c’est LEUR équipe qui mérite plus que les autres. Mais soyons sérieux, pour la beauté du spectacle, il faut que le choix soit fait sur la capacité des équipes à le produire. Il faut des victoires d’étapes, des attaques, être capable de dynamiser la course même si une équipe tente de la cadenasser. Alors pour vous, laquelle des trois possède ces critères ?

Arnaud Lisse



Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here