AEW – Double or Nothing, The Elite aux portes de la gloire

Ce soir, la All Elite Wrestling, fondée le Jour de l’An s’apprête à présente au monde entier son tout premier événement en direct du MGM Grand de Las Vegas : Double or Nothing. Au delà du simple fait que c’est la grande première, l’AEW devra confirmer à la fois qu’elle sera bel et bien une alternative de grosse machine de catch américain et de tenir ses promesses faites lors des mois précédents Double or Nothing.

A LA BASE, CE N’ÉTAIT QU’UN PARI 

Cela fait déjà trois ans que Cody Rhodes claquait la porte à la WWE, et tout ce qu’il a pu accomplir depuis est aussi mirobolant qu’inattendue. Le 1er septembre dernier, épaulé des Young Bucks, Kenny Omega, Hangman Page et d’autres noms du circuit indépendant il organise l’ovni ALL IN, premier événement de catch hors WWE et WCW à rassembler plus de dix mille personnes depuis 1993. Un événement qui reçut maintes critiques positives et montre l’achèvement réussi d’un projet qu’absolument personne n’avait vu venir. En effet, ALL IN a posé certaines bases de la future All Elite Wrestling.

Néanmoins, cet événement est tout bonnement parti d’un pari entre Cody Rhodes et le journaliste Dave Meltzer où ce dernier ne croyait pas un seul instant que Cody et sa bande de potes puisse remplir une salle de plus de dix mille personnes. Le pari remporté haut la main lorsque ALL IN a accueillit 11 653 personnes dans le Sears Centre de Chigago et la nouvelle a retentit aux oreilles de la famille Khan, une dynastie pesant à elle-même sept milliards de dollars qui se proposa de financer les rêves les plus fous de l’Elite.

Cinq mois que l’idylle a commencé et des annonces ont été faites en pagaille : donner un bien meilleur cadre de travail à ses lutteuses et lutteurs tel que des meilleurs salaires ou des soins médicaux couverts, utile dans un pays où le terme « sécurité sociale » fait fumer le cerveau des élites de la nation. Une diffusion prochaine sur la chaîne TNT qui de son côté se voit bien relancer les célèbres Monday Night Wars. Sans oublier la formation d’un roster plus que convaincant, beaucoup de promesses mais il est désormais le moment de les appliquer. Les paroles, c’est bien, les actes c’est mieux.

La All Elite Wrestling montrera ce soir ce qu’elle a dans le ventre dans un contexte où Double or Nothing est attendu par les fans diligents de The Elite mais aussi les fans de catch en général. Ce n’est pas juste une première fois, c’est une soirée où il faudra convaincre tout une sphère à part entière.

DU FAN SERVICE A GOGO 

L’affiche phare de ce Double or Nothing est nul doute le combat entre Chris Jericho et Kenny Omega – bien que ça ne soit pas inédit puisque les deux hommes se sont déjà rencontrés au Tokyo Dome l’an passé où le premier nommé avait prouvé qu’à bientôt cinquante printemps il avait encore du matos à revendre. Dernièrement, l’AEW a rajouté un peu de piquant à ce deuxième face à face où le gagnant empochera une place de challenger au titre suprême de la promotion de Jacksonville. Le second challenger, lui, sera choisi parmi la Casino Battle Royale où vingt-et-un hommes s’affronteront dans le pre-show de la soirée.

Pour son premier événement, la All Elite Wreslting a réservé quelques surprises comme Shawn Spears, anciennement Tye Dillinger du côté de Stamford. Hélas, nous devrons de se passer de l’affrontement entre Hangman Page et PAC suite à une mésentente entre l’anglais et les créatifs de la promotion en raison de ses exigences et de son statut de champion de la Dragon Gate, ce dernier ne souhaitant pas perdre alors que de l’autre côté on souhaite mettre en avant Page, c’est pour cette raison que les affrontements de PAC contre Zack Sabre Jr. ou Will Ospreay en Angleterre se sont soldés par des matchs nul, on commence à tout comprendre désormais. Une information à prendre cependant avec des pincettes.

Notre ami Cody sera évidemment lui aussi sur la carte où le cadet de la famille Rhodes affrontera nul autre que son frère aîné Dustin Rhodes qui a récemment mis fin à sa célèbre gimmick Goldust suite à un départ en somme discret de la promotion de Vince McMahon. Un affrontement durant lequel le jeune Cody souhaite tuer l’Attitude Era, passionnant.

LA MISE EN AVANT DES FEMMES ET DU TAG TEAM DE FOLIE

Les femmes sont bien représentées pour cette nuit, même s’il n’y a seulement que deux combats féminins, nous nous en plaindrons pas – il y aura donc un triple menace entre Britt Baker, Nyla Rose et Kylie Raie, vantées comme les plus grosses signatures de promotion. Le second sera un trois contre trois entre Aja Kong, Yuka Sakazaki, Emi Sakura et Hikaru Shida, Riho Abe et Ryo Mizunami. Un combat un peu risqué où si l’on exclue Aja Kong, peu de monde connaît les cinq autres compétitrices. En espérant une réaction positive du MGM Grand.

Dans le coin de la carte, nous n’oublierons pas le collectif SCU formé de Christopher Daniels, Frankie Kazarian et Scorpio Sky qui affronteront le trio nippon composé de CIMA, T-Hawk et El Lindaman. Une exhibition AEW contre OWE, une autre promotion partenaire de l’AEW.

C’est certainement l’histoire la plus haletente de la carte, le fil conducteur. Elle concerne assurément les frangins Matt & Nick Jackson où ces derniers ont cherché les noises aux frères luchadors Pentagon Jr. et Fénix dès la conférence de presse organisée à Jacksonville en janvier dernier. En les défiant par la suite dans le circuit indépendant, allant même jusqu’à l’AAA au Mexique dont l’AEW est partenaire où les Young Bucks ont rendu une visite surprise aux Lucha Bros tout en s’emparant des titres par équipe de la promotion mexicaine. Tout cela pour rajouter un peu plus d’enjeu à l’affrontement à Vegas ce soir.

Sans trop aller dans la surenchère, Double or Nothing sera le finalisation du rêves d’une bande de petit foufous prêts à changer leur business à tout changer.

Soyez fier d’être fan de catch.

A propos de l'auteur

Huit ans de passion pour des combats d'hommes en slips parfois fluo. Une passion inébranlable.

Poster un commentaire

ut efficitur. dolor accumsan elit. Donec massa quis justo tristique ultricies