MLS, after week-end 7 !

Alors que les Red Bulls ont enfin renoué avec la victoire, des performances ont été réalisées ce week-end par des équipe de fin de classement, à savoir Minnesota et Salt Lake, tandis que les Timbers sont tombés à domicile ! Revenons sur les huit derniers matchs de la Ligue Nord-Américaine de soccer.

PS : Le récap’ des trois matchs de la nuit de vendredi à samedi sont également disponibles sur Sports Inside :

https://wesportfr.wordpress.com/2017/04/15/mls-week-end-7/

Les matchs qui étaient à suivre

Orlando City – Los Angeles Galaxy (2-1)

Pourtant toujours privée de Kakà, la franchise basée en Floride vient d’obtenir sa quatrième victoire en cinq matchs. Toutes ces victoires ont été réalisés à domicile mais la performance est tout de même à relever. Le match démarrait fort avec dès la 5ème minute, un coup franc de Rivas qui semblait dans un premier temps anodin mais qui frappait les deux poteaux de la cage de Diop, avant d’être repoussé par la défense de « LA ». Les locaux ouvraient quatre minutes plus tard grâce à Johnson qui s’emmenait le ballon de la poitrine à l’angle gauche de la surface adverse avant d’enchaîner par une demi-volée qui plongeait dans le petit filet droit des visiteurs. Superbe !

17ème minute, Orlando poussait encore avec Rivas qui envoyait une grosse frappe de plus de 25 mètres qui échouait lourdement sur le montant gauche. Les débats allaient ensuite s’équilibrés. A la 77ème minute, Giovanni Dos Santos trouvait la barre de Bendik sur coup-franc. Six minutes après, l’homme en forme du Galaxy, Romain Alessandrini, permettait aux siens de revenir dans la course avec une frappe de vingt mètres qui frappait le montant droit avant d’entrer dans la cage. Mais dans le temps additionnel, Larin allait stopper les espoirs des Californiens en reprenant de la tête un corner de Johnson, inscrivant là son quatrième but de la saison.

Orlando revient donc, malgré deux matchs en moins, à un point de Columbus, en tête de la Conférence Est. Los Angles occupe une triste 8ème place avec seulement six points en autant de matchs.

Columbus Crew – Toronto FC (2-1)

La hiérarchie a été respectée et Columbus relève la tête après avoir chuté la semaine passée à Chicago. La première occasion sérieuse était en faveur du Columbus Crew, mais c’est bien Altidore qui ouvrait le score à la 21ème minute de la tête en imposant son physique sur un corner de Vasquez. Toronto poussait mais butait par deux fois sur un vigilent Steffen dans sa cage. Cela allait se retourner contre les visiteurs puisqu’en l’espace de sept minutes, les meneurs allaient être menés ! 37ème minute, Hansen trouvait Kamara, oublié par la défense Canadienne au second poteau, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. 44ème minute, Meram reprenait un second ballon sur corner et permettait à son équipe de rentrer au vestiaire avec un but d’avance.

Le score n’évoluera plus jusqu’à la fin du match, permettant à Columbus d’enchaîner une troisième victoire à domicile en autant de matchs et par la même occasion de reprendre la première place de la Conférence Est. De son côté, Toronto se voit concéder sa première défaite de la saison, contraignant la franchise à stagner en 9ème position de la même Conférence et voir les premières places s’éloigner.

Les autres matchs

Montreal Impact – Atlanta United (2-1)

Pour son troisième déplacement consécutif, Atlanta n’a cette fois, contrairement à son habitude, pas réussi à ramener quelque chose. Il n’y a pas eu photo dans ce match, dominé de la tête et des épaules par l’Impact. C’est pourtant Atlanta, sur son premier et seul tir cadré du match qui ouvrait la marque à la 40ème minute par Jones sur un bon ballon de Villalba. Le tournant du match arrivait dans le temps additionnel de la première période lorsque Gonzalez déstabilisait Mancosu dans la surface. Ce dernier se laissait gentiment aller à terre, entraînant l’expulsion sévère du défenseur d’Atlanta ! Piatti transformait le penalty et remettait son équipe dans la course. La seconde période allait être une « attaque-défense » en faveur des locaux avec presque 70% de possession et 13 tirs à 1… La lumière ne viendra pourtant qu’au bout du temps additionnel (encore une fois) grâce à une déviation de génie réalisée par Jackson-Hamel sur une frappe lointaine de Bernardello.

Atlanta n’aura donc pas sur gérer les deux fins de période de cette rencontre, ce que la franchise emmenée par Tata Martino aura payé cash. Les mauvais résultats des équipes du bas de tableau permettent néanmoins aux visiteurs de rester dans le top 6. De son côté, Montreal obtient enfin sa première victoire de la saison et malgré sa 10ème place, se voit revenir à deux points de son adversaire du jour.

Chicago Fire – New England Revolution (3-0)

C’était un match entre deux équipes qu’un seul point ne séparait en milieu de tableau mais qui s’est finalement avérer être une voie à sens unique. Peu avant la demi-heure de jeu, Watson récoltait déjà son second carton jaune, laissant son équipe à dix pour plus d’une heure de jeu. Cette infériorité, Chicago allait en profiter puisque juste avant la mi-temps, Schweinsteiger s’infiltrait dans la défense adverse et trompait Cropper d’un tir croisé. L’allemand inscrivait là son deuxième but après seulement trois matchs disputés depuis son arrivée aux Etats-Unis le mois dernier. Deux minutes après le retour des vestiaires, Nikolics doublait la mise pour les locaux, qui allaient par la suite monopoliser la balle. A la 73ème minute, le Hongrois y allait de son doublé et coupait tout suspens en inscrivant le troisième but de son équipe sur un bon service d’Accam.

Continuant sa bonne série (N-V-V), Chicago s’empare de la troisième place de la Conférence Est. De son côté, après avoir relevé la tête lors des trois dernières journées, New England cale et reste à 7 points qui octroient la 7ème position à la franchise du Nord-Est des USA.

New York Red Bulls – DC United (2-0)

Enfin une victoire pour les Red Bulls ! Ça faisait belle et bien quatre matchs que les New-Yorkais n’avait plus connu cette sensation. Durant les quarante-cinq premières minutes, le ballon voyageait devant chaque but, sans pour autant être une source de réel danger. Dès le retour sur la pelouse, Muyl reprenait de la tête un corner de Kljestan, trompant ainsi Hamid, pas absent de tous reproches sur but concédé. A la 57ème minute, Wright-Phillips doublait la mise. Oublié de tout marquage dans la surface, le buteur Américain recevait un bon ballon de Felipe et prenait son temps pour ajuster entre les jambes le gardien de Washington. Le score n’évoluera plus et va permettre aux NY Red Bulls, comptant tout de même un match supplémentaire, de revenir au niveau de leurs rivaux de NY City avec 10 points. DC United profite des mauvais résultats de ses concurrents directs pour ne pas chuter au classement et occuper la 8ème place à l’Est.

Houston Dynamo – Minnesota (2-2)

L’une des surprises du week-end tant Minnesota est friable depuis le début de la saison. Les locaux dominaient copieusement le premier acte et ouvraient joliment le score juste avant le quart d’heure de jeu par Manotas sur une passe de Torres. A la réception d’un centre venu de la gauche, Elis croyait inscrire d’une tête rageuse le second but du Dynamo à la 33ème, mais se voyait signaler en position de hors-jeu.

Pas de problème pour l’ailier droit qui marquait en puissance dix minutes plus tard, se targuant d’une célébration à la « Bafé » Gomis. La physionomie du match allait s’inverser lors du second acte puisque dès la 47ème minute sur un corner de Molino, Ramirez réduisait l’écart d’une belle tête au second poteau. A l’heure de jeu, Venegas profitait d’un mauvais positionnement de la défense locale pour se retrouver seul à dix mètres et ainsi égaliser pour Minnesota. Houston aura une énorme occasion de repasser devant à dix minutes de la fin mais n’en profitera pas.

Houston, qui visait la première place il y a deux semaines, se voit désormais reléguer à trois longueurs de Portland, premier de l’Ouest. Disposant de l’une des meilleures attaques de MLS, Minnesota semble régler petit à petit ses énormes problèmes défensifs observés en débuts de saison et malgré sa 10ème place, ramène un point important et presque inespéré avant la rencontre.

Colorado Rapids – Real Salt Lake (1-2)

Ça va mal pour les Rapids qui enchaînent une deuxième défaite consécutive et qui n’ont obtenu qu’un seul point lors des quatre dernières rencontres. Le match semblait tourner en faveur des locaux étant donné que l’international Irlandais Kevin Doyle débloquait le tableau d’affiche sur une tête plongeant à la 29ème minute.

Le match n’offrait pas de vraies sensations jusqu’à la 85ème minute où Watts, de la main, empêchait le ballon de franchir la ligne de but. La double sentence ne tardait pas à être annoncée : carton rouge et penalty ! Movsisyan transformait l’offrande et scorait pour la quatrième fois de la saison. Les choses allaient encore plus mal tourner pour la franchise du Colorado puisque trois minutes plus tard, Lennon décrochait une frappe à ras de terre des vingt-cinq mètres qui allait terminer au fond des filets en flirtant avec le montant gauche.

Salt Lake enchaîne donc un second succès de rang et intègre le top 6 de l’Ouest, montrant la belle capacité de réaction de cette équipe qui avait si mal lancé sa saison. Les Rapids, 11èmes, qui n’ont disputé que cinq rencontres cette saison, seront dans l’obligation de prendre des points lors des prochains matchs s’ils ne veulent pas se faire distancés.

Portland Timbers – Sporting Kansas City (0-1)

Match plutôt équilibré au Providence Park où les Timbers, au vu de leur statut de leader à l’Ouest, apparaissaient tout de même comme favoris. La première période ne nous apportera pas grand-chose et débouchera sur un score nul à la pause. A la 53ème minute, sur une très belle action en une touche et en triangle, Dwyer était présent pour reprendre un centre instantané de Medranda et ouvrait ainsi le score pour les visiteurs.

Portland, malgré des opportunités, verra ses tentatives échouer d’abord sur le poteau puis sur la barre ! Les locaux ne parviendront pas à recoller au score et verront donc leur adversaire du soir revenir à une petite longueur avec un match en moins. La franchise du Kansas réalise une très belle opération ce week-end en s’octroyant la seconde place de la Conférence Ouest !

Martin COLNEY.

Poster un commentaire

venenatis ut id, commodo Lorem venenatis, sem,