Alex Smith, histoire tragique à fin heureuse

0
(Crédits : Washington Redskins)
Ligue 1

De titulaire à mentor puis d’épouvante à miracle, Alex Smith a connu des hauts et des bas dans sa carrière. Aujourd’hui remis d’une terrible blessure, il semble enfin apercevoir le bout d’un long tunnel et est en capacité de revenir sur les terrains. Retour sur une carrière agitée pour un joueur qui a frôlé le pire.

Hype, Blessure et Difficultés

Avant d’arriver en NFL, Alex Smith était un joueur performant à l’échelon universitaire. Sous l’égide d’Urban Meyer à Utah au sein de sa spread offense, il va s’affirmer comme un des meilleurs joueurs du pays. Joueur de l’année dans la Moutain West Conference et All-American en 2004, il attire vite le regard des scouts et se positionne très haut dans les Big Boards de la prochaine Draft. C’est finalement l’année suivante qu’il fait le grand saut vers le monde professionnel en étant choisi en première position par les San Francisco 49ers, une équipe où il restera huit saisons.

Alex Smith
Alex Smith après sa draft en 2005. (Crédits : NFL)

Toutefois, son aventure dans la baie ne va pas être très simple. Gêné par plusieurs pépins physiques, il ne connaîtra qu’une seule saison pleine sur ses six premières années à San Francisco. Pire, il manquera même l’intégralité de l‘exercice 2008 à cause d’une blessure à l’épaule. Par ailleurs, il est également en manque de stabilité avec son attaque, son coordinateur offensif changeant tous les ans lors de cette même période.

Heureusement pour lui, Alex Smith va aussi connaître des jours heureux avec les 49ers. Le point d’orgue de sa carrière en Californie arriva lors de la saison 2011. Pour la deuxième fois de sa carrière il disputera tous les matchs de la saison et emmènera sa franchisa jusqu’au NFC Championship Game, où il ne pourra pas empêcher la défaite de son équipe face aux Giants. L’année suivante, Smith retombera dans ses travers en se blessant après la moitié de saison. Il verra un certain Colin Kaepernick lui prendre sa place et son équipe ira jusqu’au Super Bowl (défaite face aux Ravens), événement auquel il assistera depuis le banc. Alex Smith ne retrouvera pas son poste de titulaire, ce qui précipitera son échange vers une autre franchise.

Pro Bowl, Santé et Mentorat

Kansas City, une équipe où Alex Smith va s’épanouir pleinement. (Crédits : NBC Sports)

En pleine réorganisation, les Kansas City Chiefs nouvellement coachés par Andy Reid vont alors sauter sur l’occasion. Le 27 Février 2013, un deal est acté : Alex Smith arrive dans le Missouri contre un choix du second tour de la Draft 2013 et un choix conditionnel de la Draft 2014. Ses débuts avec les Chiefs sont idylliques. À l’aise dans le système de son nouveau coach et débarrassé de ses problèmes de santé, il fait gagner Kansas City et décroche sa première participation au Pro Bowl. Malheureusement il tombera en playoffs face aux Colts au terme d’un match à couteaux tirés (44-45), un événement qui va devenir une constante au cours de ses années dans le Missouri.

Au fur et à mesure de ses saisons avec les Chiefs, Alex Smith va s’imposer comme un quarterback solide dans la ligue, sans toutefois être considéré comme un des meilleurs à son poste. Joueur à la réputation de game manager, il se montre précis (+60% complétion) et se fait peu intercepter (-1,6% de passes interceptées). Souvent dévalorisé à cause de son style de jeu loin d’être époustouflant, il réussira tout de même à glaner deux nouvelles sélections au Pro Bowl, dont une en 2017. Une année particulière pour l’ancien Niner.

Lors de la Draft 2017, les Chiefs décident de s’engager dans un nouveau projet (qui s’avérera payant) en récupérant le 10e choix général pour sélectionner Patrick Mahomes, quarterback au bras surpuissant sortant de l’université de Texas Tech. La fin pour Alex Smith ? Pas totalement. Pendant une saison, il va conserver son rôle de titulaire et va servir de mentor à son jeune coéquipier, pas encore prêt pour le grand saut vers le monde professionnel. La présence de Smith sera précieuse pour Mahomes, qui déclarera quelques années après qu’il avait beaucoup appris lorsqu’il était remplaçant.

Alex Smith aux côtés de Patrick Mahomes, son futur remplaçant aux Chiefs. (Crédits : La Presse Canadienne)

Alors qu’il sait qu’il vit ses dernières heures dans le Missouri, Alex Smith va livrer une des meilleures saisons de sa carrière sur le plan statistique pendant qu’il fait ses adieux à l’Arrowhead Stadium. 4000+ yds à la passe, 1% de passes interceptées et le meilleur QB Rating de la ligue et de sa carrière (104.7), lui offrant donc sa troisième sélection au Pro Bowl. Le tout avec un futur MVP derrière lui, un destin bien différent que celui qu’il connaîtra.

D.C, théâtre de l’horreur

Si Patrick Mahomes va filer vers le titre de MVP en 2018 à l’issu d’une saison exceptionnelle, Alex Smith va être confronté à une réalité bien différente. Transféré le 30 Janvier 2018 à Washington contre le cornerback Kendall Fuller et un 3e tour de draft, il rejoint alors une équipe moins bien pourvue. Néanmoins, il ne se démotive pas et réalise une saison correcte, faisant même de Washington une équipe à la lutte pour sa division lors de la première partie de saison. Malheureusement, tout va basculer le 18 Novembre dans un match contre les Houston Texans.

Alex Smith
Suite à ce choc, la vie d’Alex Smith a failli basculer. (Crédits : Associated Press)

Sur un contact avec J.J Watt et Kareem Jackson, deux défenseurs de Houston, suite à un sack, le quarterback des Redskins se fractura le tibia et le fibula. Spectaculaire, sa blessure l’obligea à quitter le terrain avec assistance et le força à ne pas rejouer de la saison. Toutefois, il y avait bien plus grave que de ne pas rejouer au football. Si son opération pour remettre ses deux os en place fut qualifiée de grand succès, de nombreuses complications vont survenir après l’intervention. Peu de temps après son passage au bloc opératoire, le joueur commença à avoir de la fièvre et à voir sa tension chuter. Quelques heures après des hypothèses finalement infondées, la sentence tomba : il était victime d’un choc septique (âmes sensibles s’abstenir de regarder l’état de sa jambe).

Commença alors une véritable lutte pour sauver la vie d’Alex Smith et, dans un second temps, sauver sa jambe si cela est possible. Durant neuf mois le joueur sera obligé de rester à l’hôpital, subissant de nombreuses interventions pour lui retirer des muscles de la jambe ainsi que des tissus nécrosés. Au final, les médecins réussirent à retirer complètement la bactérie, ne laissant aucun muscle dans la loge antérieure en-dessous du genou de la jambe touchée. Deux solutions s’offrirent alors à Smith et à sa famille : une amputation ou un transfert d’un muscle de sa jambe gauche vers sa jambe droite. Bien que la deuxième option soit risquée et comporte le risque d’affaiblir l’autre ainsi qu’un risque d’échec, ce fut celle-ci qui fut privilégiée. L’opération fut un succès et après dix-sept interventions chirurgicales le joueur apercevait enfin le bout du tunnel.

Un guerrier plein d’espoir

Après des mois à se battre et à effectuer sa rééducation, qui a d’ailleurs fait l’objet d’un documentaire de la part d’ESPN, l’impossible semble plus que jamais probable pour Alex Smith : rejouer au football. Il a récemment obtenu le feu vert des médecins pour revenir à l’entraînement et devrait être en mesure de passer les tests CoVid-19 très bientôt afin de retrouver ses coéquipiers pour les camps d’entraînement. Son contrat avec Washington, qui a récemment entériné un changement de nom temporaire que le joueur a commenté, court jusqu’en 2022 et lui laisse le temps de revenir même s’il admet qu’il n’est qu’au début de son retour. Avec de la volonté et de l’abnégation presque tout devient possible, et le cas Alex Smith en est une parfaite illustration.

Près de deux ans après sa terrible blessure et après avoir vécu le pire, Alex Smith semble enfin en mesure de retrouver les terrains. S’il ne retrouvera peut-être jamais son niveau de Kansas City ou de San Francisco, le fait de le savoir en grande santé est déjà une grande victoire et le revoir sur un terrain l’aboutissement de longs mois de batailles.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here