Cyclisme

Cyclisme : Alexander Kristoff s’impose sur la Clásica d’Almería

Alexander Kristoff (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) a remporté sa première victoire sur ses nouvelles couleurs en triomphant dans un sprint du peloton à la Clásica de Almería ce dimanche.

Le Norvégien a profité de l'avance de ses nouveaux coéquipiers dans une course chaotique. Il a également choisi la bonne trajectoire dans la courbe située dans les 150 derniers mètres, ce qui a suffi pour tenir ses rivaux à distance.

Nacer Bouhanni, dont les coéquipiers d'Arkéa-Samsic s'étaient bousculés avec les coureurs d'Intermarché dans le final, a pris la deuxième place après un sprint dans le sillage de Kristoff. Giacomo Nizzolo (Israël-Premier Tech) termine 3e après avoir mal négocié la dernière courbe. Stanislaw Aniolowski (Bingoal-WB) termine à la quatrième place, tandis que Juan Sebastian Molano (UAE Team Emirates) a complété le top cinq après avoir pris la même trajectoire que Giacomo Nizzolo.

“C'était une excellente journée pour moi”, a déclaré Kristoff. “Nous avons une bonne équipe pour ce type de course, et nous avons réussi à rester ensemble. C'était assez technique avec beaucoup de ronds-points mais nous avons tenu une bonne position grâce à l'équipe. À la fin, j'ai eu beaucoup d'aide d'Andrea Pasqualon, d'Adrien Petit et de Dmitri Claeys, donc j'ai abordé la dernière ligne droite dans la meilleure position. Il y avait un vent de face donc c'était peut-être un peu difficile de prendre la tête, mais j'avais encore les jambes.”

La 37ème édition de la course d'un jour espagnole a une fois de plus conduit les coureurs à travers la région d'Almería dans le sud de l'Espagne, avec ses eaux bleues et sa mer de serres en plastique responsables d'une grande partie de la production de légumes en Europe. Le parcours comportait quelques collines dans la première moitié de la course mais était pratiquement plat dans la seconde moitié, ce qui rendait probable un sprint du peloton.

Lukas Postlberger (Bora-Hansgrohe, Xabier Mikel Azparren (Euskaltel-Euskadi) et Gilles De Wilde (Sport Vlaanderen Baloise) ont animé la course avec une échappée de trois coureurs, mais n'ont jamais eu l'air de vouloir créer la surprise. De Wilde a été lâché de la tête de course à plus de 40 km de l'arrivée, tandis que Postlberger et Azparren ont tenu jusqu'à un peu plus de 20 km.

A ce moment-là, le vent a menacé mais n'a pas fait de réels dégâts. Israel-Premier Tech a pris le contrôle de la course dans le dernier kilomètre, mais Arkea-Samsic est monté en puissance sur la gauche et Intermarché est passé en force sur la droite. Kristoff a même levé le bras pour toucher Simone Consonni (Cofidis) et l'empêcher de se glisser dans son train, et peut s'estimer heureux de s'en être sorti.

La course s'est poursuivie et Kristoff a eu une bonne avance, prenant la première position cruciale à la sortie du rond-point de droite dans les 400 derniers mètres. Kristoff a ensuite eu un autre coureur pour l'emmener jusqu'à 150 mètres, où la route s'est retournée vers la droite à nouveau. Contre les barrières, il a tenu bon pour retenir Bouhanni, tandis que les rivaux qui ont déferlé du côté gauche de la route se sont retrouvés avec trop de distances à parcourir pour rattraper le norvégien.

À lire aussi – Nibali, le Requin en reconquête

Dernières publications

En haut