Allegri et la Juve : les raisons du divorce

Après cinq saisons à la tête de la Juventus Turin, le club vient d’annoncer que Massimiliano Allegri ne sera plus l’entraîneur de la Vieille Dame l’année prochaine. Les points de désaccord avec Agnelli étaient trop importants pour continuer l’aventure.

Des différends sur la politique sportive

La fin d’une ère. Celle de Massimiliano Allegri. Après cinq années passées dans le Piémont, difficile d’évoquer des raisons sportives pour expliquer son licenciement. 5 Série A, 4 Coupes d’Italie, 2 Supercoupes d’Italie et deux finales de Ligue des Champions, perdues contre le Barça et le Real Madrid. La déception de l’élimination en quart de finale de C1 face à l’Ajax, cette année, ne peut expliquer la décision radicale du board turinois de se séparer d’un entraineur qui a tout gagné au niveau national depuis cinq saisons. Non, le mal est plus profond et les maux plus nombreux.

C’est la Corriere dello Sport qui révèlent les raisons du divorce. Selon le média transalpin, cela fait plusieurs saisons que des négociations s’articulent autour du contrat du technicien italien. Allegri voulait que son bail passe de 2020 à 2022, mais le quotidien ajoute qu’il n’en faisait pas une condition fondamentale, vu le parcours des Bianconeri en Ligue des Champions. Le natif de Livourne voulait des garanties techniques : « Je pense à la nouvelle Juve depuis six mois », a déclaré Allegri il y a quelques jours en conférence de presse. Visiblement, ce n’était pas des paroles en l’air. Il voulait quatre renforts, notamment en défense, secteur envers lequel Allegri s’inquiétait le plus. Il était prêt à laisser partir Dybala, Sandro et Cancelo, et voulait enrôler un milieu de classe mondiale. Outre l’arrivée de Ramsey déjà programmée, le coach italien voulait recruter Toni Kroos, ancien partenaire et ami de Cristiano Ronaldo au Real Madrid. On peut aussi spéculer sur le fait que Marcelo aurait suivi pour remplacer Alex Sandro et reformer la colonne vertébrale du Real Madrid. 

Qui pour le remplacer ?

À l’inverse des médias français qui annoncent que Conte serait le favori pour le poste, les médias transalpins réfutent cette idée. C’est l’Inter Milan qui tiendrait la corde pour l’ancien entraineur de Chelsea et Agnelli serait fortement opposé à l’arrivée du technicien transalpin. Cela fait plusieurs jours que la rumeur Deschamps est évoquée. La Vieille Dame souhaiterait rapatrier l’entraineur champion du monde qui connait très bien le club turinois pour y avoir joué pendant cinq saisons (1994-99) et entrainé durant la saison 2006/07 lorsque le club était descendu en Série B pour cause de matchs truqués. DD avait réussi à faire remonter le club dés sa première saison en Série B.

Une opération difficile à réaliser car Deschamps est sous contrat avec les Bleus jusqu’à l’Euro 2020. Mihajlovic, Simone Inzaghi ou encore Pochettino sont des pistes envisagées mais tout aussi difficile à finaliser. Le premier nommé n’a rejoint Bologne qu’en janvier et a permis au club de se maintenir. Inzaghi vient de remporter la Coupe d’Italie avec la Lazio et Pochettino réalise une saison exceptionnelle avec Tottenham grâce à une qualification en finale de C1 et à une place dans le Big Four en Premier League. Difficile, mais pas impossible vu le prestige que représente le banc turinois et la certitude de gagner des titres chaque saison.

 

Les prochains jours vont être très importants pour la Juve alors que le mercato ouvre dans moins d’un mois. Le club de Turin a déjà pris du retard sur d’autres grosses pointures européennes comme le Real Madrid ou le FC Barcelone, qui ont déjà lancé les grandes manoeuvres. Le choix du prochain entraineur sera déterminant pour fixer les lignes directrices de l’été piémont.

 

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/et-si-lens-etait-descendu-en-national/

 

 

Crédit photo : Sport buisness mag

A propos de l'auteur

"Il faut souffrir pour être beau"...Supporter de l'OM mais toujours moche In Russell Westbrook we trust #whynot

Poster un commentaire

id sit luctus vel, Phasellus ante. Curabitur dictum sed Donec