Amstel Gold Race 2011 : Philippe Gilbert bisse sur le Cauberg

0

Troisième de Milan-San Remo et neuvième du Tour des Flandres, Philippe Gilbert a entamé sa préparation pour les classiques ardennaises en gagnant la Flèche brabançonne au sprint contre Bjorn Leukemans. Quatre jours après ce succès, le Wallon s’est donc aligné sur l’Amstel Gold Race en tant que favori et tenant du titre. Ses principaux adversaires étaient les Italiens Danilo Di Luca (Katusha) et Damiano Cunego (Lampre-ISD) – vainqueur des éditions 2005 et 2008, Fränk Schleck (Leopard-Trek) – 1er en 2006, le Néerlandais Robert Gesink (Rabobank), l’Espagnol Joaquim Rodríguez ou encore le 2e de l’édition précédente Canadien Ryder Hesjedal (Garmin-Cervélo).

Au programme de cette 46e édition, les coureurs avaient 32 monts à gravir à travers le Limbourg pour 260,4 kilomètres au total dans des conditions printanières.

Après une heure et demi de de course, un groupe de quatre a finalement réussi à s’échapper : Albert Timmer (Skil-Shimano), le belge Thomas Degand (Veranda’s Willems-Accent) et les italiens Simone Ponzi (Liquigas-Cannondale) et Pier Paolo De Negri (Farnese Vini-Neri Sottoli). Leur avance a atteint 12 minutes après 100 kilomètres de course.

Ensuite, la formation Rabobank a pris l’initiative de mener le peloton pour revenir à trois minutes du quatuor à travers les routes sinueuses et vallonnées.

Puis, sur le Sibbergrubbe, Luis Leon Sanchez a posé d’une attaque en solo vite neutralisée par Damiano Cunego (Lampre) et le champion de Belgique Stijn Devolder (Vacansoleil-DCM).

Avant d’attaquer la première ascension du Cauberg après 184 kilomètres de course, il ne restait plus qu’une trentaine de secondes pour Timmer et Degand.

Par la suite, Carlos Barredo s’est élancé seul pour rejoindre le duo de tête. Le Belge Jan Ghyselinck (HTC-Highroad) a également comblé l’écart pour constituer un nouveau quatuor devant.

À 28 kilomètres d’arrivée, le peloton est revenu sur le fuyards pour grimper le Gulperberg où Hoggerland a tenté vainement sa chance. Mais peu de temps après, Fabian Cancellara et Fränk Schleck ont chuté.

Puis, Omega Pharma-Lotto puis Katusha ont commencé à accélérer le rythme du peloton.

Dans le Fromberg, Rodriguez a donné le ton parmi les favoris avec dans sa roue Gilbert, Andy Schleck et un trio de pilotes Rabobank de Robert Gesink, Oscar Freire et Luis Leon Sanchez.

À 15 kilomètres de la ligne, Schleck (Leopard Trek) s’est isolé échappé pour aborder seul l’ultime montée du Cauberg. Derrière, Van den Broeck puis Jelle Vanendert ont effectué un énorme travail pour Gilbert puisque les Rabobank ont décidé de laisser tout le poids de la poursuite à l’équipe Belge. L’écart n’a jamais dépassé les 10 secondes.

Avec juste 5 secondes d’avance au pied de l’ultime montée du Cauberg, c’était fini pour le jeune Luxembourgeois. Dans la première partie, Rodriguez a posé une jolie attaque mais Gilbert est resté collé à sa roue. Le Belge a ensuite débordé l’Espagnol tout en puissance pour s’imposer après 6 heures de course. Joaquim Rodríguez (Katusha) a pris la deuxième place à deux secondes. Simon Gerrans (Sky) a complété le podium à 4 secondes.

Derrière à 5 secondes, Jakob Fuglsang (Leopard-Trek) a devancé Alexandr Kolobnev (Katusha) et Óscar Freire (Rabobank).

Gilbert est devenu le premier coureur à remporter deux Amstel Gold Race depuis Rolf Jaermann (en 1993 et 1998) et le deuxième à remporter la classique Néerlandaise deux années consécutives après Jan Raas. Direction la Belgique pour La Flèche Wallonne et la Doyenne. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here