Tennis

Angelique Kerber : de n°1 mondiale à la sortie du top 20

Si Angelique Kerber avait brillé en 2016 avec (entre autres) deux victoires en Grand Chelem à l’Open d’Australie et à l’US Open, une finale à Wimbledon, la place de n°1 mondiale et une médaille d’argent aux JO; rien ne semblait prédire que l’allemande allait réaliser en 2017 une des plus mauvaises saisons de sa carrière (si ce n’est la plus mauvaise).

De n°1 mondiale à sa sortie du top 20, autopsie d’une saison ratée à oublier.

Angie aurait-elle trop fêtée la nouvelle année ? 

Elle débute l’année 2017 dès le 4 janvier à Brisbane avec bien du mal : elle passe difficilement le second tour face à Ashleigh Barty (272ème) 6-3 2-6 6-3 avant de se faire éliminer en quarts par Elina Svitolina (14ème) 6-4 3-6 6-3.

A Sydney, avant l’Open d’Australie, elle chute d’entrée face à Daria Kasatkina (26ème) 7-6(5) 6-2, et arrive à Melbourne pour défendre son titre sans avoir convaincue suite à ses contre-performances.

Elle démarre difficilement le tournoi : elle passe les deux premiers tours mais laisse filer un set à chaque fois : 6-2 5-7 6-2 face à Lesia Tsurenko (61ème), puis 6-2 6-7(3) 6-2 face à l’allemande Carina Witthoeft (87ème). Elle se rassure ensuite face à Kristyna Pliskova (6-0 6-4) mais passe totalement à côté de son match en huitièmes face à Coco Vandeweghe (défaite 2-6 3-6).

B9710886501Z.1_20170122141837_000+GK18CMHN3.1-0

Dans la foulée, elle perd sa place de n°1 mondiale suite à la victoire de Serena Williams en finale, à Melbourne.

En février, à Doha, elle chute d’entrée, une deuxième fois battue par Daria Kasatkina 6-4 0-6 6-4. Elle reprendra un peu de couleurs à Dubaï, en dominant largement Mona Barthel (6-4 6-3), Monica Puig (6-2 6-3), puis Ana Konjuh en quarts de finale (6-3 6-2). En demi, elle perd pour la deuxième fois de l’année face à Elina Svitolina, future lauréate du tournoi 3-6 6-7(6).

Malgré ses mauvais résultats, elle est assurée de retrouver son statut de n°1 mondiale le 13 mars suite au forfait de Serena Williams pour Indian Wells et Miami.

A Indian Wells, donc, elle passe facilement le premier tour face à sa compatriote Andrea Petkovic (66ème) 6-2 6-1, mais devra lutter pendant plus de 3h face à la française Pauline Parmentier pour rallier les huitièmes de finale 7-5 3-6 7-5, où son aventure s’arrêtera, éliminée par Elina Vesnina (15ème) 6-3 6-3.

La semaine suivante, à Miami, elle se hisse jusqu’en quarts de finale sans battre de top joueuses, mais chute face à Venus Williams 5-7 3-6.

La seule finale de l’année au Mexique

Le tournoi de Monterrey, au Mexique, en avril, sera certainement le plus abouti de sa saison. Elle bat au premier tour l’italienne Francesca Schiavone 4-6 6-0 6-4, puis survole la luxembourgeoise Mandy Minella (74ème) 6-1 6-3 au second tour. En quarts de finale, elle passe Heather Watson 6-4 6-4 et bat Carla Suarez Navarro (24ème) en demies 4-6(6) 6-1.

Elle rallie pour la première (et dernière) fois de l’année la finale d’un tournoi, mais finira par s’incliner face à la russe Anastasia Pavlyuchenkova (17ème) 6-4 2-6 6-1.

angelique-kerber-gewann-in-runde-zwei-6-1-6-3-gegen-mandy-minella-

Sa saison sur terre battue sera catastrophique : elle est éliminée dès le premier tour à Stuttgart, où elle avait gagné en 2016, battue par Kristina Mladenovic 2-6 5-7.

La semaine suivante, à Madrid, elle passe le premier tour facilement face à Timea Babos (34ème) 6-4 6-2, puis plus difficilement le second tour face à Katerina Siniakova (39ème) 6-2 1-6 7-5. En huitièmes, elle est menée 6-3 4-0 par Eugénie Bouchard, et abandonnera après s’être fait mal à la cuisse gauche, quittant le court en larmes.

skysports-angelique-kerber-tennis_3950166

Toujours sans match référence et en manque de solutions dans son tennis, elle est battue d’entrée par Anett Kontaveit 4-6 0-6, quelques jours plus tard, à Rome

Malgré son début de saison catastrophique, elle retrouve le statut de n°1 mondiale, notamment dû au forfait pour le reste de la saison de Serena Williams, enceinte.

Quand ça veut pas… ça veut pas!

Sans surprise au vu de son manque de résultats, elle doit subir une élimination précoce à Roland Garros, battue sèchement par Ekaterina Makarova (40ème) au premier tour 6-2 6-2.

Elle ne fera guère mieux sur gazon : en préparation pour Wimbledon, elle passe deux tours à Eastbourne, face à Kristyna Pliskova (44ème) 4-6 6-1 7-5, puis l’espagnole Laura Arruabarrena (60ème) 6-2 6-1; mais se fait sortir par Johanna Konta en quarts de finale (7ème) 6-3 6-4.

Pour le 3ème Grand Chelem de l’année, elle gagne ses deux premiers matchs sans trop de difficultés : 6-4 6-4 face à Irina Falconi, puis 7-5 7-5 face à Kristen Flipkens. Elle se met en danger au troisième tour face à Shelby Rogers (70ème) mais s’en sort finalement au bout de 2h20 de jeu 4-6 7-6(2) 6-4.

Malgré une belle résistance, elle s’incline en huitièmes face à Garbine Muguruza (future lauréate) 4-6 6-4 4-6, et perd sa place de n°1 mondiale.

2124732-44452050-2560-1440

Le reste de sa saison sera toujours aussi chaotique. Elle chute sévèrement en huitièmes à l’Open du Canada face à Sloane Stephens (6-2 6-2), puis au premier tour de Cincinnati face à Ekaterina Makarova, bien qu’elle ait eu une balle de match (6-4 1-6 7-6(11)).

Tenante du titre à l’US Open, elle tombe d’entrée face à Naomi Osaka (45ème) 6-3 6-1; défaite synonyme de sa sortie du top 10.

kerber-reuters-m

Elle se donne néanmoins une bouffée d’oxygène à Tokyo, où elle sort la locale Naomi Osaka qui l’avait éliminée quelques jours plus tôt à l’US open. Au second tour, elle bat la russe Daria Kasatkina qu’elle n’avait réussi à battre lors de leurs deux confrontations cette année.

En quarts de finale, elle s’offre sa première top 5 de l’année Karolina Pliskova 7-6(5) 7-5, mais s’incline une nouvelle fois, en demies, face à Anastasia Palyuchenkova 0-6 7(4)-6 4-6.

La saison (enfin!) presque terminée, l’hémorragie peut s’arrêter !  

A Wuhan, elle bute d’entrée face à Caroline Garcia 3-6 6-3 6-1, puis chute au second tour de Pékin face à Alizé Cornet 6-4 6-4.

Toujours sans solution, son dernier tournoi se soldera par un échec, au Luxembourg, battue par Monica Puig (69ème) 6-3 6-4.

Qualifiée pour le Masters bis de Zuhai, elle ne réalise toujours pas d’exploit et perd ses deux matchs de poule face à Anastasia Palyuchenkova (encore une fois) et Ashleigh Barty.

Après des résultats catastrophiques, et une saison complémentent ratée, elle met fin à sa collaboration avec son entraîneur Torben Beltz. En 2018, elle sera entraînée par le belge Wim Fisette, ancien entraîneur notamment de Simona Halep et Johanna Konta.

Dans une carrière tennistique, il y a toujours des saisons à oublier. Nul doute que l’année 2017 sera synonyme de mauvais cru pour l’allemande. Celle qui avait rayonné en 2016 s’est pris en pleine face le revers de la médaille de son exploit. 21ème au classement fin 2017, l’ancienne n°1 mondiale est totalement passé à côté de sa saison.

Le seul point positif (si ça peut en être un…) : son manque de résultats lui donnera très peu de points à défendre en 2018. A elle désormais de faire le boulot pour retrouver son meilleur niveau et se réconcilier avec le top 10.

Charlotte HILDEBRAND @MadameTennis

 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
dictum id, Aliquam consectetur Donec sit dolor Curabitur diam massa dapibus accumsan