Antholz – Poursuite (F) : Dorothea Wierer en or à domicile

0
Italy's Dorothea Wierer celebrates after crossing the finish line of the IBU Biathlon World Cup 10 km Women's pursuit in Rasen-Antholz (Rasun Anterselva), Italian Alps, on February 16, 2020. (Photo by Marco Bertorello / AFP)

Aujourd’hui, suite des mondiaux sous le soleil d’Antholz, avec la poursuite féminine. Alors que Marte Olsbu Roeiseland s’est élancée en tête, après sa victoire sur le sprint de vendredi, c’est l’Italienne Dorothea Wierer qui s’est imposée devant son public.

 

Duel entre Roeiseland et Wierer

Partie en tête avec six secondes d’avance sur l’Américaine Susan Dunklee, Marte Olsbu Roeiseland commet d’abord une erreur sur le premier tir couché. Derrière, sa dauphine réalise le sans-faute, tout comme Dorothea Wierer. Dunklee ressort en tête devant l’Italienne, accompagnée de Roeiseland. Autre prétendante à la victoire, l’Allemande Denise Herrmann doit effectuer un tour sur l’année de pénalité. Même sort pour Célia Aymonier, première Française à s’élancer aujourd’hui. En revanche, Anaïs Bescond et Julia Simon font le plein et peuvent croire à une belle remontée. Bescond ressort d’ailleurs en 12ème position, à 45 secondes de la tête de course.

Lors du deuxième tir couché, Susan Dunklee rate une cible et cède sa place de leader au duo Wierer-Roeiseland. Les deux biathlètes se montrent efficaces au tir, tout comme Denise Herrmann et Hanna Oeberg. Ces dernières se replacent respectivement troisième et quatrième à la moitié de la course. Côté français, Julia Simon poursuit sa remontée avec un nouveau 5/5 et ressort 14ème, pendant qu’Anaïs Bescond et Célia Aymonier doivent effectuer un tour de pénalité.

 

Dernier tir décisif

Vient ensuite le premier tir debout. Le duo de tête composé de Wierer et Roeiseland se montre précis et ne commet pas d’erreur. A l’inverse, Denise Herrmann doit visiter l’anneau de pénalité. Pire, Hanna Oeberg rate deux cibles et voit ses espoirs de titre s’envoler. Celui-ci va donc se disputer lors du dernier tir entre les trois biathlètes les mieux placées : Wierer, Roeiseland et Herrmann. Les espoirs de podium français disparaissent en même temps que l’efficacité de Julia Simon, qui doit effectuer quatre tours de pénalité. Anaïs Bescond rate elle aussi une cible mais terminera finalement onzième et meilleure Française.

Dans la bataille pour le titre, le dernier tir de cette poursuite est décisif. Dorothea Wierer et Marte Olsbu Roeiseland arrivent en même temps devant les cibles. L’Italienne rêve d’un deuxième titre mondial, après sa victoire sur la mass-start l’an dernier. La Norvégienne elle, vise le doublé après son titre sur le sprint de vendredi. Wierer rate la première cible mais fait tomber les quatre dernières, alors que son adversaire commet une faute de plus. Une faute de trop. « Doro » ressort avec 23 secondes d’avance, suffisant pour filer vers l’or à domicile. Derrière, Denise Herrmann commet une erreur mais parvient à revenir sur Roeiseland. Herrmann attaque dans le dernier tour pour aller décrocher la médaille d’argent, sa première médaille mondiale.

 

La poursuite féminine permet à Dorothea Wierer de triompher devant son public. A cette occasion, elle devient la première biathlète à remporter le titre mondial à domicile sur la poursuite. Denise Herrmann et Marte Olsbu Roeiseland complètent le podium. Dans le clan français, Anaïs Bescond termine 11ème, Célia Aymonier 30ème, Julia Simon 35ème et Justine Braisaz 37ème.

 

Crédit photo : sport.francetvinfo.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here