Antholz – Poursuite masculine : Seul Johannes Boe pouvait battre les Français

0
Encore une victoire pour Johannes Boe, seul au monde. Mais les Français ont fait une course d'exception. Crédit : Getty Images.
Ligue 1

Quelle course des biathlètes français sur la poursuite d’Antholz. Johannes Boe a récité sa partition, seul au monde. Mais en chasse, les Français ont trusté toutes les places d’honneur. Avec pas moins de quatre Français dans le Top 5.

Encore une victoire pour Johannes Boe, seul au monde. Mais les Français ont fait une course d’exception. Crédit : Getty Images.

Comme souvent cette saison, c’est Johannes Boe qui inaugure le lancement de la poursuite. Parti avec une marge d’avance, le Norvégien aborde le premier tir en solitaire. Pourtant, malgré l’absence de pression, le leader de la Coupe du Monde laisse échapper la première balle. Presque anecdotique, car celle-ci ne l’empêche de pas ressortir en tête malgré tout. Dans le groupe de chasse, Guigonnat, Eder et Bjoentegaard sont impeccables et sortent proche. Quant à Martin Fourcade, il recule d’un échelon à cause d’une faute. Même constat pour Desthieux et Fillon Maillet.

Encore une fois, Johannes Boe explose la concurrence sur la piste. A tel point qu’à l’entrée sur le pas de tir, il s’offre un nouveau joker grâce à son avance. Un joker utilisé après un 4/5. Derrière, Guigonnat et Eder assurent et sortent dans les skis du Norvégien. Un peu plus loin, Peiffer et Martin Fourcade suivent le rythme. Desthieux et Fillon Maillet confirment la dynamique française avec un tir parfait également. Cependant, les cinq devant possèdent une marge sur le reste de la course. Comme les filles, c’est une course en comité réduit à la sortie des deux tirs couchés.

Bleu, blanc, rouge… et Johannes

Sur les skis les écarts se maintiennent. Antonin Guigonnat tient la cadence dans la foulée de Johannes Boe, alors que Simon Eder lâche quelques mètres. Martin Fourcade, toujours avec Arnd Peiffer, se maintient autour de 15 secondes. Le premier debout est donc l’opportunité d’éliminer des concurrents. Le duel au tir est remporté par le Norvégien, qui réalise le 5/5, alors que Guigonnat laisse échapper la première balle. Eder, Peiffer et Fourcade manquent tous une balles également. Johannes Boe sort du tir seul au monde. Guigonnat est seul 2e. Desthieux et Fillon Maillet, encore impeccables, rejoignent la bataille pour le podium.

Johannes Boe accroît largement son avance sur la piste. Cette fois-ci, il s’offre deux jokers au moment d’aborder le dernier tir. Alors que Guigonnat paye ses efforts du tour précédent, Martin Fourcade revient à sa hauteur. Un quatuor, composé d’Eder, Peiffer et du binôme Desthieux/Fillon Maillet, reste à quelques secondes de l’autre duo français. Sur le dernier debout, Johannes Boe lâche une balle anecdotique. Pour le podium, c’est la guerre. Mais c’est Antonin Guigonnat qui gagne la bagarre mentale, unique 5/5 du groupe de chasse et solide 2e. Pour la 3e place, la France est omniprésente. Fourcade, Desthieux et Fillon Maillet vont devoir en découdre. Peiffer et Eder sont moins efficaces et relégués une dizaine de secondes plus loin. Finalement, c’est au sprint que se dispute le bronze. Martin Fourcade lâche prise, et c’est la photo finish qui récompense… Quentin Fillon Maillet. Simon Desthieux doit se contenter d’une nouvelle 4e place.

Vous l’aurez compris, les Français ont donc fait un tir groupe derrière Johannes Boe. Antonin Guigonnat en argent (19/20), Quentin Fillon Maillet en bronze (18/20). Simon Desthieux (18/20) et Martin Fourcade (17/20) suivent. Emilien Jacquelin est 16e (16/20), et Simon Fourcade (18/20) au 24e rang.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here