Après 1992, Miguel Indurain remporte le Giro 1993

0
Miguel Indurain Giro 1993
Ligue 1

Après la victoire de Miguel Indurain sur le Tour d’Italie 1992, place à sa victoire sur le Giro 1993. 

Introduction

Le favori pour le maillot rose est Miguel Indurain, tenant du titre sur Giro et dernier vainqueur du Tour de France. Gianni Bugno, Pavel Tonkov, Andrew Hampsten – vainqueur en 1988 – et Claudio Chiappucci – dauphin d’Indurain en 1992 sont ses principaux concurrents. Les jeunes Francesco Casagrande et Piotr Ugrumov sont également  à surveiller pour le TOP 5. Adriano Baffi, Maurizio Fondriest et Fabio Baldato sont eux les principaux sprinteurs présents sur la course.

Parcours

Cette 76ème édition du Giro part de Porto Azzurro afin de rejoindre Milan 22 jours plus tard avec une journée de repos. Au programme de ce Tour d’Italie, trois chronos individuels dont un côte entre Pinerolo et Sestrières. Au total, 92 kilomètres d’effort solitaire seront à parcourir pour le peloton de la course italienne.  Les arrivées au sommet seront au nombre de 5 et se situeront à Sella di Corno (6.8 km à 10.9%), Passo delle Erbe (25.6 km à 6%), Lumezzane, Chianale et à Oropa (13 km à 6%).

Déroulé de la course 

Départ de l’Île d’Elbe et premières étapes accidentées 

La première journée est divisée en deux avec une étape de moyenne montagne puis un chrono de kilomètre dans Portoferraio. Après 85 bornes, Moreno Argentin s’impose en solitaire devant Marco Saligari et Vladimir Poulnikov. Le puncheur Italien prend alors la tête du général et va la garder durant 9 jours. Le prologue est lui remporté par Maurizio Fondriest devant Miguel Indurain et Eddy Seigneur. Le premier sprint massif est remporté par Adriano Baffi tandis que Piotr Ugrumov s’impose à Scanno et revient à 26″ du leader du classement général. Le letton montre ses bonnes capacités et est le premier des favoris au général. Ensuite, Fabio Baldato à Marcianise et Dimitri Konyshev à Terme Luigiane s’imposent au sprint.

Passage en Calabre 

Guido Bontempi s’impose lors d’un sprint massif à Messine pour l’arrivée du Giro en Calabre devant Adriano Baffi et Gianni Bugno. Le lendemain, Bjarne Riis s’échappe dans le final en direction d’Agrigento avec Giancarlo Perini et Michele Coppolillo et va s’imposer après avoir battu Perini au sprint.

Retour dans la botte

Pour le retour du Giro dans la botte, Giorgio Furlan s’impose à Fabriano après une étape marquée par les ascensions du Forca dell’Areone, Valico Monte Moro et de Collegiglioni. Lors du second chrono, Miguel Indurain écrase la concurrence avec un temps de 35’16” sur 28 km à une vitesse de 47.637 km/h. Armand de Las Cuevas suit son coéquipier à 52″ tandis que les italiens Fondriest et Argentin finissent à 57″ et 1′ derrière. L’espagnol de la Banesto prend alors le maillot rose pour 22″ sur l’argentin et 53″ sur Ugrumov. Fabiano Fontanelli s’impose ensuite à Dozza tandis que le lendemain Dimitri Konyshev remporte le sprint au sein d’un peloton très clairsemé. Bruno Leali a lui pris la tête du général depuis la veille.

Arrivée dans les Dolomites 

Pour l’arrivée du Giro 1993 dans ce massif montagneux, Miguel Indurain souhaite frapper un grand coup. En effet, il ne possède que 6″ de retard sur le maillot rose et il aimerait récupérer son bien. Dans une étape longue de 217 km, le peloton devra gravir le Passo di Vazzena, Passo di Eores et Passo delle Erbe, montée qui mettra un terme à l’étape. Dans l’avant dernier Passo, Andrew Hampsten, Piotr Ugrumov et Massimiliano Lelli partent en échappée. Par la suite, Bruno Leali, Moreno Argentin et tous les autres favoris sont revenus. Au sprint, Moreno Argentin s’impose devant Massimiliano Lelli et Gianni Bugno. Bruno Leali garde lui le maillot rose.

Le lendemain, la route est encore plus difficile avec les montées des Passo di Constalunga, Pordoi, di Fedaia, Pordoi- pour la seconde fois- et de Campolongo. Miguel Indurain, Piotr Ugrumov, Claudio Chiappucci, Vladimir Poulnikov, Pavel Tonkov et Massimiliano Lelli s’échappent rapidement et Chiappucci s’impose tandis qu’Indurain récupère son maillot rose, maillot qu’il ne lâchera plus. Davide Cassani s’impose lors de la troisième arrivée au sommet devant Moreno Argentin et Flavio Giupponi. Indurain garde son maillot pour 49″ sur Ugrumov et 1’18” sur Chiappucci.

Transition avant le Piémont 

Lors des arrivées à Borgo Val di Taro, à Chianale et à Fossano, les favoris ne se découvrent pas car ils préfèrent attendre le chrono de 55 km entre Pinerolo et Sestrières ainsi que l’arrivée à Oropa. Les arrivées sont remportées respectivement par Fabio Baldato, Marco Saligari et Adriano Baffi. Au général, Indurain possède toujours 49″ sur Ugrumov et 1’18” sur Chiappucci. Le jeune Pavel Tonkov montre ses belles aptitudes au cours de ces 3 semaines en étant 7ème à 3’19” de l’espagnol.

Piémont 

Lors du contre la montre entre Pinerolo et Sestrières, Miguel Indurain écrase le Giro 1993. En effet, le coureur de la Banesto s’impose en 1h36’29” à 34.203 km/h durant 55 km. L’Espagnol repousse son premier poursuivant Ugrumov à 45″. Moreno Argentin, troisième de l’étape, finit à 2’15”. Au général, Piotr Ugrumov et Claudio Chiappucci sont relégués à 1’34” et à 5’33”. Lors de la dernière étape de montagne se finissant à Oropa, Ugrumov essaiera de reprendre sa minute trente-quatre de retard, mais le maillot rose est trop fort et le letton ne reprendra que 36″. Miguel Indurain se dirige alors vers sa victoire sur le Giro 1993. Au niveau de l’étape, Massimo Ghirotto s’impose devant son compatriote Marco Giovannetti et Laurent Madouas. La dernière étape voit la victoire au sprint massif de Fabio Baldato devant Endrio Leoni et Mario Manzoni.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=SrnfnqIVHNU[/embedyt]

Classement de la course  

1- Miguel Indurain (Banesto) en 103h36’38”
2- Piotr Ugrumov (Mecair-Ballan) à 58″
3- Claudio Chiappucci (Carrera) à 5’12”
4- Massimiliano Lelli (Ariostea) à 6’09”
5- Pavel Tonkov (Lampre) à 7’11”

Maillots distinctifs 

La Lampre voit Pavel Tonkov et Ján Svorada remporter le maillot blanc, le classement Intergiro et le classement par équipes. Le maillot par points est remporté par Adriano Baffi tandis que Claudio Chiappucci s’est lui adjugé le maillot de la montagne pour la troisième fois après 1990 et 1992.

Retrouver le Giro 1992 ici

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here