Basketball

ASVEL : Norris Cole, le vrai franchise player?

L’ASVEL va beaucoup mieux en Euroleague. Victorieux de leurs 3 derniers matchs, et même de 4 des 5 dernières rencontres, les Villeurbannais retrouvent des couleurs sur la scène Européenne. Le fruit d’un jeu collectif retrouvé. Mais aussi d’un Norris Cole en mode NBA. L’ancien du Heat de Miami, champion avec LeBron James &Co porte les siens, dans les moments qui comptent. Alors, est-ce lui, le vrai leader dont l’ASVEL a besoin pour aller chercher le top 8, à court ou moyen terme? 

photo : euroleague

Des stats très correctes 

Avec 13.6pts de moyenne mais également 3.4asts par rencontre, il est le meilleur scoreur et passeur de son équipe. Certes, il eut quelques trous d’air, des matchs complètement ratés. A l’image l’ASVEL. Mais force est de constater qu’il est tout de même capable d’élever son niveau de jeu quand le jeu le demande. Il a inscrit plus de 10 pts 60% du temps, et réalisé 4asts ou plus dans 11 des 23 matchs. Oui, c’est à des années lumières des Calathes, Shved et autre Sloukas par exemple. Mais TP a-t-il tout simplement les moyens d’avoir des joueurs de ce calibre? A l’heure actuelle, ce n’est pas la priorité. Par rapport aux forces en présence, c’est donc un point plutôt positif. Avec 8 matchs à plus de 15 d’évaluation, le natif de Dayton dans l’Ohio étale toute sa classe. Avec un petit peu plus de constance, il peut légitimement avoir d’autres ambitions, plus personnelles.

photo : euroleague

Une forme démentielle 

Plus que depuis le début de saison, c’est sur ce dernier mois que Cole flambe. Le passage à 2021 lui a fait le plus grand bien. Avec plus de 16.5pts de moyenne sur les 7 derniers matchs, il est le grand artilleur de la bonne passe actuelle des Rhodaniens. Sur les deux derniers matchs, il a tout simplement été stratosphérique. 20pts à 8/13 au shoot lors de la victoire contre Baskonia, après une première période compliquée ou les affaires semblaient mal embarquées. Et puis comme souvent, c’est lui, bien épaulé par David Lighty, qui a pris les choses en main pour assurer le succès des siens. Il n’a d’ailleurs pas nécessairement besoin de “D Light”. Transparent en première période à Belgrade alors que l’ASVEL réalisait un premier acte collectif de grande facture, c’est lui qui a offert un récital dans le money time pour décrocher un nouveau succès. 22 pts, 100% sur la ligne, l’expérience a parlé. 25 d’éval, son plus haut total cette saison. Du grand art.

Il reste désormais à espérer pour les hommes de TJ Parker que Norris Cole poursuive sur sa lancée. Lui qui a été chahuté en début de saison, relégué sur le banc, retrouve des couleurs et guide son club, en pleine bourre. Peut-il récidiver? Premiers éléments de réponses dès ce vendredi, avec la réception compliquée de Milan, équipe en forme. Mais avec un Norris Cole en mode MVP, les Villeurbannais peuvent dormir sur leurs deux oreilles. 

Crédit photo : Euroleague

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire