Catch

ATLAS – Destination – Partie 1 : Police, Pokéballs et Bagarre

Fort des premiers trois événements tenus précédemment dans l’année, l’ATLAS Wrestling Club tenait ce dimanche 17 novembre le quatrième événement de son existence : Destination. Cinq combats au programme, de la bagarre et du fun tandis que le talentueux photographe Beyond Gorilla était aux abords du ring pour capturer les plus fines gouttes de transpiration des lutteurs. 

JE SERAIS LE MEILLEUR DRESSEUR… CATCHEUR ! 

Destination s’ouvre directement par l’affrontement entre l’équipe de Ravage et celle du jeune anglais Maverick Mayhew. Seuls les deux hommes étaient annoncés pour le combat, il ne manquait plus qu’à révéler les partenaires de chacun. C’est alors que les deux lurons dégainent des pokéballs et lancent ces dernières en direction de la rampe d’entrée. Voilà que Mayhew a capturé Camus & Stan Corey tandis que Ravage a mis la main sur Corthez Komodo & Seigneur Lothar.

Sans aucune surprise, la comédie était au programme. Une bonne dose de rigolade qui s’est conclue par la victoire de l’équipe de Ravage, au sommet de son art pittoresque.

CHRISTIANIUM ÉCHAPPE A L’ANTI FUN POLICE

Un combat qui fut l’occasion pour le congolais Christianium de se faire remarquer auprès d’un talent tel que Chief Deputy Dunne, connu pour son travail au sein du circuit britannique. Après la perte de son précieux poulet face à Mauro Chaves en septembre dernier, il se devait de redorer son blason face au chef de l’Anti Fun Police, en personne.

Au terme d’un combat de bonne facture, notre ami Le Surréaliste est parvenu à s’imposer face à Damian Dunne, une belle victoire pour Monsieur 2.4.3.

BAGARRE FRANCO-IRLANDAISE   

Alors qu’il devait affronter Tyson Furia, Scotty Davis a finalement vu le promoteur d’ATLAS, Hellmer Lo’Guennec, passait le rideau d’entrée. Le patron avait une envie folle d’en découdre avec le premier venu et ce dernier a finalement jeter son dévolu sur le jeune prodige irlandais. La bonne grosse bagarre qui se profile, on kiffe.

La bagarre a bel et bien eu lieu. Celle-ci aura comme vainqueur la moitié des champions par équipes de la PROGRESS, sous les applaudissements de la foule présente, toujours subjugué par les performances par le lutteur seulement âgé de 18 ans.

LA JEUNESSE EXCELLE

La volonté, la détermination, la loyauté. Voilà les valeurs qu’ils nous viennent à l’esprit lorsqu’on évoque l’équipe de Thiago Montero & Rick Salem. Pourtant, les deux hommes bafouent avec véhémence ces valeurs. Montero’Salem n’hésite plus à utiliser de tactiques malicieuses pour parvenir à leur fin. Ce dimanche ils étaient opposés à Val Eden & Durançon, si ces derniers parvenaient à couvrir les épaules de l’équipe adversaire, ils gagneront une nouvelle chance à la coupe de Rick Salem. En parlant de l’ATLAS Wrestling Cup, celle-ci a été détruit durant le combat qui se conclura par une victoire de Montero’Salem d’une manière vraiment pas propre. Adieu petite coupe…

Le combat principal de la première partie de Destination vit donc Aigle Blanc affronter le jeune anglais Nico Angelo pour sa première en France. Deux jeunes hommes dont le talent n’est plus à prouver. Au terme d’un combat salué comme excellent, la victoire est revenue à l’Aigle Blanc, Angelo n’a pas démérité et de belles perspectives d’un radieux avenir s’ouvrent à lui. C’est ça qu’on veut en France.

Malgré une malheureuse diminution de fréquentation, l’ATLAS Wrestling Club convainc toujours par une qualité assez constante et proposant une alternative dans un circuit qui ne cesse d’évoluer au fil du temps.



Sport en directMercato Football Ligue 1

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ut elit. Lorem elit. tristique consequat. neque. eget felis