ATP – Anvers : Murray regoute aux saveurs d’une finale

Andy Murray s’est qualifié pour la finale de l’ATP250 d’Anvers aux dépends du Français Ugo Humbert. Après 3 sets (3/6 7/5 6/2 ), Murray (qui jouait sa première demi finale depuis Roland Garros 2017) retrouvera Stan Wawrinka demain en finale, 31 mois après son dernier match à ce stade.

Humbert démarre pied au plancher

Pour sa 3ème demi-finale de sa carrière, Ugo Humbert n’a pas semblé intimidé par l’ancien numéro 1 mondial. Il rentre très bien dans son match en étant offensif derrière son service. Il est par ailleurs le premier à devoir sauver des balles de breaks : ce qu’il fait de fort belle manière à 2-2. Il enchaîne tout de suite après et breake, bien aidé par deux doubles du Britannique, pour prendre les commandes de la 1ère manche. Finalement plus solide au service et dans les moments clés, le Messin empoche le 1er set 6-3. Au début du 2ème, Humbert semble avoir pris un avantage psychologique tant les premiers jeux sont dans le prolongement du set précédent. Mais Murray a gardé toute sa hargne et son sens du combat qui ont fait de lui le meilleur joueur du monde.

Murray lancé vers la finale

A 2-1 pour l’Écossais, Humbert sert dans un jeu très accroché et se montre encore plus offensif. Mais Murray breake pour la première fois du match. Avance de courte durée puisque le Français refait son retard sur le jeu d’après. Finalement, le match s’équilibre et les serveurs conservent leurs mises en jeu jusque 6-5. C’est ce moment qu’a choisi Humbert pour montrer ses premiers signes de fébrilités. Il offre le 2ème sur une double après avoir commis plusieurs fautes directes. Il n’en fallait pas plus pour permettre à Murray d’accélérer et d’enfoncer le clou dès le début de la manche décisive. Malgré 3 balles de break à sauver d’entrée, il sert mieux, commet moins de fautes et breake d’entrée. Une fois qu’il tenait sa proie entre ses griffes, il ne l’a plus lâchée en ne commettant quasiment plus une faute. Il déroule finalement pour finir par un break et s’imposer 6/2.

Murray rejouera une finale, lui qu’on annonçait fini pour le tennis. Demain, il aura l’occasion de parfaire sa semaine face au Suisse Wawrinka, tombeur du jeune italien Sinner.

Source Image en Une : BELGA/AFP VIA GETTY IMAGES / LUC CLAESSEN

A propos de l'auteur

Grand joueur de tennis et ingénieur à ses heures perdues... ou l'inverse je sais plus. Une religion ? Le Federerisme @CaptainMiddle

Poster un commentaire

diam Phasellus commodo Aenean sem, ut felis nec