ATP Barcelone : Nadal toujours pas au mieux, Ferrer éternel, le récap’ de mercredi !

Pour son retour sur les courts après sa défaite en demi-finale à Monte-Carlo, Rafael Nadal n’a pas rassuré, mais s’est au moins imposé. Il retrouvera en 8èmes David Ferrer, qui a disposé d’un Lucas Pouille qui a complètement déjoué. De la qualification de Benoît Paire à celle de Grigor Dimitrov en passant par celle de Guido Pella, le récap’ de la journée à Barcelone, c’est tout de suite.

 

Un Nadal en demi-teinte

Alors qu’on attendait une réaction du bulldozer Majorquin après sa déconvenue en demi-finale à Monte-Carlo, Rafael Nadal ne nous a pas vraiment rassuré lors de son entrée en lice à Barcelone. Un début de match en demi-teinte, où coup droit et service sont loin d’être performants côté espagnol. Malgré un break à 4-3 en sa faveur qui lui a permis de servir pour le gain de la première manche dans la foulée, le n°2 mondial ne parvient pas à conclure, et c’est même Leonardo Mayer, beaucoup plus incisif, qui s’empare de ce premier acte au tie-break (9 points à 7). Dans la deuxième manche, l’Espagnol est légèrement mieux sur les jambes, ce qui lui permet de mettre plus de poids dans ses frappes et donc de prendre davantage l’ascendant dans l’échange. Il breake ainsi d’entrée, et se procure même des occasions de double break en milieu de set, qu’il ne concrétise pas. Il conclut malgré tout ce deuxième acte 6-4, et s’accroche pour ne pas connaître une nouvelle désillusion sur terre. Le troisième set sera à sens unique.

Rafael Nadal s’impose 6-7/6-4/6-2 et se qualifie donc pour les 8èmes de finale où il retrouvera son ami David Ferrer. Il devra élever son niveau de jeu s’il veut espérer pouvoir défendre sa couronne dimanche prochain sur “son” court.

Résultat de recherche d'images pour "nadal barcelone"

Crédit phot : Le10sport

Un mercredi maussade pour les français

C’était un mercredi maussade (dans l’ensemble) pour nos joueurs Français. Ce matin, c’est tout d’abord un Gilles Simon toujours diminué au dos et peinant même à servir qui s’est incliné en deux manches face à McDonald (6-3/6-2). S’il a tenu du fond du court avant de finalement finir par céder, on peut quand même se demander pourquoi “Gillou” est entré sur le court dans un état physique comme celui-ci.

Défaite sèche aussi pour Lucas Pouille face à David Ferrer (6-3/6-1). Demi-finaliste à l’Open d’Australie, le protégé d’Amélie Mauresmo ne trouve toujours pas la solution depuis et a concédé une énième défaite d’entrée. Le 32ème joueur a beaucoup tenté, mais il a malheureusement tout raté. Énormément de fautes directes, et des doutes qui n’en finissent plus de s’installer dans la tête du Français. On espère qu’il trouvera rapidement des solutions, que cela soit au Challenger de Bordeaux ou aux Masters 1000 de Madrid et Rome, afin d’arriver prêt Porte d’Auteuil.

La seule éclaircie bleue aujourd’hui provient de Benoît Paire, qui s’est défait de Pablo Carreno Busta (6-4/6-7/6-1) pour se qualifier pour le troisième tour du tournoi catalan. Il sera le seul Français à ce stade de la compétition demain, et semble par ailleurs être le tricolore le plus en forme du moment, après son titre glané à Marrakech il y a dix jours.

 

Les autres résultats

Les autres oppositions de ce mercredi ont vu des dynamiques se prolonger. Auger-Aliassime et Medvedev ont tout d’abord confirmé leur bon état de forme en dominant respectivement Jaziri (6-3/7-6) et Ramos (6-3/2-6/6-1). Guido Pella a quant à lui bonifier son statut de joueur du circuit comptant le plus de victoires sur terre battue cette saison en s’offrant Karen Khachanov, pas à la fête en ce début de saison. Enfin, Grigor Dimitrov a confirmé ses bonnes sensations sur ce début de tournée sur terre avec une victoire sur Fernando Verdasco (6-2/6-7/6-3).

 

Demain, ce sont les 8èmes de finale qui nous attendent à Barcelone, avec des rencontres alléchantes entre Munar et Thiem, Nadal et Ferrer ou encore Auger-Aliassime et Nishikori. Paire, Medvedev, Dimitrov et Tsitspas seront également sur les courts.

Le programme complet est à retrouver ici

 

Crédit photo de l’image en Une : Eurosport

 

Grégoire ALLAIN (@GregoireAln)

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

porta. amet, Praesent ut non Donec Phasellus luctus pulvinar