ATP

ATP – Madrid : Nadal facile, première pour Medvedev

Opposé à son jeune compatriote Carlos Alacaraz, qui fêtait ses 18 ans ce mercredi, Rafael Nadal n’a pas fait dans le détail pour se qualifier en 8èmes de finale du Masters 1000 de Madrid (6/1 6/2). Daniil Medvedev a lui décroché la première victoire de sa carrière dans la capitale espagnole, contre Davidovich Fokina.

 

Nadal n’a fait qu’une bouchée d’Alcaraz

Carlos Alcaraz ne pouvait pas espérer meilleur contexte pour un anniversaire aussi important que celui de ses 18 ans. Opposé à son idole de toujours sur le plus grand court de son pays, le jeune espagnol a mis un set à se mettre en route, avant de faire valoir ses qualités d’attaquant aux spectateurs du court Manolo Santana.

Malheureusement pour lui, son adversaire lui a laissé trop peu d’opportunités pour espérer mieux qu’une défaite en deux petits sets. Après avoir sauvé une balle de break dès son premier jeu de service, Rafael Nadal a progressivement mis son tennis en place pour déborder, dans tous les secteurs, son jeune adversaire. Outre une légère alerte avec la perte de son engagement au milieu du deuxième set, le Majorquin n’a connu aucune difficulté pour se défaire d’Alcaraz (6/1 6/2). Une bonne mise en route avant de défier Popyrin, vainqueur surprise de Sinner (7/6 6/2), demain, pour une place en quarts.

 

Medvedev s’en sort, Zverev intraitable

De son côté, Daniil Medvedev, aussi étonnant que cela puisse paraître, s’est offert une première victoire à Madrid. Loin d’être un adepte de la surface, le Russe a mis un set à se mettre en jambe, avant d’user de ses qualités du fond du court pour venir à bout de Davidovich Fokina (4/6 6/4 6/2). S’il lui reste encore beaucoup de choses à améliorer pour prétendre à atteindre les derniers tours d’un grand tournoi sur ocre, nul doute que cette première victoire dans la capitale espagnole sera une première étape vers cet objectif.

À ce propos, le troisième joueur mondial déclarait il y a quelques jours :  “Comme je le dis toujours, c’est un pas après l’autre pour moi. Donc mon but pour les trois tournois, Rome, Roland-Garros et Madrid, c’est de gagner au moins un match dans chacun d’entre eux. Bien sûr, quand je commence un tournoi, l’objectif principal, c’est de le gagner. Mais c’est plus dur sur terre battue que sur dur pour moi, donc je m’ajusterai, j’essaierai de faire de mon mieux“.

https://www.tennisnet.com/fileadmin/_processed_/2/5/xcsm_daniil-medvedev-madrid_cdfcef2b6c.jpg.pagespeed.ic.VAreRQ4f2_.jpg

Crédit photo : Getty Images

De son côté, Alexander Zverev, vainqueur en 2018, s’est rassuré après une contre-performance du côté de Munich la semaine dernière. Opposé à Kei Nishikori, l’Allemand s’est montré très convaincant pour son entrée en lice. Que cela soit en coup droit, en revers ou au service (aucune double faute commise, fait assez rare pour être signalé), il n’a jamais flanché pour s’offrir une victoire référence (6/3 6/2). Avec ce genre de contenu et ce volume de frappe, la sixième raquette mondiale sera à surveiller de près du côté de la Caja Mágica.

 

Dans les autres résultats de la journée, Aslan Karatsev est venu à bout de Diego Schwartzman, tandis que Garín, Delbonis, Isner et Evans sont respectivement venus à bout de Köpfer, Ramos, Bautista et Millman. En clôture de cette journée, Stéfanos Tsitsipás a battu Benoît Paire, dernier français en lice (6/1 6/2).

 

Crédit image en une : S. Perez/Reuters
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire