ATP Monte-Carlo : Chardy déjà au tapis

Jéremy Chardy s’incline face à Mikhail Kukushkin dès le premier tour du Master 1000 de Monte-Carlo (6-3, 6-4). Le Français n’est jamais vraiment rentré dans le match et a accumulé les fautes directes. Pas forcément la meilleur des impressions pour Cédric Pioline, son nouveau coach.

 

Grise mine sous le ciel bleu. Le beau temps qui rayonne sur la Côte d’Azur n’aura pas suffit à égayer le jeu du Français. Son faible pourcentage de première balle (45% de 1er service) et ses innombrables fautes directes, ne lui on jamais fait espérer autre chose qu’une défaite sèche au premier tour du tournoi monégasque.

Le premier set débute sur un faux rythme. Ce qui ne dérange pas vraiment le Kazakh, qui attend la faute du 41ème mondial. Kukushkin réalise le break à 2-2, grâce à plusieurs fautes directes de Chardy qui n’arrive pas à changer le rythme du match. Dans la foulée, le Français arrive à se procurer plusieurs balles de débreak en étant plus agressif mais le Kazakh, 42ème à l’ATP, tient le choc et arrive à effacer les balles de break du Français, toujours bien aidé par les fautes directes du Palois (5-3). La suite de ce set est dans la même veine, toujours handicapé par son faible pourcentage de première balle, le Français perd la première manche après avoir éffacé quatre balles de set. Le Kazakh remporte la première manche assez facilement (6-3).

Le second set n’est qu’une formalité pour Kukushkin. Il ne prend pas de risque, attend la faute du Français qui vient quasiment systématiquement. Le dernier jeu de ce match est symptomatique du non-match de Chardy. À 5-4 pour le Kazakh, Chardy donne littéralement le gain du match au Kazakh. Quatre fautes direct du Français sur son service et Kukushkin accède au deuxième tour sans trembler. Il rencontrera le Grec ,Tsitsipas, tête de série numéro 6 du tournoi.

 

L’hécatombe continue pour les français du côté de la principauté. Après la défaite de Pouille face à Wawrinka puis celle du double français Herbert-Mahut, la défaite de Chardy vient s’ajouter à ce triste bilan. Pour l’instant le beau ciel bleu monégasque ne suffit pas à mettre du baume au coeur au tennis français.

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/atp-monte-carlo-lucas-pouille-trop-juste-pour-ses-debuts-sur-terre/

 

Crédit photo : Pure People

A propos de l'auteur

"Il faut souffrir pour être beau"...Supporter de l'OM mais toujours moche In Russell Westbrook we trust #whynot

Poster un commentaire

commodo Sed diam vel, Phasellus libero. nunc massa elementum ut tristique