ATP Monte-Carlo : La consécration pour Fabio Fognini !

1
Ligue 1

Une performance à la hauteur de son talent. Bourreau de Rafael Nadal hier, Fabio Fognini s’est adjugé aujourd’hui le premier grand titre de sa carrière à Monte-Carlo. L’Italien a disposé de la surprise Dusan Lajovic (6-3/6-4) pour remporter son tout premier titre en Masters 1000, et ainsi bonifier un talent qu’il n’avait jusque-là jamais réussi à mettre réellement en éveil sur toute la durée d’un grand événement.

 

Une première manche faite de rebondissements

Si le Transalpin remporte la première manche, c’était pourtant le Serbe qui avait le mieux entamé cette rencontre, en breakant dès le troisième jeu. Cependant, malgré ce désagrément, Fognini change immédiatement sa tactique pour rapidement recoller à 2 partout.. Alors qu’il sent qu’il va être compliqué de déborder le Serbe du fond du court, l’Italien varie davantage, et profite même d’un jeu de service cataclysmique de son adversaire (avec notamment une double faute et un coup droit penalty dans le filet) pour breaker pour la deuxième fois consécutive et prendre les commandes de cette première manche. Fognini parvient davantage à prendre l’ascendant dans l’échange avec son coup droit, et pousse le Serbe à la faute. Malgré une balle de débreak pour le moins bien classé des deux joueurs à 3-5, c’est bien “Fogna” qui s’adjuge la première manche sur un revers gagnant. 6-3 en 45 minutes.

 

Fognini plus solide

Le fantasque italien ne baisse pas d’intensité à l’entame du deuxième set, et s’empare immédiatement du service adverse. Malheureusement pour lui, il le lâche dès le jeu suivant, et permet à son homologue Serbe de toujours y croire. Le splendide revers à une main de Dusan Lajovic fait des ravages. On vous laisse admirer.

Malgré tout, plus entreprenant et plus précis dans ses coups d’attaque, Fognini reprend son break d’avance, mais semble se blesser sur une course vers l’avant. Il prend ainsi les trois minutes de temps morts médical à 6-3, 3-2 service à suivre en sa faveur. Si l’Italien est clairement diminué, Lajovic n’en profite pas et rate un smash immanquable à 30A, qui aurait pu lui permettre de s’octroyer une balle de débreak. Le natif de Belgrade ne trouve pas les solutions, et continue de se voir dicter le rythme par son adversaire du jour.

Fognini ne lâchera plus, et s’offre le titre sur un dernier service gagnant. Le 9ème de sa carrière, surement le plus beau. Chapeau l’artiste !

 

Crédit photo de l’image en Une : RDS

 

Grégoire ALLAIN (@GregoireAln)

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here