ATP

ATP Washington : Tsonga n’enchaîne pas

Le Français n’a pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale à Washington. Après avoir battu un joueur du top 10 pour la première fois en 2 ans au tour précédent, Jo-Wilfried Tsonga avait la possibilité d’enchaîner face au Britannique Kyle Edmund. Mais c’est bien la tête de série 13 qui s’est imposée dans ce match en 3 sets et 2h30 de jeu.

De bonnes intentions côté Tsonga

La partie avait pourtant bien débuté pour le Manceau. Bien plus offensif que son adversaire, l’ex-membre du top 10, parvenait rapidement à breaker son adversaire avec un punch en coup droit efficace. Et même s’il pouvait parfois se précipiter un peu dans l’échange, le Français a su s’appuyer sur un bon service dans les moments-clé pour tenir ce break d’avance et remporter le premier set 6 jeux à 4.

La suite de la rencontre est marquée côté Tsonga par les schémas offensifs qu’on lui connaît, avec plus ou moins de réussite. Car si le temps d’un set, il parvient à dominer le n°1 britannique, la tension l’a malheureusement rattrapé au cours des deuxième et troisième manches. Les regrets seraient éventuellement à fournir lors du début de l’ultime set où on a senti Edmund brouillon à l’entame et Tsonga qui n’a pas réussi à se montrer davantage conquérant pour prendre l’ascendant.

Edmund hésitant mais triomphant

Timide en début de partie, Kyle Edmund est parvenu à se réveiller dès le début du second set. En se montrant plus précis en coup droit et parvenant à déborder plus fréquemment le Français, Edmund se relance et fait alors parler son classement. Sur le plan tactique, il varie un peu plus les zones et permet à la partie de s’équilibrer. En face, Jo-Wilfried se tend un peu plus et le Britannique breake alors au meilleur moment pour remporter la seconde manche 6-3.

Dans le troisième set, le joueur anglais a beau marquer le pas dans les premiers jeux, il parvient de redresser la barre. Et malgré des hésitations et des moments de tension palpables, il s’accroche et parvient à breaker le joueur tricolore en milieu de manche. Tsonga perd cher sa baisse d’intensité puisqu’il ne parviendra pas à revenir dans la partie pour s’incliner au final 6-4.

Malgré la défaite, ce premier tournoi nord-américain est de bonne augure pour Jo-Wilfried. Sa bonne performance face à Kachanov et ses séquences de jeu contre Edmund démontre que le français est loin d’avoir rangé les raquettes à ce jour. Un retour dans le top 30 paraît largement envisageable pour lui d’ici la fin de l’été. Si son physique tient bien entendu (et pour le moment c’est le cas).

Côté tricolore, Benoît Paire tentera de venger son compatriote en affrontant cette nuit le géant américain John Isner. Face à la tête de série n°5 et véritable afficionado des courts de son pays, l’Avignonnais partira en out sider dans ce duel mais on sait très bien que c’est dans ce rôle qu’il excelle le plus.

1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
efficitur. massa non dapibus vel, at dictum dolor leo